Vous êtes ici : Accueil > Actualités & Agenda > Difficultés de semis : attention à assurer la diversité de votre assolement !

Difficultés de semis : attention à assurer la diversité de votre assolement !

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page
PAC

PAC

Veillez à respecter le critère « diversification des cultures », pour ne pas risquer de pénalités sur votre paiement vert 2020.

Dans certains cas, les difficultés de semis rencontrées depuis l’automne 2019 vont bouleverser les assolements.

Malgré tout vous devez veiller à respecter le critère « diversification des cultures », pour ne pas risquer de pénalités sur votre paiement vert 2020.

 

Voici un rappel des conditions à respecter :

Surface en terres arables Obligation
Cas 1 : surface en terres arables inférieure à 10 haPas d'obligation de diversification
Cas 2 : surface en terres arables comprise entre 10 et 30 haObligation d'avoir 2 cultures, dont la principale < 75% de la surface en terres arables
Cas 3 : surface en terres arables supérieure à 30 ha

Obligation d'avoir 3 cultures dont :
culture principale < 75% de la surface en terres arables
les 2 principales < 95% de la surface en terres arables

Cas 4 : Surface en prairie temporaire et en jachère > 75 % de la surface en terres arables               
OU
Cas 5 : Surface en herbe (pâturages permanents et prairies temporaires) > 75 % de la SAU

Pas d'obligation de diversification

Surface en terres arables = SAU – pâturages permanents - cultures pérennes

 

A savoir :

Sont comptabilisées comme cultures différentes des cultures de genres botaniques différents.

Exemple : Un blé tendre et un blé dur sont considérés comme une seule culture (car tous du genre botanique Triticum). En revanche, un blé (genre Triticum), un seigle (genre Secale) et un triticale (genre x-Triticosecale) sont considérés comme trois cultures différentes. Exception pour l’épeautre (x- spelta) considéré comme une culture.

Les jachères sont considérées comme une culture à part entière.
Jachères SIE J6S et jachères de cinq ans ou moins J5M, sont totalisées et considérées comme une seule culture pour le calcul de la diversification des assolements.
De même, toutes les surfaces appartenant à la catégorie des surfaces herbacées de moins de 5 ans (prairies temporaires PTR, ray-grass de 5 ans ou moins RGA…), sont considérées comme une seule culture, différente de la jachère.

La monoculture de maïs peut être envisagée, sous réserve d’une certification maïs à engager avant le 15 mai 2020.

On est considéré en monoculture de maïs dès lors que le maïs représente plus de 75% de la surface en terres arables.

La certification maïs est un dispositif contrôlé par l’organisme certificateur Ocacia, qui vérifie que l’agriculteur engagé implante une couverture végétale après la récolte sur toutes ses terres arables. Ces couverts doivent rester en place jusqu’au 1er février, et ne peuvent pas être comptabilisés comme cultures dérobées au titre des SIE. Un agriculteur qui souhaite s’inscrire dans ce schéma de certification devra donc veiller à respecter les 5% de SIE sans avoir recours aux SIE cultures dérobées.

 

 

Contact rapide

Vos coordonnées

Les informations marquées d'un astérisque sont obligatoires et nécessaires au traitement de votre demande de contact. A défaut, nous ne sommes pas en mesure de répondre à votre demande.

En savoir plus sur notre politique de protection de vos données personnelles

Votre demande