typo3conf/ext/e_magineurs/res/opus/ressources/images/interface/opus.png Flux RSS des actualités2881425fr_FRChambre d'agricultureSat, 23 Oct 2021 16:01:47 +0200Sat, 23 Oct 2021 16:01:47 +0200TYPO3 EXT:newsnews-103993Thu, 21 Oct 2021 12:21:34 +0200Foin - Gurathttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/foin-gurat/Type de fourrageFoinPrécision sur le fourrage proposé1ère coupeComposition (espèces fourragères)prairie naturelle bioConditionnement proposéEn tas à chargerQuantité disponible40 tonnesDate de disponiblité21-10-2021Commune où se trouve le fourrageguratDate de fin de disponiblité de l'offre01-04-2022Prénom et NOMgrandpierre laurentSociétéearl grandpierreAdressele puy Gurat 16320Code postal et VilleGURATEmaillaurent.grandpierre@orange.frTéléphone (portable de préférence)0545259151]]>news-103758Tue, 19 Oct 2021 14:22:11 +0200Luzerne - VAL DE BONNIEUREhttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/luzerne-val-de-bonnieure/Type de fourrageLuzernePrécision sur le fourrage proposéluzerne en granuléComposition (espèces fourragères)luzerne 100%Conditionnement proposéAutreQuantité disponible10 t pour l'instantDate de disponiblité18-10-2021Commune où se trouve le fourrageval de bonnieureDate de fin de disponiblité de l'offre30 juin 2022Prénom et NOMletellier bertrandAdresseles epardeauxCode postal et Ville16230 val de bonnieureEmailletellier.bertrand@neuf.frTéléphone (portable de préférence)0684296527]]>news-103647Mon, 18 Oct 2021 08:18:33 +0200Luzerne - SAINT AMANT DE MONTMOREAUhttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/luzerne-saint-amant-de-montmoreau/Type de fourrageLuzerneComposition (espèces fourragères)LucasConditionnement proposéSur pied à couperQuantité disponible11haDate de disponiblité18-10-2021Commune où se trouve le fourrageSaint amant de montmoreauDate de fin de disponiblité de l'offre2023Prénom et NOMJeremy czerwinskiAdresse2 chez Jean brunetCode postal et Ville16320 guratEmailjeremy.czer@gmail.comTéléphone (portable de préférence)0661062459]]>news-103646Mon, 18 Oct 2021 08:17:49 +0200Luzerne - SALLES D'ANGLEShttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/luzerne-salles-dangles-1/Type de fourrageLuzernePrécision sur le fourrage proposé1ere et 2 eme coupeComposition (espèces fourragères)luzerneConditionnement proposéEn tas à chargerQuantité disponible10 tonnesDate de disponiblité16-10-2021Commune où se trouve le fourrageSalles d' AnglesDate de fin de disponiblité de l'offre31/ 12/ 2021Prénom et NOMPierre HITIERSociétéSCEA des GaboriaudsAdresse11 rue des 3 ormeauxCode postal et Ville16130 Salles d' AnglesEmailpierre.hitier@wanadoo.frTéléphone (portable de préférence)0608862469]]>news-103645Mon, 18 Oct 2021 08:10:45 +0200Couvert multi-espèces - VITRAChttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/couvert-multi-especes-vitrac/Type de fourrageAutreComposition (espèces fourragères)

Couvert multi espèces pour pâturage Ovin - Tournesol, sorgho, phacelie, radis, moutarde, seigle, vesce …

Conditionnement proposéAutreQuantité disponible30haDate de disponiblité15-10-2021Commune où se trouve le fourrage16260Date de fin de disponiblité de l'offreTemps qu’il poussePrénom et NOMOlivier stephaneAdresseLe logis de St VincentCode postal et Ville16310 vitracEmailolivier.stephane@outlook.comTéléphone (portable de préférence)0634906372]]>
news-103633Fri, 15 Oct 2021 16:27:47 +0200Retour sur la visite de la vitrine variété maïs biohttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/retour-sur-la-visite-de-la-vitrine-variete-mais-bio/Les observations faites sur place en appui avec les notations effectuées en amont ainsi que l’expertise des firmes semencières partenaires ont permis d’identifier les variétés à potentiel prometteur.Le 27 septembre dernier, la Chambre d’agriculture de la Charente a organisé une visite de sa vitrine variétés maïs bio en groies irriguées implantée sur la commune de Lupsault.

Les agriculteurs ont pu observer 14 variétés de précocités différentes : demi-précoces à tardives. Les observations faites sur place en appui avec les notations effectuées en amont (densité de peuplement plantes et épis, vigueur au départ, couverture du sol par les plantes, programmation des épis…) ainsi que l’expertise des firmes semencières partenaires ont permis d’identifier les variétés à potentiel prometteur. Ces premiers résultats devront être confortés par le rendement des variétés.

La visite de la vitrine a été suivie par un atelier d’échanges sur les outils d’aide à la décision qui ont pour objectif d’aider à maximiser la productivité des exploitations. Les firmes partenaires Dekalb et Pioneer ont présenté les caractéristiques de leurs OAD aidant à l’évaluation de la performance des cultures avec la cartographie parcellaire : modulation de semis, analyse de la santé et de la biomasse des plantes en cours de culture, visualisation de la variabilité parcellaire, cartographie du potentiel de rendement des parcelles…

Contact : Alexia ROUSSELIERE - alexia.rousseliere@charente.chambagri.fr - 05 45 24 49 80

]]>
Grande culture
news-103597Fri, 15 Oct 2021 14:35:16 +0200Vous cherchez à diversifier vos activités ou à rentabiliser des bâtiments existants, l’élevage de lapins de chair peut être une réponsehttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/vous-cherchez-a-diversifier-vos-activites-ou-a-rentabiliser-des-batiments-existants-lelevage-de-la/Le groupement des producteurs de lapins charentais recherche de nouveaux éleveurs et des bâtiments pouvant être réhabilités dans ce type d’élevage.Cette action s’appuie sur une forte demande de leurs partenaires abattoirs.
A cet effet le groupement apporte à l’éleveur le suivi de son installation tant technique que financière. Un parrainage par un éleveur en activité permet d’acquérir la formation pratique nécessaire.
Par ailleurs l’éleveur est en contact chaque semaine avec la structure pour la collecte des résultats et l’accompagnement technico-économique qui en découle.
La coopérative compte aujourd’hui 16 éleveurs répartis sur la Charente, Charente-Maritime et Sud Vienne. Depuis 40 ans elle laisse à ses éleveurs la liberté d’approvisionnement notamment sur l’aliment.
Le recrutement se fait sur :
  • des ateliers naisseurs-engraisseurs.
  • des disponibilités à partir d’un mi-temps
  • des installation de nouveaux éleveurs
  • des compléments d’activités et/ou de revenus

Contacts :
Mme Amélie ABRIAL, Conseillère Chambre d’Agriculture de la Charente
Portable : 07.71.73.02.86


Coopérative des Producteurs de Lapins Charentais
Bureau : 05.45.24.49.33
M. Lionel CROIZET, éleveur à la Coopérative
Portable : 06.84.60.45.00

 

]]>
Entreprise agricoleProductions animalesProductions végétalesVigne
news-103595Fri, 15 Oct 2021 14:33:34 +0200C'est bientôt le mois de la bio !!https://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/cest-bientot-le-mois-de-la-bio/Du 2 novembre au 2 décembre 2021, c'est la mois de la bio en Charente !Le mois de la Bio, ce sont des rencontres sur le terrain avec tous les acteurs de la filière bio, des formations, des visites d’exploitations, dans tous les départements de la Nouvelle-Aquitaine. Ces journées sont réservées aux agriculteurs.

Retrouvez le programme en Charente en cliquant ici

]]>
096-Inst-NAQ-Charente
news-103540Fri, 15 Oct 2021 08:13:15 +0200Paille de Blé - VAL DE BONNIEUREhttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/paille-de-ble-val-de-bonnieure/Type de fourragePaille de BléConditionnement proposéAutreQuantité disponible300 bottes cubiques et 150 bottes rondesDate de disponiblité15-10-2021Commune où se trouve le fourrageval de bonnieureDate de fin de disponiblité de l'offre30 juin 2022Prénom et NOMletellier bertrandSociétégaec des epardeauxAdresseles epardeauxCode postal et Ville16230 val de bonnieureEmailletellier.bertrand@neuf.frTéléphone (portable de préférence)0684296527]]>news-103453Thu, 14 Oct 2021 09:38:19 +0200Taille de la vignehttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/taille-de-la-vigne-2/Les enjeux de production de la filière Cognac engagent les viticulteurs à maitriser l'ensemble des leviers de productivité. La taille de la vigne est l'un des facteurs les plus importants puisqu'elle détermine en grande partie le potentiel de production de l'année à venir.Pour répondre à ces objectifs, la Chambre d’agriculture de la Charente vous proposecet hiver :
  • Formations initiation
    Pour les salariés d’exploitations viticoles débutants, nouveaux installés...
    - les 4, 5 et 8 novembre
    - ou les 10, 17 et 18 novembre
    - ou les 23, 24 novembre et 3 décembre
    à Segonzac et déplacements à prévoir sur le secteur.
    Objectif : Acquérir les connaissances techniques nécessaires à la maîtrise de la taille, confronter et adapter ses pratiques au vignoble.
  • Coaching sur mesure
    Sur votre exploitation pendant une demi-journée, nous vous accompagnons pour :
    - reprendre les fondamentaux d'une taille respectueuse des flux de sève
    - réadapter les pratiques à votre situation et à vos objectifs
    - répondre à des problématiques spécifiques : parcelles gelées, grêlées, taille d’établissement, gestion des entreplants...

Plus d'informations : ICI

Renseignements et inscriptions au  05 45 36 34 00.

]]>
Charente096-Inst-NAQ-Charente
news-103622Fri, 08 Oct 2021 12:42:00 +0200Ouverture des inscriptions au Concours Général Agricole 2022https://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/ouverture-des-inscriptions-au-concours-general-agricole-2022-3/Le Concours Général Agricole (CGA) offre la possibilité aux agriculteurs de faire valoir leurs savoir-faire en mettant en avant la qualité de leurs produits ! Tous les producteurs intéressés ont la possibilité de s’inscrire en ligne sur le site du Concours Général Agricole (www.concours-general-agricole.fr).

Les inscriptions au Concours des Produits sont ouvertes depuis lundi 4 octobre. Le Concours des Produits distingue le meilleur de la production française dans catégories : eaux de vie, vins de liqueur, huîtres, produits laitiers, charcuteries, viandes, truites, confitures, miels, jus de fruits, bières… Attention, les dates de clôture des différents concours s’échelonnent entre le 18 octobre et le 13 décembre 2021. Le calendrier est  consultable sur le site internet www.concours-general-agricole.fr
Les inscriptions en ligne au Concours des Vins ont lieu quant à elles à partir du 2 novembre 2021.
Les Chambres d’agriculture, établissements publics consulaires, sont partenaires officiels du CGA et du ministère de l’Agriculture et de la Pêche, qui leur ont donné délégation pour l’organisation des phases amont du Concours Produits et la mise en œuvre du Concours Vins.
Les finales auront lieu du 26 février au 6 mars 2022, dans le cadre du Salon International de l’Agriculture, à Paris.
Contact agritourisme, circuits courts et de proximité
Agatha DUQUEYROIX - 06 85 21 65 61 – agatha.duqueyroix@remove-this.na.chambagri.fr

 

]]>
096-Inst-NAQ-Charente
news-102928Tue, 05 Oct 2021 09:53:30 +0200Formation taillehttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/formation-taille-1/La Chambre d’agriculture de la Charente organise des stages de formation taille sur trois jours à destination des exploitants ou salariés viticoles. L’objectif est de maîtriser la taille de la vigne et lutter contre les dépérissementsAu programme :  physiologie de la vigne, rôle de la taille, tailler en toute sécurité, la taille Poussard, adapter la taille aux objectifs de production, reconnaitre et lutter contre les dépérissements du vignoble, exercices pratiques, évaluation des progrès. 

Déjeuner : pique-nique ou restaurant à Segonzac ou Juillac-le-Coq (frais à la charge du stagiaire)

Dates et lieux :

  • les 4, 5 et 8 novembre
  • ou les 10, 17 et 18 novembre
  • ou les 23, 24 novembre et 3 décembre

à Segonzac avec déplacements à prévoir sur le secteur

Plus d'infos ICI

Allez plus loin avec l’accompagnement

Sur votre exploitation pendant une demi-journée, nous vous accompagnons pour :

  • reprendre les fondamentaux
  • réadapter les pratiques à votre situation et à vos objectifs
  • répondre à des problématiques spécifiques : parcelles gelées, grêlées, taille d’établissement, gestion des entreplants, ...

Renseignements et inscriptions :

Chambre d’agriculture de la Charente - Bureau décentralisé de Segonzac
Tél : 05 45 36 34 00 / ouest-ch@charente.chambagri.fr

]]>
VigneCharente
news-102433Fri, 24 Sep 2021 13:58:00 +0200Aide bovine d’urgence prolongée au 29 septembrehttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/aide-bovine-durgence-prolongee-au-29-septembre/Les demandes pour l'aide bovine d'urgence ont été prolongées au 29 septembre 2021.Cette aide de 60 millions d’euros s’adresse aux éleveurs de bovins allaitants les plus en difficultés. La période de demande d'aide a été prolongée au 29 septembre 2021.
Quelles conditions d’éligibilité ?

Les bénéficiaires de l’aide sont les personnes physiques ou morales :

  • constituées en tant qu’exploitant agricole, groupement agricole d'exploitation en commun (GAEC), exploitation agricole à responsabilité limitée (EARL), ou autre personne morale ayant pour objet l'exploitation agricole,
  • immatriculées au répertoire SIREN de l’INSEE par un numéro SIRET actif au moment du dépôt de la demande d’aide et au jour du paiement,
  • présentant au moins 10 animaux éligibles (cf. ci-dessous)
  • étant le dernier propriétaire pendant plus de 120 jours des animaux pour lesquels l’aide est demandée ;
  • étant éligibles à l’aide couplée aux bovins allaitant au titre de 2020 ou pouvant démontrer un chiffre d’affaires issu de l’atelier bovin viande d’au moins 60% du chiffre d’affaires total ;
  • justifiant par une pièce comptable un revenu disponible par unité de travail non salarié (UTANS) inférieur à 11 000€ au titre du dernier exercice clos entre le 1er avril 2020 et le 31 mars 2021.

 

Rappel de la définition du revenu disponible et de l’UTANS

EBE (excédents brut d’exploitation)
- Remboursement du capital emprunté
- Charges financières (intérêts + agios)
- Cotisations sociales de l’exploitant
______________________________
= Revenu disponible

 

UTANS (Unité de travail annuel non salarié) : une UTANS équivaut à la quantité de travail agricole fournie par une personne non salariée occupée à plein temps pendant une année.
(Sources : SSP)

NB : dans le cas de reprise, fusion ou scission d’exploitations, l’historique comptable des précédentes exploitations pourra etre prise en compte.

Quels animaux sont éligibles à l’indemnisation ?

Les animaux éligibles pour un éleveur sont :

  • des broutards mâles :

- issus de races allaitantes, mixtes ou croisés (définis comme animaux ayant l’un des deux parents issu d’une race à viande)
- élevés en France métropolitaine,
- âgés de 7 à 12 mois à la date de leur vente par l’éleveur
- détenus depuis au moins 120 jours à la date de leur vente par l’éleveur (fin de détention pour cause de vente à destination de l’élevage)
- vendus entre le 1er avril 2020 et le 31 mars 2021

  • des jeunes bovins mâles :

- issus de races allaitantes, mixtes ou croisés (définis comme animaux ayant l'un des deux parents issu d'une race à viande),
- élevés en France métropolitaine,
- âgés de 13 à 24 mois à la date de leur vente par l’éleveur
- détenus depuis au moins 120 jours à la date de leur vente par l’éleveur
- vendus entre le 1er avril 2020 et le 31 mars 2021

Quel montant d’aide ?

Forfait : une aide forfaitaire de 41 € par broutard éligible et de 52 € par jeune bovin éligible est attribuée aux exploitations éligibles.

Stabilisateur : si après instruction de l’ensemble des demandes d’aides, il apparaît un risque de dépassement de l’enveloppe financière, un coefficient stabilisateur sera appliqué sur l’ensemble des demandes d’aide.

Seuil : L’indemnisation se fera à partir de 410 € minimum d’aide (10 animaux éligibles).

Plafond : L’aide sera plafonnée de manière à ce que le revenu 2020 tel que défini ci-dessus augmenté de l’aide ne dépasse pas le critère d’entrée dans le dispositif fixé à 11 000 € de revenu disponible/UTANS.

Quelle période de dépôt des demandes ?

Les éleveurs pourront déposer une demande d’aide à partir du 22/07/2021 et jusqu’au 29/09/2021.

Où réaliser la demande ?

Le dossier de demande d’aide sera déposé en ligne sur le portail dédié de FranceAgriMer : www.franceagrimer.fr/Accompagner/Dispositifs-par-filiere/Aides-de-crise

 

]]>
Productions animales
news-102180Mon, 20 Sep 2021 16:11:49 +0200Blé tendre d'hiver Brève désherbage régionale 2021https://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/ble-tendre-dhiver-breve-desherbage-regionale-2021/La synthèse régionale sur le blé tendre d'hiver est en ligne.Retrouvez la synthèse régionale sur le blé tendre d'hiver ICI]]>Productions végétalesGrande culturenews-101961Thu, 16 Sep 2021 10:28:43 +0200Certiphyto V2https://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/certiphyto-v2/Le CERTIPHYTO V2, à destination de tous les professionnels concernés par la manipulation et/ou l'utilisation de produits phytopharmaceutiques, est en vigueur depuis le 1er octobre 2016, avec de nouvelles modalités de validité et de renouvellement.En quoi suis-je concerné ?

Vous êtes détenteur du Certiphyto V1 obtenu entre 2010 (UADE ou DEA) et fin 2016 avec une validité de 10 ans, OU à partir de 2017 avec une validité de 5 ans, l’échéance est donc proche.

Quels sont les délais ?

Le renouvellement de votre Certiphyto doit être effectué au plus tard 2 MOIS avant sa date d’échéance. (Exemple : j’ai obtenu mon Certificat UADE en 2012 sa date de fin de validité est 15 mars 2022, je dois le renouveler avant le 15 janvier 2022).

Comment obtenir ce renouvellement ?
3 voies possibles pour obtenir votre renouvellement (qui sera valable 5 ans) du moment que vous avez un numéro de certiphyto et que vous êtes toujours considéré comme utilisateur professionnel des produits phyto (en activité agricole) :

  • La Journée de formation
    (7h00 sans évaluation) avec prise en charge par VIVEA. La Chambre d’Agriculture de Charente vous propose ce type d’accompagnement avec les mesures sanitaires réglementaires. A la fin de cette journée, nous vous fournirons la procédure DRAAF pour créer un compte sur le site « service-public.fr » et effectuer la démarche en ligne pour que dans les 2 mois qui suivront, la DRAAF valide votre certiphyto et que vous l’imprimiez.
  • Le Test de vérification des connaissances (prestation payante)
    QCM sur informatique de 30 questions. 15 réponses justes valident le Certificat. La Chambre d’Agriculture de Charente vous propose ce type d’accompagnement avec les mesures sanitaires réglementaires : nous organisons des rendez-vous collectif ou individuel de 2h00 environ avec, après le test, la démarche en ligne sur « service-public.fr » pour que dans les 2 mois qui suivront, la DRAAF valide votre certiphyto et que vous l’imprimiez.
  • Dans les 3 dernières années avant la date de fin de validité de votre certiphyto, vous avez effectué 14h00 de « formations Labellisées Ecophyto ». Vous serez contacté directement par VIVEA.

Votre Chambre d’Agriculture est soucieuse de vous accompagner au mieux dans vos différentes démarches et projets. Aussi, vérifiez la date d’échéance fixée par la DRAAF sur votre Certiphyto et contactez-nous pour vous inscrire pour le test ou la journée de formation.

Jocelyne LATUS ou Christine BENITEAU par téléphone 05.45.24.49.49 ou par mail jocelyne.latus@charente.chambagri.fr -  christine.beniteau@charente.chambagri.fr

]]>
Grande culture
news-101910Wed, 15 Sep 2021 12:09:32 +0200IRRIG'INFO N°16 du 15 septembre 2021 https://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/irriginfo-n16-du-15-septembre-2021/Retrouvez toutes les infos irrigation de la semaine.dans Produire > Eau, irrigation et réserves > Irrig'info et gestion de l'eau.

Accès direct en cliquant ici.

]]>
EauCharente
news-101860Tue, 14 Sep 2021 16:09:49 +0200Influenza aviairehttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/influenza-aviaire-3/Le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation a décidé par arrêté en date du 9 septembre 2021 d'élever le niveau de risque de « négligeable » à « modéré » sur l'ensemble du territoire métropolitain.Les mesures de restrictions concernent au principal les communes situées dans des zones dites à risque particulier (ZRP), c’est-à-dire abritant des zones humides fréquentées par les oiseaux migrateurs.

Le département de la Charente n'a pas de commune concernée par les zones dites à risque particulier, cependant les mesures suivantes s'appliquent :
- la surveillance clinique quotidienne dans les élevages commerciaux et non commerciaux ;
- l’interdiction des compétitions de pigeons voyageurs au départ ou à l'arrivée de la France ;
- la vaccination obligatoire dans les zoos pour les oiseaux ne pouvant être confinés ou protégés sous filet.

En cas de mortalité ou de signes cliniques évocateurs signalés en élevage ou particuliers, il convient de contacter sans délai la DDETSPP :
- standard : 05 16 16 62 00
- en dehors des horaires d'ouverture (soirs et week-ends), astreinte préfecture : 05 45 97 61 00
Si un cas de mortalité vous est signalé dans la faune sauvage, merci de contacter l'Office de la biodiversité (OFB) au 05 45 39 00 00 dans le cadre du dispositif de surveillance SAGIR renforcé.]]>
Productions animales
news-101646Fri, 10 Sep 2021 10:09:04 +0200L'ambroisie en 3 Webinaireshttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/lambroisie-en-3-webinaires-2/L’ambroisie est une adventice qui pose à la fois un problème sanitaire et environnemental. Son pollen est très allergisant et au niveau agricole, elle vient en concurrence avec des cultures d’été ayant le même cycle, telles que le tournesol ou encore le soja, pouvant entraîner des pertes de rendement, voire la destruction ou l’abandon des cultures.4 webinaires sont organisés d'ici fin 2021 pour faire le point sur cette adventice problématique. Seront abordés :
  • Les éléments de reconnaissance de l’ambroisie à différents stades,
  •  Les problématiques sanitaires et agricoles de cette plante,
  • La réglementation,
  • Les systèmes de signalements en place,
  • Les différents moyens de lutte existants (leviers mécaniques, agronomiques, variétaux ou chimiques).

Selon que vous soyez débutant sur le sujet (savoir reconnaître cette adventice, connaître la réglementation et les règles de signalements, identifier les principaux moyens de gestion)  ou expert (vous avez de l'ambroisie chez vous et vous voulez connaître de façon plus approfondie les différents moyens de lutte et les nouveaux essais en cours), vous pouvez participer à l'un des webinaires proposés :

  • "Experts" le 21 septembre 2021
  • "Débutants" : le 29 novembre ou le 2 décembre 2021

Pour en savoir plus : programme et inscription (gratuite), ICI

]]>
Grande culture096-Inst-NAQ-Charente
news-101626Fri, 10 Sep 2021 08:47:06 +0200La Fédération départementale des Chasseurs de la Charente appelle à manifesterhttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/la-federation-departementale-des-chasseurs-de-la-charente-appelle-a-manifester/La Fédération Départementale des Chasseurs de la Charente invite tous les chasseurs charentais à participer à la grande manifestation pour la sauvegarde de la chasse française le 18 septembre à Mont-de-Marsan dans les Landes.La FDC16 a réservé des bus qui permettront aux chasseurs de s’y rendre gratuitement (les inscriptions seront closes d’ici la fin de cette semaine).

Les consignes sont les suivantes : venir avec son casse-croute et des symboles : gilets de chasse orange fluo (attention, les organisateurs ne veulent pas de gilet jaune), trompes, piboles, bérets, banderoles (sans insultes) pour manifester dans le plus grand respect des biens et des personnes.

Le port du masque sera obligatoire mais la présentation du pass sanitaire ne sera pas requise s'agissant d'un transport régional.

Cette mobilisation a pour objectif de défendre les intérêts des chasseurs, pour que les générations futures puissent connaître les joies de la chasse et de la culture rurale.

À tous ceux qui ne pourront pas venir sur place, la Fédération propose de faire acte de « grève de la chasse » ce jour-là en signe de solidarité.

Inscription sur https://www.fdc16.com/

Contact : Fédération départementale des Chasseurs de la Charente - 05 45 61 50 71

 

]]>
news-101627Thu, 09 Sep 2021 09:11:00 +0200Tiny House en Charentehttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/tiny-house-en-charente/Vous avez entre 16 et 30 ans, vous avez un projet de formation, emploi, apprentissage dans une zone rurale et vous souhaitez trouver une solution d’hébergement ? Vous êtes une collectivité, un professionnel, vous êtes en milieu rural, et vous cherchez une solution de logement pour un jeune entre 16 et 30 ans ?La Tiny House en Charente est un logement unique et adaptable, une solution pour rapprocher le jeune de son lieu de travail ou de formation.

Contact : Association Charente Habitat Jeunes – 05 45 95 58 13 – www.charentehabitatjeunes.fr

]]>
news-101499Wed, 08 Sep 2021 10:47:17 +0200 IRRIG'INFO N°15 du 8 septembre 2021https://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/irriginfo-n15-du-8-septembre-2021/Retrouvez toutes les infos irrigation de la semaine.dans Produire > Eau, irrigation et réserves > Irrig'info et gestion de l'eau.

Accès direct en cliquant ici.

]]>
EauCharente
news-97990Mon, 06 Sep 2021 17:04:00 +0200Lancement des Marchés Pensez Local 16https://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/lancement-des-marches-pensez-local-16/80% de producteurs fermiers charentais, c'est la garantie de ces nouveaux marchés qui débutent en septembre.Retrouvez les dates et lieux des Marchés Pensez Local 16

sur le site Pensez Local 16.

]]>
096-Inst-NAQ-Charente
news-101185Wed, 01 Sep 2021 11:40:33 +0200IRRIG'INFO N°14 du 1 septembre 2021https://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/irriginfo-n14-du-1-septembre-2021/Retrouvez toutes les infos irrigation de la semaine.dans Produire > Eau, irrigation et réserves > Irrig'info et gestion de l'eau.

Accès direct en cliquant ici.

]]>
EauCharente
news-101033Fri, 27 Aug 2021 11:52:00 +0200Enquête Trajectoires de Transition en Agriculture en Nouvelle-Aquitainehttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/enquete-trajectoires-de-transition-en-agriculture-en-nouvelle-aquitaine/Par l’équipe du programme de recherche « Trajectoires de Transition en Agriculture en Nouvelle-Aquitaine » (INRAE – CNRS - Bordeaux Sciences-Agro - universités de Bordeaux, Poitiers et Pau)Ce questionnaire élaboré par l’équipe du programme de recherche « Trajectoires de Transition en Agriculture en Nouvelle-Aquitaine » (INRAE – CNRS - Bordeaux Sciences-Agro - universités de Bordeaux, Poitiers et Pau) vise à étudier les évolutions de l’agriculture au cours des dernières années.

Les questions portent sur votre exploitation, votre trajectoire, vos attentes, vos conditions de travail et vos pratiques. Le remplissage du questionnaire demande à peu près 20 minutes (mais il est possible de l'arrêter et de la reprendre plus tard). Les réponses sont stockées sur un serveur sécurisé de l'Université de Bordeaux. La qualité de notre recherche dépendra largement du nombre de réponses collectées. De fait nous vous remercions vivement pour votre participation.

L'équipe du programme Transagrina

Cliquez ici pour commencer le remplissage du questionnaire.

Cliquez ici pour reprendre le remplissage d’un questionnaire déjà commencé.

 

]]>
news-101030Fri, 27 Aug 2021 11:18:38 +0200Préparation des assolements 2022 : vérifiez la diversité de votre assolement !https://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/preparation-des-assolements-2022-verifiez-la-diversite-de-votre-assolement/Afin de percevoir la totalité de votre paiement vert, vous devez veiller à respecter le critère « diversification des cultures ».Voici un rappel des conditions à respecter :

 

Surface en terres arables (*)

Obligation

Cas 1 : surface en terres arables inférieure à 10 haPas d'obligation de diversification
Cas 2 : surface en terres arables comprise entre 10 et 30 haObligation d'avoir 2 cultures, dont la principale < 75% de la surface en terres arables
Cas 3 : surface en terres arables supérieure à 30 haObligation d'avoir 3 cultures dont :
culture principale < 75% de la surface en terres arables
les 2 principales < 95% de la surface en terres arables
Cas 4 : Exploitation majoritairement en herbe (**)Pas d'obligation de diversification

(*)    Surface en terres arables = SAU – pâturages permanents - cultures pérennes
(**)    Plus de 75 % de la surface en terres arables consacrés à la production d’herbe ou de plantes fourragères herbacées ou laissés en jachère ou consacrés à la culture de légumineuses
OU    Plus de 75 % de la SAU constitués de prairies permanentes ou utilisés pour la production d’herbe ou d’autres plantes fourragères herbacées

 

À savoir :

Sont comptabilisées comme cultures différentes des cultures de genres botaniques différents
Ainsi, blé dur et blé tendre sont considérés comme une seule culture !

Cultures d’hiver et cultures de printemps sont comptabilisées comme des cultures différentes
Il est donc nécessaire de bien différencier cultures d’hiver et cultures de printemps lors de la déclaration PAC (par exemple : blé tendre d’hiver codé BTH, et blé tendre de printemps, codé BTP).

Les jachères sont considérées comme une culture à part entière
Jachères SIE J6S et jachères de cinq ans ou moins J5M, sont totalisées et considérées comme une culture à part entière pour le calcul de la diversification des assolements.

Cas des surfaces herbacées de moins de 5 ans
Toutes les surfaces appartenant à la catégorie des surfaces herbacées de moins de 5 ans (prairies temporaires PTR, ray-grass de 5 ans ou moins RGA, mélange légumineuses graminées MLG…), sont totalisées et considérées comme une seule culture, différente de la jachère.

Cas des mélanges
Chaque mélange différent représente une culture au titre des règles de diversité des cultures. Deux mélanges sont distincts – et donc constituent 2 cultures différentes - si aucune espèce n’est commune aux deux mélanges. Deux mélanges qui ne sont pas distincts, c’est-à-dire qui ont une espèce en commun, peuvent être déclarés avec un code culture différent mais doivent être déclarés avec le même type de mélange.

Exemple : un producteur cultive 3 types de mélanges : 1 mélange Pois-Triticale déclaré MPC (mélange A) et 1 mélange Féverole-Orge déclaré MPC (mélange B). Il cultive aussi un mélange Vesce-Triticale déclaré MLC. Ce mélange sera déclaré avec la précision mélange A car il contient le triticale en commun avec le mélange Pois-Triticale déclaré MPC-A.
Le mélange Pois-Triticale (MPC-A) et le mélange Vesce-Triticale (MLC-A) seront totalisés et considérés comme une même culture pour le calcul de la diversification des cultures.
A l’inverse, le mélange Pois-Triticale (MPC-A) et le mélange Féverole-Orge (MPC-B) sont 2 cultures différentes au titre de la diversification des cultures.

La monoculture de maïs peut être envisagée, sous réserve d’une certification maïs à engager avant le 15 mai 2022 :
Sont considéré comme monoculteurs de maïs les producteurs dont le maïs représente plus de 75% de la surface en terres arables.
La certification maïs est un dispositif contrôlé par l’organisme certificateur Ocacia, qui vérifie que l’agriculteur engagé implante une couverture végétale après la récolte sur toutes ses terres arables. Ces couverts doivent rester en place jusqu’au 1er février, et ne peuvent pas être comptabilisés comme cultures dérobées au titre des SIE. Un agriculteur qui souhaite s’inscrire dans ce schéma de certification devra donc veiller à respecter les 5% de SIE sans avoir recours aux SIE cultures dérobées.

 

]]>
PACGrande culture
news-100961Wed, 25 Aug 2021 14:15:32 +0200 IRRIG'INFO N°13 du 25 août 2021 https://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/irriginfo-n13-du-25-aout-2021/Retrouvez toutes les infos irrigation de la semaine.dans Produire > Eau, irrigation et réserves > Irrig'info et gestion de l'eau.

Accès direct en cliquant ici.

]]>
EauCharente
news-100782Wed, 18 Aug 2021 14:21:37 +0200 IRRIG'INFO N°12 du 18 août 2021https://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/irriginfo-n12-du-18-aout-2021/Retrouvez toutes les infos irrigation de la semaine.dans Produire > Eau, irrigation et réserves > Irrig'info et gestion de l'eau.

Accès direct en cliquant ici.

]]>
EauGrande culture
news-100596Fri, 06 Aug 2021 15:44:53 +0200Changement climatique - quelle ambiance pour vos vaches ?https://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/changement-climatique-quelle-ambiance-pour-vos-vaches-1/Des aides aux investissements possibles avec le PCAE.Les évolutions climatiques en cours ont des répercussions sur les animaux et la conduite des troupeaux.

Plusieurs Chambres d’agriculture de Nouvelle-Aquitaine ont travaillé ensemble pour proposer aux éleveurs bovins une plaquette qui recense les conditions d’ambiance nécessaires à la santé et au bien-être des animaux.

Il est notamment question des températures de confort, quantité et qualité de l’eau, impact des fortes chaleurs sur le troupeau, vigilance sur la période de reproduction, adaptation du système fourrager et aménagement de l’abreuvement.

Téléchargez la plaquette en cliquant ici.

Dans le cadre du PCAE « PLAN DE MODERNISATION DES ELEVAGES »/ PACTE Bien-être animal et biosécurité ouvert jusqu’au 30 septembre 2021, les éleveurs ont droit à des aides sur les investissements en lien, entre autres, avec le changement climatique et le bien-être animal.

Plus d’infos sur le PCAE ici

]]>
Productions animales
news-100586Fri, 06 Aug 2021 14:39:28 +0200Règles d’entretien des jachères SIE (J5M, J6S)https://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/regles-dentretien-des-jacheres-sie-j5m-j6s/Pour être valorisée en SIE, une jachère doit être présente sur la période du 1er mars au 31 août inclus.Pour une jachère mellifère, cette période de présence obligatoire s’étend du 15 avril au 15 octobre inclus.

À ce jour, la fauche ou la pâture des jachères n’est pas autorisée pour le département de la Charente.

Donc, jusqu’à la fin de la période de présence obligatoire, l’entretien d’une jachère ne doit être réalisé que par broyage ou fauche (en laissant les résidus sur place).

Par ailleurs, l’utilisation de produits phytopharmaceutiques est interdite pendant la période de présence obligatoire (donc jusqu'au 31 août inclus).

Que faire en cas de présence d’ambroisie sur une jachère SIE ? Afin de ne pas lui faire perdre son caractère SIE, vous devez solliciter un référent ambroisie qui établira le plan de lutte.
Si une destruction du couvert ou un traitement phytopharmaceutique avant le 31 août (fin de la période de présence obligatoire) est préconisé par le référent, vous devrez alors informer la DDT dans les 15 jours suivant la destruction ou le traitement, au moyen d’un courrier expliquant les raisons de l’intervention (détail des faits, évènements, besoins agronomiques et conséquences mettant dans l'impossibilité technique de respecter le caractère SIE). Ce courrier peut être envoyé par mail à l’adresse ddt-ambroisie@charente.gouv.fr.

]]>
PACGrande culture
news-100585Fri, 06 Aug 2021 14:33:57 +0200Semis des cultures dérobées SIEhttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/semis-des-cultures-derobees-sie-1/Pour l’année 2021, la période de présence obligatoire des cultures dérobées SIE s’étend du mercredi 1er septembre au mardi 26 octobre inclus.Pour l’année 2021, la période de présence obligatoire des cultures dérobées SIE (c’est-à-dire que la culture doit être semée et avoir levé) s’étend du mercredi 1er septembre au mardi 26 octobre inclus pour les exploitations dont le siège est en Charente.

Pendant cette période, les dérobées SIE ne doivent pas recevoir de traitements phytopharmaceutiques (y compris homologués bio).

Si le mélange que vous allez semer diffère du mélange déclaré dans votre dossier PAC ou si vous souhaitez l’implanter sur une parcelle différente de celle déclarée, vous devez informer la DDT de cette modification au moyen du formulaire de déclaration de modification du dossier PAC téléchargeable sur Télépac. lien : https://www.telepac.agriculture.gouv.fr/telepac/pdf/tas/2021/Dossier-PAC-2021_modification-declaration.pdf

Rappel : les exploitants ayant déclaré des dérobées SIE en 2021, ne percevront leur acompte de primes PAC qu’après la fin de la période de présence obligatoire, c’est-à-dire après le 26 octobre.

]]>
PACGrande culture
news-100572Fri, 06 Aug 2021 11:12:11 +0200Cartographie des cours d’eau et nouveaux classements en cours https://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/cartographie-des-cours-deau-et-nouveaux-classements-en-cours/Faites vos retours de terrain avant le 20 août !Les services de l’Etat reprennent les classements de certains écoulements suite à expertises en 2019 et 2020. Un retour du terrain reste possible jusqu’au 20 août sur ces écoulements qui représentent près de 35 kms. Passé cette date, les tronçons seront validés en l’état en tant que cours d’eau ou non.

Vous avez la possibilité de les consulter via les cartes disponibles dans notre rubrique Réglementation > Cartographie des cours d'eau (accès direct en cliquant ici)

Attention, chaque carte est en pdf, donc avec un affichage non modifiable. Pour pouvoir identifier les écoulements sur une carte sur laquelle on peut zoomer, il faut rejoindre la cartographie en ligne et se positionner à proximité directe de l’écoulement qui vous intéresse en renseignant un lieu-dit et une commune par exemple dans la partie dédiée de la légende.

La Chambre d’agriculture de la Charente est chargée de centraliser toutes les remontées de terrain avant de les transmettre aux services de l’Etat pour instruction.

Les différents secteurs concernés par ces classements sont :

Le  Syndicat d'Aménagement du bassin versant de la Dronne Aval (SABV)
Le Syndicat des bassins Charente et Péruse (SBCP)
Le Syndicat Hydraulique Vienne Goire Issoire (SIGIV)
Le Syndicat de Rivières du Bassin de la Dronne (SRB Dronne)
Le Syndicat du Bassin des Rivières de l’Angoumois (SyBRA)

Afin de faire remonter vos remarques sur les tronçons en question, vous devez :

  • Regarder les écoulements concernés via les cartes,
  • Identifier celui/ceux qui vous pose(nt) souci,
  • Remplir le formulaire dédié aux remontées de terrain (1 formulaire par écoulement) que vous trouverez ici
  • Ajouter, si vous avez ou si vous le pouvez, des photos pour justifier de votre demande de modification du classement proposé, en n’oubliant pas de mentionner où sur la carte, elles ont été prises et le sens par rapport à l’écoulement en question
  • L’ensemble des documents, complétés, doit être envoyé pour centralisation à l’adresse suivante :

CHAMBRE D’AGRICULTURE DE LA CHARENTE
à l’attention de Carole POULY-GAUTHIER
66 impasse Joseph Nièpce
ZE Ma Campagne
16016 ANGOULEME Cedex

Ou par mail : carole.gauthier@charente.chambagri.fr

Contact : Carole POULY-GAUTHIER - 05 45 24 49 50 - 06 14 09 66 46

La DDT peut également vous renseigner sur cette action.

 

]]>
Productions animalesGrande culture
news-100533Wed, 04 Aug 2021 18:11:00 +0200IRRIG'INFO N°10 du 04 août 2021https://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/irriginfo-n10-du-04-aout-2021/Retrouvez toutes les infos irrigation de la semaine.dans Produire > Eau, irrigation et réserves > Irrig'info et gestion de l'eau.

Accès direct en cliquant ici.

]]>
EauGrande culture
news-100150Wed, 28 Jul 2021 17:01:00 +0200IRRIG'INFO N°9 du 28 juillet 2021https://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/irriginfo-n9-du-28-juillet-2021/Retrouvez toutes les infos irrigation de la semaine.dans Produire > Eau, irrigation et réserves > Irrig'info et gestion de l'eau.

Accès direct en cliquant ici.

]]>
EauGrande culture
news-63121Thu, 22 Jul 2021 10:44:00 +0200Directive Nitrates : application du nouveau programme d’action régional - Les règles des couverts végétaux de cet automnehttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/directive-nitrates-application-du-nouveau-programme-daction-regional-les-regles-des-couverts-ve/Les points importants des prescriptions des couverts végétaux.En date du 12 juillet 2018, un arrêté régional Nouvelle Aquitaine relatif aux prescriptions du programme d’actions régional a été signé.

Les points nouveaux importants sont les suivantes :

  • Durée de couvert prolongée à 2,5mois
  • Date d’implantation obligatoire au 30 septembre
  • Légumineuses pures possibles

Remarque : attention les couverts végétaux SIE(PAC) ont leurs règles spécifiques et différentes de celles qui suivent !

La SAU (surface agricole utile) située en zone vulnérable doit présenter une couverture des sols en période de risque de lessivage d’azote (automne), de 100%.

Sont retenues comme couverture végétative de sol :

  • les implantations de cultures d’automne (blé, prairie,...)
  • les cultures pérennes (vigne, vergers)
  • les jachères au couvert semé ou spontané

Pour les parcelles en ZAC (Zones d'Actions Renforcées) voir en bas de l'article.

En interculture longue (avant culture de printemps) la couverture des sols peut s’effectuer de façon suivante :

  • l’implantation d’une culture dérobée
  • l’implantation des cultures intermédiaires pièges à nitrates (CIPAN)
  • les repousses de céréales denses et homogènes jusqu’à concurrence de 20% de la surface des cultures de printemps à venir de l’exploitation.
    Exemple : j’ai prévu 10 ha de tournesol après 10ha d’orge d’hiver et 10ha de Maïs/Maïs, je peux laisser 4ha de repousses d’orge comme couvert.
  • le mulching : broyage fin et enfouissement des résidus dans les quinze jours suivant la récolte de Maïs grain, Tournesol, Sorgho grain.

En interculture courte :

La couverture des sols est obligatoire entre une culture de colza et une culture semée à l’automne.

Elle peut être obtenue par le maintien au minimum d’un mois (sauf présence de nématodes), des repousses de colza denses et homogènes.

Remarque : en cas de contrôle, la prise en compte de la date de récolte serait à la parcelle. L’exploitant doit tout consigner (dates de semis, dates de destruction, etc).

Exemples d’application dans la rotation des cultures :

Précédent culturalCulture de l’annéeCouverture de sol
TournesolBlé tendreCulture d’automne
Maïs grain ou Sorgho ou TournesolMaïs, Pois printempsMulch : Broyage fin et enfouissement des cannes
Orge d’HiverTournesolCIPAN ou repousses d’orge ou dérobée
Maïs ensilé ou SarrasinMaïs ou TournesolCIPAN Sauf si récolte après le 15/10
ColzaBlé tendreRepousses de colza
Tout couvertVigne, jachère, noyersCulture pérenne

 

MODALITES DE GESTION DES CIPAN :

- toutes semences autorisées
- toutes espèces autorisées même légumineuses pures   
- toutes techniques de semis autorisées
- date d’implantation obligatoire : avant le 30 septembre  

Cas particuliers pour l’implantation:

  1. En cas d’intercultures longues après du Maïs grain, du Sorgho grain et/ou du Tournesol, la couverture du sol peut être (au choix de l’agriculteur) obtenue par l’implantation de couverts (et non par mulching). La date limite d’implantation est alors avant le 1er décembre.
  2. Pour les îlots sur lesquels la récolte du précédent est comprise entre le 15/09 et le 15/10, l’implantation de couverts est obligatoire dans les 15 jours suivant la récolte.

 

La durée du couvert (CIPAN ou dérobées) est de2,5 mois minimum où le travail du sol et la destruction sont interdits.
Remarque : le broyage  ou roulage de la végétation est accepté

La date de destruction du couvert est possible au plus tôt le 15 novembre si les 2,5 mois de couverts sont respectés sauf en cas de couverture des sols par des légumineuses pures où la destruction ne peut intervenir avant le 1er février.

Ex : si une implantation de CIPAN (Moutarde) s’effectue le 30 septembre, un maintien obligatoire de 2,5 mois porte la date de destruction possible au 16 décembre !

La destruction chimique des CIPAN et des repousses estinterdite sauf pour :

  • les îlots en Techniques culturales simplifiées (TCS : pas de labour)
  • les îlots culturaux destinés à des légumes, des cultures maraîchères ou des cultures porte-graines
  • les îlots infestés par des adventices vivaces sous réserve d’une déclaration à l’administration (sauf ambroisie cf arrêté)
 
CAS DEROGATOIRES

Cas dérogatoires en sols argileux :

Îlots dont la teneur d’argile est comprise entre 25 et 37% :
Destruction précoce du couvert possible à partir du 15 octobre après 2,5 mois de présence.

Ilots dont la teneur d’argile est supérieure à 37% :
Dispense de couverture (cipan ou repousses) des sols en inter-culture longue.
L’exploitant devra être en mesure de présenter une analyse de sol justifiant le taux d’argile pour chaque îlot concerné.
L’exploitant devra aussi indiquer la date du travail du sol dans le cahier d’enregistrement des pratiques dans les îlots concernés.

Cas dérogatoire des récoltes tardives :

Sauf après Maïs grain, Sorgho grain et Tournesol où le couvert est possible par mulching, la couverture des sols après un précédent cultural récolté au-delà du 15 octobre, n’est pas obligatoire.
Exemple : je récolte un Sarrasin ou un Maïs ensilage le 16 octobre, je n’ai pas de CIPAN à faire si je refais une culture de printemps.

Autres Cas dérogatoires : en cultures porte-graines, échalions et melons nécessitant un travail de sol avant le 15 novembre

L’implantation de CIPAN n’est pas obligatoire en inter-cultures longues sauf dispositions particulières à consulter dans l’arrêté préfectoral régional.

Cas dérogatoire - Prescriptions spécifiques aux ZPS:

Les repousses de céréales denses et homogènes sont autorisées jusqu’à concurrence de 100% des obligations de couverts en inter-culture longue
En cas de chevauchement d’une ZAR et d’une ZPS, voir rubrique suivante « prescriptions spécifiques aux ZAR (Cas par exemple sur Villefagnan).Vous trouverez les communes concernées  par les ZAR dans le PAR ou sur le site public DREAL Nouvelle-Aquitaine suivant : SIGENA

Dans les cas dérogatoires précédents : soit pour tous les îlots faisant l’objet d’une adaptation, le calcul du bilan azoté post –récolte est obligatoire.

Cas de présence d’Ambroisie:
(arrêté préfecture Charente du 30 mai 2016)

  • Dérogation accordée à la parcelle après demande à la DDT.
  • La dérogation est accordée après implantation de CIPAN, sur présence d’Ambroisie constatée par un référent.
  • L’élimination non chimique est à privilégier

 

Prescriptions spécifiques aux ZAR en interculture longue :

  • date limite d’implantation CIPAN ou dérobée : 15 septembre
  • la durée des couverts est fixée à 3 mois
  • les repousses de céréales sont interdites.

La couverture végétale est obtenue soit par :

  • des CIPAN ou
  • des cultures dérobées ou
  • un mulching après Maïs, tournesol ou sorgho grain ou
  • des repousses de colza denses qui sont autorisées

Cependant si une ZPS (zone Outarde) chevauche la ZAR: les repousses de céréales sont possibles mais limitées à 50% de la surface en interculture longue.

  • en plus sur repousses de céréales ou de colza, l’épandage d’azote minéral ou organique est interdit sur CIPAN

(Incluse toute matière organique)
Remarque  : En cultures dérobées, l’épandage d’azote efficace minéral ou organique ne peut excéder 70un/ha. De plus, tout apport d’azote minéral avant le 1er février est interdit.

 

 

]]>
Politiques et réglementations environnementalesGrande culture
news-99916Thu, 22 Jul 2021 10:01:22 +0200Aide bovine d’urgence, c’est du 22 juillet au 15 septembre 2021 !https://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/aide-bovine-durgence-cest-du-22-juillet-au-15-septembre-2021/Les demandes d’aides sont à déposer du 22 juillet au 15 septembre 2021.Jean Castex l’avait annoncé dès le mois de mars, et ça y est les modalités de mise en œuvre sont connues pour cette aide de 60 millions d’euros qui s’adresse aux éleveurs de bovins allaitants les plus en difficultés. Les demandes d’aides sont à déposer du 22 juillet au 15 septembre 2021.
Quelles conditions d’éligibilité ?

Les bénéficiaires de l’aide sont les personnes physiques ou morales :

  • constituées en tant qu’exploitant agricole, groupement agricole d'exploitation en commun (GAEC), exploitation agricole à responsabilité limitée (EARL), ou autre personne morale ayant pour objet l'exploitation agricole,
  • immatriculées au répertoire SIREN de l’INSEE par un numéro SIRET actif au moment du dépôt de la demande d’aide et au jour du paiement,
  • présentant au moins 10 animaux éligibles (cf. ci-dessous)
  • étant le dernier propriétaire pendant plus de 120 jours des animaux pour lesquels l’aide est demandée ;
  • étant éligibles à l’aide couplée aux bovins allaitant au titre de 2020 ou pouvant démontrer un chiffre d’affaires issu de l’atelier bovin viande d’au moins 60% du chiffre d’affaires total ;
  • justifiant par une pièce comptable un revenu disponible par unité de travail non salarié (UTANS) inférieur à 11 000€ au titre du dernier exercice clos entre le 1er avril 2020 et le 31 mars 2021.

 

Rappel de la définition du revenu disponible et de l’UTANS

EBE (excédents brut d’exploitation)
- Remboursement du capital emprunté
- Charges financières (intérêts + agios)
- Cotisations sociales de l’exploitant
______________________________
= Revenu disponible

 

UTANS (Unité de travail annuel non salarié) : une UTANS équivaut à la quantité de travail agricole fournie par une personne non salariée occupée à plein temps pendant une année.
(Sources : SSP)

NB : dans le cas de reprise, fusion ou scission d’exploitations, l’historique comptable des précédentes exploitations pourra etre prise en compte.

Quels animaux sont éligibles à l’indemnisation ?

Les animaux éligibles pour un éleveur sont :

  • des broutards mâles :

- issus de races allaitantes, mixtes ou croisés (définis comme animaux ayant l’un des deux parents issu d’une race à viande)
- élevés en France métropolitaine,
- âgés de 7 à 12 mois à la date de leur vente par l’éleveur
- détenus depuis au moins 120 jours à la date de leur vente par l’éleveur (fin de détention pour cause de vente à destination de l’élevage)
- vendus entre le 1er avril 2020 et le 31 mars 2021

  • des jeunes bovins mâles :

- issus de races allaitantes, mixtes ou croisés (définis comme animaux ayant l'un des deux parents issu d'une race à viande),
- élevés en France métropolitaine,
- âgés de 13 à 24 mois à la date de leur vente par l’éleveur
- détenus depuis au moins 120 jours à la date de leur vente par l’éleveur
- vendus entre le 1er avril 2020 et le 31 mars 2021

Quel montant d’aide ?

Forfait : une aide forfaitaire de 41 € par broutard éligible et de 52 € par jeune bovin éligible est attribuée aux exploitations éligibles.

Stabilisateur : si après instruction de l’ensemble des demandes d’aides, il apparaît un risque de dépassement de l’enveloppe financière, un coefficient stabilisateur sera appliqué sur l’ensemble des demandes d’aide.

Seuil : L’indemnisation se fera à partir de 410 € minimum d’aide (10 animaux éligibles).

Plafond : L’aide sera plafonnée de manière à ce que le revenu 2020 tel que défini ci-dessus augmenté de l’aide ne dépasse pas le critère d’entrée dans le dispositif fixé à 11 000 € de revenu disponible/UTANS.

Quelle période de dépôt des demandes ?

Les éleveurs pourront déposer une demande d’aide à partir du 22/07/2021 et jusqu’au 15/09/2021.

Où réaliser la demande ?

Le dossier de demande d’aide sera déposé en ligne sur le portail dédié de FranceAgriMer : www.franceagrimer.fr/Accompagner/Dispositifs-par-filiere/Aides-de-crise

 

]]>
Productions animales
news-99903Wed, 21 Jul 2021 16:28:00 +0200IRRIG'INFO N°8 du 21 juillet 2021https://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/irriginfo-n8-du-21-juillet-2021/Retrouvez toutes les infos irrigation de la semaine.dans Produire > Eau, irrigation et réserves > Irrig'info et gestion de l'eau.

Accès direct en cliquant ici.

]]>
EauGrande culture
news-99896Wed, 21 Jul 2021 15:27:02 +0200Nouvelle délimitation de la zone vulnérable en Charentehttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/nouvelle-delimitation-de-la-zone-vulnerable-en-charente/Par un nouvel arrêté du 15 juillet 2021, le préfet coordonnateur du bassin Adour Garonne a défini une nouvelle délimitation de la zone vulnérable en Charente.Cette nouvelle démarcation est la conséquence des résultats de la septième campagne de surveillance des teneurs en nitrates des eaux superficielles et souterraines du département.

Les mesures directive nitrates sont désormais applicables dans les nouvelles zones. Parmi les premières mesures à mettre en place pour cet d’été notons quelques points de saison:

  • Implantation de couverts végétaux avant le 30 septembre en vue d’une culture de printemps 2022 (nous consulter pour toutes précisions)
  • Limitation d’épandage de lisier à l’automne (voir menu Directive Nitrates/ périodes d’épandage sur notre site)
  • Mise en place de bandes enherbées de 5m le long des cours d’eau uniquement concernés (voir sur notre site menu réglementation/cartographie)

Accéder à la carte en cliquant ici

Pour toutes questions, nous restons à votre disposition (Sylvain Jonette - 06 19 85 25 12).

]]>
Politiques et réglementations environnementalesDirective nitrates
news-99632Thu, 15 Jul 2021 18:28:56 +0200Enquête sur la télémédecine vétérinaire destinée aux animaux d’élevagehttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/enquete-sur-la-telemedecine-veterinaire-destinee-aux-animaux-delevage/Propriétaire d'animaux d’élevage, communiquer votre avis sur ces nouvelles pratiques !En collaboration avec l’Ordre des Vétérinaires (ODV), l'Union des Centres Techniques Régionaux de la Consommation en Nouvelle Aquitaine  sollicite les éleveurs de Charente pour répondre à une enquête sur la télémédecine vétérinaire destinée aux animaux d’élevage, et leur permettre de nous communiquer leur avis, dès à présent, et jusqu'à fin juillet, grâce au lien ci-après :
Répondre à l'enquête
(respect du Règlement Général sur la Protection des Données)
En effet, suite au décret du Ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation (JO du 6 mai 2020), les vétérinaires de France peuvent déjà, sous certaines conditions, réaliser des consultations médicales à distance et recourir à des expertises via des outils numériques, téléphone, internet … Passé cette phase et grâce à vos réponses, le Conseil de l’Ordre des Vétérinaires émettra un rapport qui sera présenté devant le Conseil d’Etat.
Dans l’expérimentation actuelle de l’ODV, la télémédecine vétérinaire suit bien sûr des règles très précises. Entre autres, elle n’est possible que si le vétérinaire a déjà consulté lui-même l’animal depuis moins d’un an. Les réponses des professionnels agricoles contribueront à évaluer les résultats de l’expérimentation en cours, en parallèle de celles des propriétaires d'animaux domestiques.
Merci aux éleveurs de bien vouloir nous consacrer quelques minutes pour nous communiquer leur avis sur ces nouvelles pratiques au profit du bien être animal et donc de celui de leurs propriétaires. Ils seront destinataires, en priorité, des résultats globaux de cette enquête.
Pour toute question relative à ce questionnaire,contacter ctrc.poitoucharentes@wanadoo.fr

 

]]>
Productions animales
news-99629Thu, 15 Jul 2021 18:14:27 +0200Lettre ouverte sur l’avenir de la Section Viticolehttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/lettre-ouverte-sur-lavenir-de-la-section-viticole/Depuis l’origine, la Section Viticole accompagne, grâce à l’implication de ses membres que nous remercions, la viticulture charentaise dans l’innovation, l’expérimentation et l’amélioration des pratiques tout en garantissant une totale neutralité dans les démarches qu’elle entreprend (essais de produits alternatifs, Forum Pulvé, modes de conduite, etc.).Des évolutions profondes sont en cours dans nos métiers souvent sans concertation avec les viticulteurs et sans tenir compte des problématiques du terrain. Afin de répondre à cela, la Section Viticole concilie la réalité du terrain, la recherche et participe au développement du monde viticole en partenariat avec les fabricants de matériels et les firmes phytosanitaires.

Actuellement la Section Viticole est un outil  qui :

  • Est une courroie de transmission avec les acteurs du monde viticole
  • Se veut proche des viticulteurs.
  • Permet un espace de recherches, d’expérimentations, de développement et de vulgarisation au service de la viticulture.
  • Possède des ressources financières et offre un accès facilité aux financements pour porter des projets collectifs.

Aujourd’hui toutefois nous nous devons de vous alerter sur le devenir de la Section Viticole. Le nombre des adhérents de notre association diminue depuis de nombreuses années et nous arrivons au constat qu’il n’y a pas de candidature pour renouveler le bureau qui souhaite passer la main.

La viticulture fait face à des enjeux sociétaux, politiques, techniques et économiques majeurs qui impactent le fonctionnement de nos exploitations. La section Viticole est un outil fondamental pour accompagner ces nouvelles évolutions.

La Section Viticole pourra perdurer à condition qu’une équipe émerge pour porter de manière ambitieuse des projets novateurs afin de répondre aux multiples défis à relever.
Les candidats pour le bureau doivent donc se faire connaitre d’ici septembre 2021, sinon la Section Viticole ne pourra pas continuer son activité.

Pour nous contacter : Jean-Pierre Fillioux au 06 12 76 41 18 - cognaclogisajasson@wanadoo.fr
            Laurent Duquesne au 06 14 09 65 56 - laurent.duquesne@charente.chambagri.fr
            Nicolas Gilardeau au 06 68 48 60 38 - nicolas.gilardeau@charente.chambagri.fr

]]>
VigneCharente
news-99610Thu, 15 Jul 2021 13:38:04 +0200Forum Pulvé 2021https://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/forum-pulve-2021/Mercredi 1er septembre 2021 de 8h30 – 17h30 aux Domaines Rémy Martin site du Grollet à Saint Même les Carrières 

 

Les tests pour les différentes méthodes de contrôle de la pulvérisation sont en cours...

tous les détails du programme disponible ICI

 

 

]]>
Vigne
news-99339Thu, 08 Jul 2021 10:09:39 +0200« Cap sur l’agriculture durable en Nouvelle-Aquitaine »https://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/cap-sur-lagriculture-durable-en-nouvelle-aquitaine-1/Les lauréats 2020 dévoilés… …et l’appel à candidature 2021 lancé !La crise COVID-19 n’a pas facilité l’activité de la Fondation pour une Agriculture Durable en Nouvelle-
Aquitaine en 2020. En effet, ce n’est qu’au début du printemps que les experts ont pu se rendre sur les exploitations candidates à l’appel à projet 2020 « Cap sur l’Agriculture Durable en Nouvelle-Aquitaine ».

13 candidats ont postulé en 2020. Le jury des experts a retenu 7 réalisations qui ont fait l’objet d’une visite de terrain permettant de les qualifier au regard de l’amélioration de la durabilité des systèmes d’exploitation proposés.
In fine 5 lauréats ont été distingués par le comité exécutif de la Fondation qui s’est réuni le 9 juin dernier. Ils recevront une bourse, via Fondation de France, d’un montant de 1 500 € avec cette année un coup de cœur pour le projet NEO-BOCAGE porté par Pierre-Antoine RAIMBOURG.

Les 5 lauréats

Benoît CABANNES, Birouca 40250 Mugron (La Ferme du Foie Gras)

Autonomie de l’exploitation : développement d’une autonomie quasi-totale de l’alimentation des canards à partir de l’exploitation, par des moyens diversifiés, et une maîtrise de la commercialisation par plusieurs circuits directs.

Philippe et Paul CARRETERO, Château Rioublanc 61 rue Riou Blanc 33910 Saint-Ciers-d’Abzac

Une innovation sociale avec l’application « VITITAG », outil de gestion du domaine viticole bio Château RIOUBLANC : management transparent, au quotidien, d’une équipe de onze salariés avec suivi et traçabilité des différentes actions à la vigne et au chai grâce à l’utilisation partagée d’une application « maison ». VITITAG est une application mobile et PC permettant le suivi des travaux, du planning des salariés et de la vinification par cuve. Couplée à un GPS RTK, elle propose un suivi visuel, en temps réel, de l’avancement des travaux mécaniques.

Jules et Stéphanie CHARMOY, GAEC La Ferme des Charmes Le Haut Boisset 24110 Saint-Aquilin

Un séchoir à foin vrac alimenté par la chaleur issue d’une énergie renouvelable (méthaniseur) : sensibilisée au changement climatique depuis le protocole de Kyoto (1992), l’exploitation de polyculture, élevages bovins et porcins, a pour objectif de ne plus consommer d’énergie fossile pour produire de l’énergie alimentaire. Mis en service sur son exploitation en 2019, le méthaniseur, qui fournit de l’électricité revendue à EDF et de la chaleur pour le séchoir, est l’outil de l’ambition de la Ferme des Charmes pour s’inscrire dans l’économie circulaire.

Christine VINCENT, GAEC VINCENT Mère et Fils, 8 le Moulin Neuf 23360 MEASNES

Création d’une « Retenue collinaire » et irrigation goutte-à-goutte d’un verger fruitier : adaptation d’une exploitation d’élevage en zone difficile par la diversification en arboriculture fruitière ; développement et sécurisation de l’exploitation par la création d’un plan d’eau à statut de réserve collinaire ; irrigation en goutte-à- goutte du verger et alimentation en eau des animaux.

Pierre-Antoine RAIMBOURG et Sophie LATAPIE, Ferme Ecologique de GORCE, La Roche Folle 16500 ESSE

Coup de cœur du Comité exécutif ! NEO-BOCAGE, Elevage « Econome en Carbone », créateur de Biodiversité : c’est un élevage bovins en bio avec une intensification bocagère, avec la plantation de 1,7 km de haies à multiple vocations, biodiversité, diversification « fruitière », stockage eau et carbone, source de fourrage pour les bovins… Mise en œuvre d’une stratégie de maximisation des capitaux investis productifs, et recherche de compétences, de maîtrise et d’autonomie sur chaque maillon de sa chaîne d’activités (productions végétale et animale, commerce, marketing…). Importance des suivis par indicateurs (pesées, coprocultures, gestion…).

 

Les réalisations promues traduisent une volonté de faire évoluer les systèmes vers plus de durabilité souvent au travers du développement d’une forme d’autonomie et de diversification. Il ne s’agit pas de modèles à reproduire en l’état, mais de démarches inspirantes pour que chaque agriculteur y puise des idées pour faire évoluer son propre système et contribue ainsi à renforcer sa durabilité.
 
Depuis une dizaine d’années, la Fondation pour une Agriculture Durable en Nouvelle-Aquitaine a distingué plus de 80 agriculteurs, dont on peut retrouver les contacts sur le site, et qui sont prêts à accueillir ceux qui le souhaiteraient, pour leur présenter leur système.

Le nouvel appel à candidature lancé
Pour répondre à l’appel à candidatures 2021, la procédure est simple. Il suffit de se connecter au site  de la fondation https://agridurableaquitaine.com/, de compléter le formulaire (un feuillet recto verso) en précisant la réalisation proposée.
Si votre dossier est retenu, un jury d’experts prend contact avec les candidats pour se rendre sur place et apprécier le projet à l’aide d’une grille d’analyse. C’est ce dossier qui sera présenté au comité exécutif de la Fondation. Attention date limite de dépôt des candidatures fixée au vendredi 1er octobre.

Pour tout renseignement complémentaire, contactez :
Bruno MILLET, Délégué Général FADUNA au  06 81 42 77 40

 

]]>
Charente
news-99307Wed, 07 Jul 2021 14:28:57 +0200IRRIG'INFO N°6 du 7 juillet 2021https://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/irriginfo-n6-du-7-juillet-2021/Retrouvez toutes les infos irrigation de la semaine.dans Produire > Eau, irrigation et réserves > Irrig'info et gestion de l'eau.

Accès direct en cliquant ici.

]]>
Eau
news-99630Wed, 07 Jul 2021 14:28:57 +0200IRRIG'INFO N°7 du 14 juillet 2021https://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/irriginfo-n7-du-14-juillet-2021/Retrouvez toutes les infos irrigation de la semaine.dans Produire > Eau, irrigation et réserves > Irrig'info et gestion de l'eau.

Accès direct en cliquant ici.

]]>
Eau
news-99287Tue, 06 Jul 2021 18:16:47 +0200Cap sur l’agriculture durable en Nouvelle-Aquitaine https://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/cap-sur-lagriculture-durable-en-nouvelle-aquitaine/ Les lauréats 2020 dévoilés… et l’appel à candidature 2021 lancé !La crise COVID-19 n’a pas facilité l’activité de la Fondation pour une Agriculture Durable en Nouvelle-
Aquitaine en 2020. En effet, ce n’est qu’au début du printemps que les experts ont pu se rendre sur les exploitations candidates à l’appel à projet 2020 « Cap sur l’Agriculture Durable en Nouvelle-Aquitaine ».

13 candidats ont postulé en 2020. Le jury des experts a retenu 7 réalisations qui ont fait l’objet d’une visite de terrain permettant de les qualifier au regard de l’amélioration de la durabilité des systèmes d’exploitation proposés.
In fine 5 lauréats ont été distingués par le comité exécutif de la Fondation qui s’est réuni le 9 juin dernier. Ils recevront une bourse, via Fondation de France, d’un montant de 1 500 € avec cette année un coup de cœur pour le projet NEO-BOCAGE porté par Pierre-Antoine RAIMBOURG.

Les 5 lauréats

Benoît CABANNES, Birouca 40250 Mugron (La Ferme du Foie Gras)
Autonomie de l’exploitation : développement d’une autonomie quasi-totale de l’alimentation des canards à partir de l’exploitation, par des moyens diversifiés, et une maîtrise de la commercialisation par plusieurs circuits directs.


Philippe et Paul CARRETERO, Château Rioublanc 61 rue Riou Blanc 33910 Saint-Ciers-d’Abzac
Une innovation sociale avec l’application « VITITAG », outil de gestion du domaine viticole bio Château RIOUBLANC : management transparent, au quotidien, d’une équipe de onze salariés avec suivi et traçabilité des différentes actions à la vigne et au chai grâce à l’utilisation partagée d’une application « maison ». VITITAG est une application mobile et PC permettant le suivi des travaux, du planning des salariés et de la vinification par cuve. Couplée à un GPS RTK, elle propose un suivi visuel, en temps réel, de l’avancement des travaux mécaniques.

Jules et Stéphanie CHARMOY, GAEC La Ferme des Charmes Le Haut Boisset 24110 Saint-Aquilin
Un séchoir à foin vrac alimenté par la chaleur issue d’une énergie renouvelable (méthaniseur) : sensibilisée au changement climatique depuis le protocole de Kyoto (1992), l’exploitation de polyculture, élevages bovins et porcins, a pour objectif de ne plus consommer d’énergie fossile pour produire de l’énergie alimentaire. Mis en service sur son exploitation en 2019, le méthaniseur, qui fournit de l’électricité revendue à EDF et de la chaleur pour le séchoir, est l’outil de  l’ambition de la Ferme des Charmes pour s’inscrire dans l’économie circulaire.

Christine VINCENT, GAEC VINCENT Mère et Fils, 8 le Moulin Neuf 23360 MEASNES
Création d’une « Retenue collinaire » et irrigation goutte-à-goutte d’un verger fruitier : adaptation d’une exploitation d’élevage en zone difficile par la diversification en arboriculture fruitière ; développement et sécurisation de l’exploitation par la création d’un plan d’eau à statut de réserve collinaire ; irrigation en goutte-à- goutte du verger et alimentation en eau des animaux.

Pierre-Antoine RAIMBOURG et Sophie LATAPIE, Ferme Ecologique de GORCE, La Roche Folle 16500 ESSE
Coup de cœur du Comité exécutif !
NEO-BOCAGE, Elevage « Econome en Carbone », créateur de Biodiversité : c’est un élevage bovins en bio avec une intensification bocagère, avec la plantation de 1,7 km de haies à multiple vocations, biodiversité, diversification « fruitière », stockage eau et carbone, source de fourrage pour les bovins… Mise en œuvre d’une stratégie de maximisation des capitaux investis productifs, et recherche de compétences, de maîtrise et d’autonomie sur chaque maillon de sa chaîne d’activités (productions végétale et animale, commerce, marketing…). Importance des suivis par indicateurs (pesées,
coprocultures, gestion…).

Les réalisations promues traduisent une volonté de faire évoluer les systèmes vers plus de durabilité souvent au travers du développement d’une forme d’autonomie et de diversification. Il ne s’agit pas de modèles à reproduire en l’état, mais de démarches inspirantes pour que chaque agriculteur y puise des idées pour faire évoluer son propre système et contribue ainsi à renforcer sa durabilité. Depuis une dizaine d’années, la Fondation pour une Agriculture Durable en Nouvelle-Aquitaine a distingué plus de 80 agriculteurs, dont on peut retrouver les contacts sur le site, et qui sont prêts à accueillir ceux qui le souhaiteraient, pour leur présenter leur système.

Le nouvel appel à candidature lancé
Pour répondre à l’appel à candidatures 2021, la procédure est simple. Il suffit de se connecter au site  de la fondation, de compléter le formulaire (un feuillet recto verso) en précisant la réalisation proposée.
Si votre dossier est retenu, un jury d’experts prend contact avec les candidats pour se rendre sur place et apprécier le projet à l’aide d’une grille d’analyse. C’est ce dossier qui sera présenté au comité exécutif de la Fondation. Attention date limite de dépôt des candidatures fixée au vendredi 1er octobre.

Pour tout renseignement complémentaire, contactez :
Bruno MILLET, Délégué Général FADUNA au  06 81 42 77 40

 

 

]]>
Agriculture biologiqueEntreprise agricolePorteur de projetProductions animalesProductions végétalesCharente
news-99286Tue, 06 Jul 2021 18:12:06 +0200Echange PAILLE contre FUMIER : Quelles quantités ?https://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/echange-paille-contre-fumier-quelles-quantites/Outil de calcul Arvalis - Institut du végétal La Calculette d’échange paille-fumier d’ARVALIS est un outil gratuit qui permet de calculer facilement une équivalence entre pailles et fumiers, en tenant compte de la valeur des éléments minéraux contenus dans les pailles et les engrais de ferme, mais aussi des charges de mécanisation, de transport et de main d’œuvre.L'outil proposé fonctionne pour 3 types de pailles et 11 types de fumiers.  
La pratique de l'échange paille – fumier tend à se développer entre céréaliers et éleveurs. Cependant, il n'existe pas de bases de calcul homogènes de l'équivalence paille fumier à l'échelle régionale ni nationale. La bibliographie fait état de différentes manières de calculer la base d'échange: équivalence basée sur les éléments fertilisants, sur les éléments fertilisants et l'humus ou sur les éléments fertilisants et la main d'œuvre...
ARVALIS-Institut du a donc créé un outil d'aide à la décision qui servirait de base de négociation simple et objective entre céréaliers et éleveurs.     
 

Comment sont réalisés les calculs ?
L'outil permet de calculer 3 types d'équivalence :

  • Equivalence Humus : Cette équivalence est calculée à partir du coefficient iso humique (K1) et de la teneur en carbone (Références ARVALIS) des pailles et des fumiers choisis.
  • Equivalence économique en éléments fertilisants : la totalité des éléments fertilisants majeurs : N, P2O5, K2O et MgO de la paille et du fumier sont pris en compte pour ce calcul ainsi que le coût des éléments fertilisants. Les valeurs sont données par défaut pour différents types de pailles et d'engrais de ferme à partir des références ARVALIS et COMIFER. Il est par contre possible d'indiquer ses propres valeurs de fumier et/ou de paille.
  • Equivalence économique en éléments fertilisants + mécanisation + main d'œuvre : Equivalence précédente à laquelle sont ajoutées les charges liées à la réalisation des travaux de pressage et transport de la paille et de transport et d'épandage du fumier, la main d'œuvre et le carburant. La distance entre la parcelle du céréalier et l'exploitation de l'éleveur sera également prise en compte. Les références retenues sont issues du barème d'Entraide de la Chambre d'Agriculture 55.

Cet outil laisse alors libre choix à l'utilisateur de prendre en compte les éléments de négociation qui lui semblent les plus appropriés à sa situation. D'autres éléments non chiffrables peuvent être également pris en compte dans le cadre de cette négociation :

  • Les éléments fertilisants secondaires
  • Le délai d'enlèvement des pailles
  • Les conditions d'enlèvement des pailles
  • Le taux initial de MO des sols
  • La compaction des sols
  • La distance entre la parcelle et l'exploitation > à 25 Km
  • Le broyage de la paille

Accéder à la calculette en ligne

Contacts : Lise GOUAUD LECOQ - 06 14 09 65 46 ou Pauline GAUTHIER -  06.25.64.14.04

 

]]>
Productions animalesProductions végétalesGrande cultureCharente
news-99284Tue, 06 Jul 2021 18:04:47 +0200Une plateforme d’annonces de pailles et fourrages pour les céréaliers et éleveurs charentaishttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/une-plateforme-dannonces-de-pailles-et-fourrages-pour-les-cerealiers-et-eleveurs-charentais-1/Une plateforme web pour faciliter les échanges entre céréaliers et éleveurs est disponible. Chacun peut déposer une offre de paille ou fourrage ou consulter les offres disponibles.Vous êtes céréalier ?
Vous pouvez vendre votre paille sans craindre un déficit pour votre sol, on vous explique.
Vous avez peut-être l’habitude de broyer votre paille pour gérer les teneurs en matières organiques et éviter les pertes d’éléments fertilisant de votre sol. Cependant, le prélèvement ponctuel de la paille, c’est-à-dire vendre sa paille une année, n’entraine pas d’impact agronomique sur les sols. La teneur en matière organique décroit lentement, même dans les systèmes d’exportation (vente) régulière de paille. Dans la majorité de nos types de sols, la compensation des éléments perdus ne sera pas toujours nécessaire. Quelques ha de céréales peuvent ainsi être identifiés pour  fournir un peu de pailles à nos collègues éleveurs.
Alors rendez-vous sur la plateforme offre paille fourrage pour publier une offre.

Vous êtes éleveur ?
Anticipez un manque de paille dès maintenant

Il est important d’anticiper un manque de paille prévisible pour 2021. La plateforme d’annonces de paille et fourrage propose déjà plusieurs offres. Elle est accessible via la page d'accueil du site de la Chambre d’agriculture.

]]>
Productions animalesProductions végétalesGrande cultureCharente
news-99281Tue, 06 Jul 2021 17:25:18 +0200Installation en Charente Limousinehttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/installation-en-charente-limousine/Retour sur les 3 journées instal’agriUne quinzaine de futurs agriculteurs se sont rendus, début juillet, en Charente Limousine pour parler de leurs projets avec différents acteurs de l’installation agricole, visiter des exploitations à reprendre ainsi que le territoire. Les candidats à l’installation venaient de tous horizons géographiques, avec différents projets (bovin lait, caprin, ovin, maraichage, …) encore en réflexion ou presque aboutis, ce qui a permis d’échanger et ne pas mettre les candidats en concurrence.
 
Les porteurs de projet ont trouvé que l’évènement était une idée originale, avec un contenu intéressant et enrichissant, des conseils de qualité et une réelle volonté de la Chambre d’agriculture et la Communauté de commune Charente Limousine de tout mettre en œuvre pour accueillir et installer des candidats sur le territoire.
Les participants étaient également ravis de l’accueil et ont découvert une magnifique région. L’hébergement au Village de Gîte du Cruzeau a permis à chacun d’être logé dans un gite individuel tout en ayant accès à des parties communes pour les repas par exemple.
Ces journées ont permis aux porteurs de projets de rencontrer des acteurs locaux du territoire ainsi que des moyens de commercialiser et de financer leur projet,
Les journées alternaient entre des matinées en salle et des visites l’après-midi. Une soirée sur un Marché des Producteurs de Pays était aussi proposée, ce fut l’occasion pour les participants d’instal’agri de découvrir ces marchés de producteurs 100% locaux en circuit courts.
Certains porteurs de projet sont très intéressés par des exploitations à reprendre, des négociations sont en cours. Ces 3 jours, très complets, sont un réel gain de temps, ils ont en effet permis à certains de visiter autant d’exploitations qu’en 3 mois. Malgré tout, beaucoup ont trouvé ce séjour trop court !
Bien que l’évènement soit terminé, la Chambre d’agriculture continuera d’accompagner les candidats dans leur projet d’installation, et leur proposera d’autres offres d’exploitation à reprendre sur la Charente. Un prochaine édition 2022 est en cours de réflexion.

Contact : Elise MELLA DURAN -Tél : 05 45 24 49 58 - elise.melladuran@charente.chambagri.fr

 

]]>
Agriculture biologiqueAgritourisme et vente directeEntreprise agricoleProductions animalesProductions végétalesGrande cultureLégumeVigneCharente
news-99010Thu, 01 Jul 2021 14:39:42 +0200 IRRIG'INFO N°5 du 30 juin 2021https://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/irriginfo-n5-du-30-juin-2021/Retrouvez toutes les infos irrigation de la semaine.dans Produire > Eau, irrigation et réserves > Irrig'info et gestion de l'eau.

Accès direct en cliquant ici.

]]>
Eau
news-99006Thu, 01 Jul 2021 14:05:09 +0200Recensement des problématiques aides PAC bio en Nouvelle-Aquitainehttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/recensement-des-problematiques-aides-pac-bio-en-nouvelle-aquitaine/Suite au constat de demandes de remboursement liées aux contrôles PAC des campagnes 2015 à 2020 et à des remontées de non paiement d'aides au maintien 2020, le réseau Bio Nouvelle-Aquitaine et le réseau des Chambres d'agriculture vous proposent une enquête pour connaître l'ampleur de la situation.Pour cela, nous vous demandons de renseigner le sondage ci-dessous afin de faire remonter ces informations de manière la plus exhaustive possible aux instances (Région, DRAAF), et de vous accompagner face à ces problématiques.

Avant de commencer, veuillez vous munir de vos relevés de paiements concernés par un remboursement et/ou une pénalité entre 2015 et 2020 (dans Télépac / mes données / mes documents campagne par campagne).

Je participe au sondage

Date de clôture de l'enquête : 30 juillet.

]]>
Agriculture biologiqueEnvironnement
news-98785Fri, 25 Jun 2021 17:06:59 +0200Diagnostic d’ambiance des chais en filière cognachttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/diagnostic-dambiance-des-chais-en-filiere-cognac/Vous souhaitez étudier la conception, le fonctionnement et les aménagements de vos chais de vieillissement cognac afin d'améliorer la qualité de vos eaux de vie ? Grâce à une série de mesures des évènements intérieurs et extérieurs aux bâtiments (température, hygrométrie, ventilation, orientation, écoulements de fluides, implantation….) vous obtiendrez des relevés et analyse de données. Le suivi est possible sur une période de deux semaines en période chaude et/ou froide.

Prestation sur une période : 1 232,20€ HT - Prestation sur 2 périodes : 2 464,40€ HT

Contact : Stéphane BIREAU - 05 45 24 49 82 - Permanences : mercredis et vendredis de 9h à 12h

]]>
BâtimentVigneCharente
news-98698Thu, 24 Jun 2021 15:04:57 +0200Changement climatique : ça chauffe pour vos vaches laitières !https://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/changement-climatique-ca-chauffe-pour-vos-vaches-laitieres-1/Que ce soit à travers les programmes Climalait ou AP3C, les experts s’accordent sur le fait que le changement climatique est une réalité (précocité de la végétation, augmentation de la température estivale). Il se traduit par une augmentation des températures à l’échelle globale, comme au niveau local, mais aussi par des modifications de la fréquence et/ou de l’intensité de certains aléas climatiques. Ces évolutions ont des conséquences directes sur les vaches laitières : le stress thermique, résultat d’une conjonction entre hygrométrie et température.

Une fiche technique et un autodiagnostic ont été créé pour situer et d’identifier les leviers d’actions pour améliorer le confort de vos animaux dans un contexte de fortes chaleurs.

Vous pouvez retrouver cette fiche en ligne ICI

Votre contact en Charente : Anne-Laure VEYSSET - Tél : 05 45 24 49 36

]]>
Productions animalesCharente
news-98684Thu, 24 Jun 2021 14:06:23 +0200Arrivée d’une animatrice filières monogastriques à la Chambre d’agriculture de la Charentehttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/arrivee-dune-animatrice-filieres-monogastriques-a-la-chambre-dagriculture-de-la-charente/La chambre d’agriculture souhaite ouvrir de nouvelles perspectives en s’engageant dans de nouvelles filières, et notamment celles des monogastriques. La Chambre d'Agriculture souhaite identifier les différentes filières monogastriques présentes en Charente, développer des partenariats avec les acteurs économiques, travailler avec les interlocuteurs de ces filières, afin de pouvoir faire émerger des filières à valeur ajoutée pour les agriculteurs charentais et les futurs installés. Pour répondre à ces objectifs, la Chambre d'Agriculture vient d'accueillir  dans ses équipes une animatrice filières monogastriques en la personne d'Amélie Abrial.]]>Productions animalesCharente096-Inst-NAQ-Charentenews-98579Tue, 22 Jun 2021 18:53:09 +0200Guide Maraîchage Biohttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/guide-maraichage-bio-2/Depuis ces dernières années, la forte augmentation des installations en maraîchage biologique en Nouvelle-Aquitaine reste soutenue. A ce titre, les Chambres d’agriculture accompagnent de nombreux projets et appuient leur développement depuis plus d’une décennie. Pourquoi un guide maraîchage bio ?

Outil d'apprentissage et d'aide à la construction des projets d’installation et à l’amélioration des exploitations existantes, ce guide pose les fondamentaux techniques et organisationnels pour des installations réussies et pérennes.

Lire la suite

Quelles sont les thématiques traitées dans le guide ?

Matériel en AB

Fertilité fertilisation

Organisation planifaication

semence et plant

Vous êtes intéréssé(e) par le Guide Maraîchage Bio ? Merci de compléter le formulaire ci-après

Cliquez pour en savoir plus

Guide publié par les Chambres d'agriculture de Nouvelle-Aquitaine, avec le soutien de la Région, de l'Etat, de l'Europe et de l'Agence de l'eau Adour-Garonne.

]]>
Agriculture biologiqueEntreprise agricoleProductions animalesProductions végétalesGrande cultureLégumeVigneCharente
news-98573Tue, 22 Jun 2021 16:58:57 +0200Retour sur le Rallye des expérimentations Grandes culture de la CA16https://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/retour-sur-le-rallye-des-experimentations-grandes-culture-de-la-ca16/La Chambre d’agriculture de la Charente a invité les agriculteurs, techniciens et animateurs ReSource à son rallye des expérimentations grandes cultures le mardi 1er juin dernier avec au programme trois visites d’essais.La 1ère visite a présenté la 3ème année de test de la méthode APPI-N de pilotage de la fertilisation azotée basée sur un suivi en continu de l’état d’alimentation azotée des plantes pour déclencher et déterminer la dose d’azote à apporter, ainsi que les résultats prometteurs des deux campagnes précédentes.


La 2ème visite a présenté un essai comparant des stratégies de protection fongicide. Ces essais comparent des stratégies de protection fongicide avec des traitements uniques, des doubles applications avec des produits de synthèse et des biosolutions (biocontrôles et biostimulants) en séquence ou mélange sur deux variétés de blé tendre d’hiver : Oregrain sensible aux maladies et LG Absalon tolérante aux maladies afin d’évaluer au mieux la réponse à ces solutions en fonction de la nuisibilté de la maladie. La visite a permis de comparer les premiers niveaux d’attaque de maladie (témoins avec bonne attaque de rouille brune et démarrage de septo), qui seront vérifiées ensuite par des notations complémentaires plus tardives. Ces résultats ont été complétés par ceux de l’année précédente révélant l’intérêt des biocontrôles en substitution ou en complément selon la tolérance de la variété aux maladies foliaires.

La 3ème visite d’essai a présenté la seconde année de test d’une nouvelle stratégie de culture de maïs : le système pluvial. Elle consiste à semer précocement des variétés (25 mars pour cet essai) afin d’esquiver le stress hydrique estival et en fin de cycle de limiter les frais de séchage et maximiser la marge économique. Cet essai compare des variétés de 4 groupes de précocités à différentes densités de semis. Les participants ont pu observer les vigueurs de ces variétés ce jour-là ainsi que les notations de vigueur au départ. Un rappel des résultats économiques de 2019 a permis de visualiser le potentiel économique de chaque groupe de précocité puis de comparer les coûts de production par rapport à un blé ou un tournesol. Il faut également voir les avantages agronomiques de cette culture dans la rotation tels que la libération des parcelles plus tôt permettant un mulch, des faux semis, une meilleure implantation des couverts d’interculture ou de la culture suivante, la gestion des adventices …

Tous les résultats des essais présentés lors de ce rallye sont disponibles ICI

]]>
Productions végétalesGrande culture
news-97997Fri, 11 Jun 2021 12:07:39 +0200Marchés Pensez local 16 : réunion d’info et inscriptions des producteurs ouvertes !https://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/marches-pensez-local-16-reunion-dinfo-et-inscriptions-des-producteurs-ouvertes/De nouveaux marchés auront lieu sur Jarnac, Soyaux et Touvre, à partir du mois de septembre. Ils ont pour objectif de faciliter l’accès aux produits…Nouveauté ! La Chambre d’agriculture de la Charente met en place de nouveaux marchés : les marchés Pensez local 16. Ces marchés charentais regroupant à minima 80% de producteurs auront lieu cette année sur 3 communes : Jarnac, Soyaux et Touvre, à partir du mois de septembre. Ils s’inscrivent dans la démarche Pensez local 16 qui a pour objectif de faciliter l’accès aux produits locaux pour les consommateurs.

Afin de vous apporter plus d’informations, nous vous invitons à participer à une réunion de présentation
le mardi 15 juin 2021 à 10h00 en visioconférence via le lien ci après https://join.skype.com/LFpS2Xrwbpan

Vous avez suffisamment d’infos et souhaitez-vous inscrire ?
Les inscriptions en ligne sont ouvertes jusqu’au 18 juin 2021 sur le site Pensez local16 en cliquant ICI

Contact : Jennifer LEOUTRE – contact@pensezlocal16.fr- 06 14 09 33 27

]]>
Agritourisme et vente directeCircuit court et vente directe
news-98571Tue, 08 Jun 2021 16:53:00 +0200Visite de l'APCA auprès de la Chambre régionale d'Agriculture de Nouvelle-Aquitaine, en Charentehttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/visite-de-lapca-aupres-de-la-chambre-regionale-dagriculture-de-nouvelle-aquitaine-en-charente/Sébastien WINDSOR, Président de l’Assemblée Permanente des Chambres d’Agriculture et des élus nationaux sont venus les 8 et 9 juin en Charente, à l’invitation de la Chambre Régionale d’Agriculture. A cette occasion, ils ont visité plusieurs exploitations agricoles pour être sensibilisés à l’agriculture charentaise, ses problématiques, et les projets du agricoles du territoire.]]>Charentenews-97303Tue, 01 Jun 2021 11:26:09 +0200Déclaration de dégâts sur vos cultureshttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/declaration-de-degats-sur-vos-cultures/Pensez à faire remonter les dégâts sur vos cultures de printemps par écrit pour justifier du classement des espèces auprès du ministère. Vous pouvez remplir le formulaire en ligne ICI]]>Productions animalesProductions végétalesGrande cultureVigne096-Inst-NAQ-Charentenews-97029Fri, 28 May 2021 15:50:28 +0200#AimeTonAgri: c’est parti pour les visites de fermes par les collèges !https://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/aimetonagri-cest-parti-pour-les-visites-de-fermes-par-les-colleges/Près de 20 exploitations agricoles charentaises ont répondu présentes pour l’opération visite de fermes par les collèges du département.Près de 20 exploitations agricoles charentaises ont répondu présentes pour l’opération visite de fermes par les collèges du département, organisée en partenariat par le Département, la Chambre d’agriculture et les Jeunes agriculteurs.

Du 4 au 17 juin, près d’une vingtaine de classes de collèges visitera chacune une exploitation agricole. C’est sous la bannière du réseau #AimeTonAgri que les exploitants expliqueront leur métier d’agriculteur.

Si vous aussi vous avez envie de rejoindre ce réseau que ce soit pour participer à des opérations de fermes ouvertes (événements organisés et encadrés par la Chambre d’agriculture et ses partenaires), vous former à la communication, bénéficier des outils de communication positive ou vous former, envoyez un message à Sandrine CAZAUX au 06 25 06 36 71 ou un email à sandrine.cazaux@charente.chambagri.fr.

]]>
news-96410Fri, 14 May 2021 11:00:25 +0200Enquête agricole sur le secteur Grand Cognachttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/enquete-agricole-sur-le-secteur-grand-cognac/Dans le cadre de l'élaboration de son PLUi, Grand Cognac a besoin de recenser les exploitations agricoles, leurs bâtiments et leurs projets. La Chambre d'agriculture vous encourage vivement à remplir le questionnaire « agricole » en ligne.Le questionnaire « agricole » en ligne est sur le site internet de Grand Cognac sur la page dédiée au PLUi :

https://www.grand-cognac.fr/notre-projet-nos-actions/amenager-et-ameliorer-le-cadre-de-vie/le-plui

Votre participation est indispensable pour que la collectivité puisse prendre en compte les besoins et spécificités des activités agricoles et de celles qui sont dans leur prolongement (notamment viticoles), et éviter ainsi de possibles difficultés dans la réalisation de vos projets.

 

 

]]>
Vigne096-Inst-NAQ-Charente
news-96408Fri, 14 May 2021 10:35:34 +0200Plan de relance Protéines végétales - réouverture du dispositif agroaquipementshttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/plan-de-relance-proteines-vegetales-reouverture-du-dispositif-agroaquipements/Un second dispositif d’aides à l’acquisition d’agroéquipements ouvre le 17 mai.Les modalités de candidature sont disponibles sur le site internet de FranceAgriMer. Vous pouvez y accéder via le lien bit.ly/agroprot2.

Pour toute information, contactez la Chambre d’agriculture au 05 45 24 49 50.

 

]]>
PCAEProductions animalesGrande culture
news-96066Fri, 07 May 2021 15:44:05 +0200Nouvel épisode de gel : signalez vos dégâts estimés depuis le 7 avril sur l'outil « gel/grêle » de votre espace pro.cognac.fr jusqu’au 17 mai à midihttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/nouvel-episode-de-gel-signalez-vos-degats-estimes-depuis-le-7-avril-sur-loutil-gelgrele-de-v/De nouveaux épisodes de gel viennent de toucher notre vignoble. La filière Cognac poursuit sa mobilisation pour remonter les dégâts rencontrés sur l’ensemble de l’aire d’appellation. L’implication de chacune et chacun d’entre vous compte pour aider la filière à perfectionner ses modèles de prévision et d’estimation ainsi qu'à vous accompagner dans la protection contre ces épisodes climatiques. L’outil « gel/grêle » développé par le BNIC vous permet de remonter rapidement et facilement la totalité des dégâts que vous avez subis depuis le 7 avril.Cet outil permet à la filière Cognac de cartographier les zones touchées et nourrira les décisions quant à la mise en place de mesures de protection vers les zones les plus concernées. Il est primordial que chacun contribue à cet outil afin d’améliorer notre connaissance du territoire et adapter nos actions à vos besoins. Chaque contribution compte et nous vous remercions par avance de votre implication !

Merci de remplir le niveau de dégâts atteint depuis le 7 avril. Si vous avez déjà signalé vos estimations pour les épisodes de gel du mois d’avril, vous devez signaler la totalité des dégâts issus de l’ensemble des épisodes de gelées.

Comment signaler vos dégâts ?

Pour accéder à l’outil « gel/grêle » en ligne, vous connecter à votre espace pro.cognac.fr et vous rendre sur la page « Mon exploitation » en cliquant sur le lien suivant : extra.cognac.fr/ebnic/exploitation/

Saisissez, pour chaque commune de votre vignoble, les surfaces concernées par niveaux de dégâts. Ces surfaces concernent uniquement les cépages aptes à produire du Cognac, et incluent les 1ere et 2e feuilles. Cette remontée de données concerne l'ensemble des dégâts de gel subis cette année.

Dans l’exemple ci-dessous, vous possédez 11 ha 97 ares sur la commune d’Ambleville et :

  • 97 ares n’ont pas été touchés par le gel
  • 5 ha ont été touchés par le gel avec une intensité de 1 à 10 %
  • 2 ha 50 ares ont été touchés par le gel avec une intensité de 10 à 30 %
  • 25 ares ont été touchés par le gel avec une intensité de 30 à 50 %
  • 1 ha a été touché par le gel avec une intensité de 50 %
  • 1ha n’a pas été observé et est inscrit dans la colonne « ne sais pas »

Attention : la somme des cases doit être égale à la superficie totale de vos parcelles (vous pouvez vérifier grâce à la rubrique « Restant »).

 

La campagne de recensement se terminant le 17 mai 2021 à midi, vous pouvez modifier vos signalements à tout moment jusqu’à cette date. Dès les bilans connus, un retour sur les résultats de l’enquête vous sera fourni.

Retrouvez les conseils techniques post gel du Pôle Technique & Développement Durable (Station Viticole) en cliquant ici : http://pro.cognac.fr/cognac/_fr/5_extra/index.aspx?page=actualite&id=8467

Si vous avez des questions sur l’utilisation de l’outil, n’hésitez pas à contacter le BNIC au 05.45.35.60.16.
Pour des questions agronomiques, contacter 05.45.35.61.18.
Pour des questions d’indemnisation, de règlementation et sur les systèmes de protection, contacter l’UGVC au 05.45.36.59.88.

 

]]>
Vigne
news-95493Fri, 30 Apr 2021 10:15:41 +0200EDF propose un sondage à la profession agricolehttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/edf-propose-un-sondage-a-la-profession-agricole/EDF réalise actuellement un livre blanc sur l'agriculture bas carbone afin de mieux comprendre les enjeux de la profession sur ce sujet, surtout dans le domaine de l'énergie. Dans ce cadre, EDF souhaite interroger les agriculteurs via un sondage en ligne. L'APCA (Assemblée permanente des chambres d'agriculture) a décidé de s’associer à cette initiative en participant à l'élaboration du questionnaire. Les Chambres d’agriculture auront également un retour sur les résultats du sondage.

Afin que cette enquête soit la plus représentative et instructive possible il est important d’avoir un maximum de retours d’agriculteurs. Ce sondage en ligne est accessible via le site internet de la Chambre d’agriculture de la Charente.
Quelques minutes suffisent pour y répondre et le sondage est anonyme. A aucun moment, EDF n'aura les adresses e-mail des répondants.

Le lien pour répondre à l'enquête : https://fr.surveymonkey.com/r/HR3KGQZ

 

 

]]>
news-95491Fri, 30 Apr 2021 09:57:12 +0200[Plan de relance] Demandez une aide pour vos investissements bienêtre animal en période de canicule https://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/plan-de-relance-demandez-une-aide-pour-vos-investissements-bienetre-animal-en-periode-de-canicule/ Les ventilateurs, brumisateurs et autres aménagements de bâtiments ou au pâturage sont aidés à 40%, c'est le moment de s'équiper !Le Plan de relance permet d'obtenir une aide à l'investissement dans le cadre du PCAE pour l'aménagement des bâtiments d'élevage notamment en lien avec le bien-être animal.

Les modélisations climatiques prévoient des saisons estivales de plus en plus chaudes à l'avenir. Sans plus attendre, nous vous invitions à consulter la fiche dédiée avec les préconisations et un autodiagnostic sur la conduite des vaches laitières en période de canicule

Rendez-vous ensuite sur la page des investissements éligibles au PCAE 2021 (rubrique MON EXPLOITATION > Aides et financements) Accès direct en cliquant ici

Les ventilateurs, brumisateurs et autres aménagements de bâtiments ou au pâturage sont aidés à 40%, c'est le moment de s'équiper !

 

]]>
Productions animales
news-95478Fri, 30 Apr 2021 08:24:52 +0200Enquête Autonomie protéique à destination des éleveurshttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/enquete-autonomie-proteique-a-destination-des-eleveurs/Cette enquête vise à identifier les besoins des éleveurs.Dans le cadre du projet inter-régional SiT’ProT’In sur la diffusion de références sur l’autonomie protéique et leur appropriation en élevage, une enquête en ligne a été réalisée à destination des éleveurs.

Cette enquête a pour objectif d’évaluer la perception de l’autonomie protéique en élevage, les pratiques mises en place pour l’améliorer, ou les freins à la mise en place de ces pratiques. Elle vise également à identifier les besoins des éleveurs en formations et en conseil sur l’autonomie protéique en élevage. Le questionnaire ci-joint vous prendra environ 10 minutes : Accédez au questionnaire Eleveur en cliquant ici

L’obtention de nombreuses réponses permettra d’identifier clairement les besoins en références pour l’amélioration de l’autonomie protéique en élevage, et élaborer des formations et conseils plus adaptés.

 

]]>
Productions animales
news-95052Fri, 23 Apr 2021 09:37:42 +0200Info Ted16 GDShttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/info-ted16-gds/Info sur votre Espace Eleveur du site internet des GDS du Poitou-Charentes.L’Espace Eleveur du site internet des GDS du Poitou-Charentes vous permet d’accéder, entre autres, à tous vos résultats d’analyses de votre laboratoire habituel.

À la première connexion, vous créez votre compte en utilisant vos codes d’accès (fournis en 2014) ; ceux-ci sont disponibles en appelant ou en envoyant un mail à TED16-GDS (au 05 45 23 71 25 ou gds16@reseaugds.com).

N’hésitez pas à vous y rendre : www.gds-poitou-charentes.fr

 

]]>
Productions animales
news-94830Fri, 16 Apr 2021 11:32:54 +0200Vigilance pour les contrats MAEC système polyculture élevage en 2021https://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/vigilance-pour-les-contrats-maec-systeme-polyculture-elevage-en-2021/Le critère IFT pourrait être déterminant dans le choix de vous engager pour la campagne PAC 2021.Tous les contrats MAE sont liés à un cahier des charges. Chaque critère est important.

La MAEC polyculture élevage est encadrée par le respect d’un taux d’herbe, de maïs ensilage, de concentrés achetés, par le non retournement des prairies permanentes…

Cependant, nous apportons aujourd’hui un point de vigilance sur le critère IFT qui pourrait être déterminant dans le choix de vous  engager pour la campagne PAC 2021.

  1. Le calcul des IFT concerne deux compartiments. IFT herbicide (désherbant) et IFT hors herbicides (traitement de semences, fongicides, insecticides, molluscicides).
    Concernant la MAEC, pour chacun de ces deux compartiments, il ne faut pas dépasser les seuils annoncés dans le tableau ci-joint (cf. annexe 1).
     
  2. La période de calcul d’un IFT se réalise habituellement sur une période culturale (après la récolte du précédent jusqu’à la récolte de la culture en place (soit généralement sur une période de Aout septembre d’une année à Aout Septembre de l’année suivante).
    Ceci était la règle pour les contrats signés en 2015 et 2016, et ceux renouvelés lors de la PAC 2020.
    Par exemple, en 2020, les IFT étaient calculés pour tous les produits utilisés de septembre 2019 à septembre 2020.
    Aujourd’hui, pour tous les contrats MAEC polyculture élevage « Maintien » qui sont signés à la PAC 2021, la période de calcul des IFT se réalisera à partir des traitements appliqués sur la période du 15 mai 2021 au 14 mai 2022.
    Les contrats dits « Evolution » (uniquement ceux signés par des nouveaux contractants en 2021) ne sont pas concernés par cette note car le calcul se fera pour eux sur la campagne culturale réelle. La signature d’un contrat mesure système en « Evolution » impliquant un contrat de 5 ans, les campagnes 2021 et celles à venir se feront sur les bases des campagnes culturales habituelles.
     
  3. Quelle différence ?
    Calcul sur les cultures PAC 2021 ou PAC 2022 ? Les deux mon capitaine !
    Le calcul de l’IFT concernera dans la plupart des cas les produits utilisés sur les céréales d’automne de la campagne prochaine (produits utilisés sur les blés, orges, avoines… déclarés à la PAC 2022) et les produits utilisés sur les cultures de printemps (maïs, tournesol…) de cette année 2021, ou de l’année prochaine 2022… suivant les périodes d’application (avant ou après le 15 mai 2021).

    Anticiper son assolement de l’année prochaine et les pratiques phytosanitaires est quasiment incontournable ! (d’autant plus vrai si l’assolement varie significativement). Au fur et mesure de l’application des produits, il faudra surveiller son niveau d’IFT.
     
  4. Les prairies ont-elles un rôle à jouer ?
    Pour rappel, les cultures comptabilisées dans le calcul de l’IFT sont :
    -    toutes les cultures (blé, orge, maïs, tournesol…)
    -    les prairies rotations longues (PRL)
    -    les prairies temporaires (PTR)

    Les prairies permanentes (PPH) sont donc exclues du calcul.

    Il faudra donc cette année être vigilant sur la dénomination des prairies, mais aussi leur historique, qui seront des facteurs déterminants pour évaluer votre niveau d’IFT.

    Depuis 2018, l’instruction des surfaces a permis de définir l’âge des prairies :
        -  Depuis 2015, tant qu’une parcelle était « engagée et payée » en MAEC, son compteur était bloqué. Une PTR est restée PTR même si celle-ci est restée en herbe plus de 5 ans.
        -  Le compteur a suivi son cours si celle si était « engagée non payée » en MAEC (le montant des plafonds est indiqué dans le tableau du point 6)
    En résumé, certaines prairies ne seront donc plus comptabilisées dans le calcul de l’IFT. Les parcelles en PTR n’ayant pas eu de cultures, n’étant pas payées au titre de la MAEC et ayant plus de 5 ans, sont devenues PRL ou PPH. Or, les PPH sont exclues du calcul.
     
  5. Comment se repérer ?
    -  La couche « couverts 2020 » (sur l’onglet RPG de TELEPAC) permet de visualiser « l’âge de la parcelle --   -  Le contrat MAEC, présent dans vos courriers sous TELEPAC (notifications MAEC) permet de déterminer quelles sont les parcelles engagées payées de celles qui ne sont pas payées et pour lesquelles le compteur continue effectivement de tourner. (voir exemple d’un contrat ci-dessous)

 


6-    Quelles sont les priorités ?

  • Toutes les exploitations en dessous des plafonds de paiement se soucieront d’abord de leurs pratiques.
  • Toutes les exploitations dépassant les plafonds se soucieront des parcelles concernées par le paiement, de leurs pratiques et de l’évolution de l’âge de leurs prairies.

* Pensez alors à modifier votre code MAEC sous TELEPAC (ex : PC_COTU_SPE1 devient PC_COTU_SPM1)

 

 

Annexe 1 : Tableau des seuils d’IFT à respecter suivant le territoire MAEC.

 

Si j’ai des questions sur cette mesure système, à qui m’adresser ?
Vous pouvez contacter les référents MAEC système de la Chambre d’agriculture de la Charente :
Angélique Gaboriaud (05 45 67 49 84) ou Jean-Michel Potard (05 45 84 43 79)

 

 

 

 

 

]]>
PACProductions animalesGrande culture
news-94581Mon, 12 Apr 2021 13:54:00 +0200Sortie du PCAE Plan de Modernisation des Elevages/PACTE Bien-être animal et biosécuritéhttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/sortie-du-pcae-plan-de-modernisation-des-elevagespacte-bien-etre-animal-et-biosecurite/Le nouvel Appel A Projets de la Région Nouvelle-Aquitaine sur les investissements en élevage est enfin sorti. Il est fusionné au Plan de relance – PACTE élevage qui s’inscrit dans le cadre des Programmes de Développement Rural Régionaux, et ce pour toutes filières confondues avicoles et hors avicoles.

La première période de dépôt des dossiers est active de mars 2021 à septembre 2021. N’attendez plus pour préparer vos devis auprès de vos fournisseurs et votre dossier de demande d’aide !

Plus d'infos ici

 

]]>
PCAEProductions animales
news-90810Fri, 02 Apr 2021 14:27:00 +0200Attestations de déplacementhttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/attestations-de-deplacement/Retrouvez vos attestations de déplacement en cliquant ici.  Sur le site du Ministère, descendez un peu la page pour accéder au justificatif de déplacement professionnel.

 

]]>
Langues096-Inst-NAQ-Charente
news-94223Fri, 02 Apr 2021 11:35:07 +0200[Covid19] Dispositif d’indemnisation exceptionnel des élevages de canards, pintades, cailles et pigeonshttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/covid19-dispositif-dindemnisation-exceptionnel-des-elevages-de-canards-pintades-cailles-et-pige/Le ministère en charge de l’Agriculture et de l’Alimentation a décidé de mettre en place, pour les élevages de canards, pintades, cailles et pigeons, un dispositif de compensation des préjudices financiers induits par les effets de la pandémie de covid19.La fermeture des restaurants et les mesures de confinement de la population ont conduit à un effondrement de la demande de certaines espèces de volailles, ce qui a entraîné des pertes importantes chez les producteurs. Dans ce contexte, le ministère en charge de l’Agriculture et de l’Alimentation a décidé de mettre en place, pour les élevages de canards, pintades, cailles et pigeons, un dispositif de compensation des préjudices financiers induits par les effets de la
pandémie de covid19.

L’aide est fondée sur la prise en charge d’une partie de la perte de marge brute engendrée par la pandémie de covid 19 en 2020. Les exploitants avicoles doivent avoir subi au moins 30 % de perte de marge brute sur l’activité d’élevage avicole totale sur l’année civile 2020 par rapport à l’année civile 2019.

La demande d’aide est dématérialisée : exclusivement en ligne sur le site la Plateforme d’Acquisition des Données (PAD) de FranceAgriMer. Aucun dossier papier ne sera pris en compte.

La période de dépôt sera ouverte du 19 avril 2021 à 12h jusqu’au 21 mai 2021 à 12h.

Les informations de procédure seront prochainement disponibles sur le lien suivant :
https://www.franceagrimer.fr/Accompagner/Dispositifs-par-filiere/Aides-de-crise/Indemnisationexceptionnelle-
des-elevages-de-canards-pintades-cailles-et-pigeons-suite-au-confinement-Covid19-
2020

]]>
LanguesPCAEProductions animales
news-94221Fri, 02 Apr 2021 11:26:21 +0200 IRRIG'INFO N°1 du 2 avril 2021https://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/irriginfo-n1-du-2-avril-2021/Retrouvez toutes les infos irrigation de la semaine.dans Produire > Eau, irrigation et réserves > Irrig'info et gestion de l'eau.

Accès direct en cliquant ici.

]]>
Eau
news-94218Fri, 02 Apr 2021 11:08:07 +0200[Covid19] Dispositif de compensation pour les horticulteurshttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/covid19-dispositif-de-compensation-pour-les-horticulteurs/Le ministère en charge de l’Agriculture et de l’Alimentation a décidé de mettre en place pour les horticulteurs, suite au confinement dans le cadre des mesures sanitaires « Covid 19 », un dispositif d’indemnisation exceptionnel.Le ministère en charge de l’Agriculture et de l’Alimentation a décidé de mettre en place pour les horticulteurs, suite au confinement dans le cadre des mesures sanitaires « Covid 19 », un dispositif d’indemnisation exceptionnel.

L’aide est fondée sur la prise en charge d’une partie de la baisse du Chiffre d’Affaires (CA) pour les exploitations agricoles ayant une activité de production horticole et ayant subi au moins 30 % de pertes de CA de l’activité horticole sur la période allant du 16 mars au 10 mai 2020 inclus par rapport à la même période en 2019.

La demande d’aide est dématérialisée : exclusivement en ligne sur le site la Plateforme d’Acquisition des Données (PAD) de FranceAgriMer. Aucun dossier papier ne sera pris en compte.

La période de dépôt est ouverte depuis le 29 mars 2021 à 12h et ce jusqu’au 28 avril 2021 à 12h.

Les informations de procédure sont disponibles sur le lien suivant :

https://www.franceagrimer.fr/Accompagner/Dispositifs-par-filiere/Aides-de-crise/Indemnisationexceptionnelle-
des-horticulteurs-Covid19-2020

 

]]>
LanguesPCAE
news-94044Tue, 30 Mar 2021 11:41:14 +0200PAC - Aides en faveur de l’agriculture biologiquehttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/pac-aides-en-faveur-de-lagriculture-biologique/Crédit d’impôt et les aides à la conversion (CAB) et au maintien (MAB) Retrouvez des mesures PAC concernant l'agriculture biologique :]]>Agriculture biologiquePACCharentenews-93912Fri, 26 Mar 2021 12:47:42 +0100Les aides couplées aux végétaux https://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/les-aides-couplees-aux-vegetaux-1/Pas de changement par rapport à 2020. Rappels des cultures potentiellement concernées : légumineuses fourragères, protéagineux, soja, légumineuses pour la déshydratation, semences de légumineuses, chanvre, semences de graminées… Pour les surfaces en protéagineux (mélanges entre eux ou avec une céréale), pour les surfaces de semences de légumineuses ou de graminées, les étiquettes des sacs de semences doivent être conservés jusqu’au paiement de l’aide. Le montant des aides correspond à une enveloppe financière, divisée par la surface demandée sur la campagne.

 

Rappels de quelques montants d’aides couplées végétales

]]>
PACProductions végétalesCharente
news-93911Fri, 26 Mar 2021 12:42:33 +0100Transfert de DPB en 2021, peu de changement mais avoir des clauses complèteshttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/transfert-de-dpb-en-2021-peu-de-changement-mais-avoir-des-clauses-completes-1/Les clauses de transfert de DPB doivent être transmises à la DDT avant le 17 mai 2021 ainsi que les pièces justificatives.Quand faut-il faire un transfert de DPB ?

Le transfert de DPB doit être examiné lorsqu’il y a : mouvement de foncier, changement d’exploitant ou de forme juridique... toutes les situations ne déboucheront pas sur un transfert mais la question doit être posée ! La reprise de l’exploitation par le conjoint implique aussi un transfert de DPB.

Idem pour les sociétés, chaque situation de radiation de société, de fusion, de scission, de création, de transformation doit être examinée pour analyser les transferts.

Des clauses bien complétées

la clause de transfert doit être complétée ainsi que les annexes ; à défaut le risque est la perte de DPB. Parmi les points de vigilance : la signature de toutes les pages, la cohérence du nombre de DPB entre la clause et les annexes, la justification des parcelles transférées.
Lors des transferts de DPB, il est impératif d’établir l’origine de toutes les parcelles transférées depuis le cédant jusqu’au repreneur final ; fin de bail, acte notarié, mise à disposition…

Nouveautés sur la clause A et la clause C

lors d’un transfert de DPB supérieur aux surfaces de foncier admissibles. Vous avez 2 options : soit le maintien des DPB surnuméraires dans le portefeuille du cédant, soit valider un transfert des DPB surnuméraires avec un prélèvement de 30%. A défaut de cocher l’option, les DPB surnuméraires resteront chez le cédant.

Quelques rappels

  • Les DPB transférés sans lien avec le foncier font l’objet d’un prélèvement définitif de 30 %.
  • Les transferts de DPB, suivis d’un échange parcellaire au cours de la même campagne, font l’objet de déclarations particulières ; découpe des parcelles spécifiques, renseignez-vous.
  • Attention, si les DPB ne sont pas activés pendant 2 années consécutives, ils donneront lieu à une remontée en réserve.

Demander des DPB à la réserve nationale

en 2020 les situations ouvertes à une demande à la réserve étaient : pour les jeunes agriculteurs installés depuis moins de 5 ans, pour les nouveaux installés depuis moins de 2 ans, pour les grands travaux et les décisions de jugement opposants le demandeur à l’administration. La demande doit être transmise avant le 17 mai.

Conseil :

la démarche est complexe et les éléments justificatifs du transfert ne sont pas forcément disponibles sous 24 heures comme les justificatifs de propriété. Commencez les démarches dès que possible et bien avant le 15 mai ; les clauses et les notices sont disponibles sous Télépac.

]]>
PACProductions animalesProductions végétales
news-93910Fri, 26 Mar 2021 12:39:22 +0100SIE 2021 : les dates à respecterhttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/sie-2021-les-dates-a-respecter-1/Pour pouvoir être déclarés comme SIE, certains éléments sont soumis au respect de dates ou de périodes de présence. Petit rappel… Dérobées SIE
  • Le couvert doit avoir levé et être présent sur une durée de 8 semaines s’étendant du 1er septembre au 26 octobre inclus pour les exploitations dont le siège est en Charente.
  • Le couvert ne doit pas recevoir de traitements phytopharmaceutiques (y compris homologués bio) durant les 8 semaines de présence obligatoire.

Point de vigilance : si une exploitation implante des cultures dérobées sur plusieurs départements, la période de présence obligatoire de 8 semaines à respecter, est celle déterminée par le département du siège de l’exploitation (1er septembre au 26 octobre inclus pour la Charente).

Jachères déclarées comme SIE (J5M ou J6S)

  • Le couvert jachère doit être présent sur la période du 1er mars au 31 août. Sur cette période, pas de valorisation du couvert et pas de traitement phytosanitaire.
  • L’entretien par fauche (sans récolte) ou broyage est interdit sur une période de 40 jours consécutifs, du 11 mai au 19 juin en 2020. La période pour 2021 n’est pas encore déterminée.

Jachères non déclarées comme SIE (J6P ou J5M non déclarée comme SIE)

  • Le couvert jachère doit être semé au plus tard le 31/05
  • Il doit être présent pendant une période d’au moins 6 mois incluant le 31 août
  • L’entretien par fauche (sans récolte) ou broyage est interdit sur une période de 40 jours consécutifs, du 11 mai au 19 juin en 2020. La période pour 2021 n’est pas encore déterminée.
]]>
PACProductions animalesGrande cultureCharente
news-93884Fri, 26 Mar 2021 09:43:06 +0100ZNT « HABITATIONS » et DECLARATION PAChttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/znt-habitations-et-declaration-pac-1/Depuis 2020, une zone de non traitement (ZNT) de 5, 10 ou 20 mètres selon les cas, doit être laissée en bordure des lieux d’habitation.Comment déclarer les ZNT « habitations » à la PAC ?
La réponse dépend du couvert présent sur la bande.

1er cas : la ZNT est en sol nu.

Elle doit alors être dessinée comme une parcelle et déclarée en « surface agricole temporairement non exploitée » (code SNE). Elle est alors non admissible aux aides PAC.

2ème cas : la ZNT est en culture

S’il y a une production sur la ZNT, la même que le reste de la parcelle, il ne faut pas la distinguer du reste de la parcelle.
Attention, lors de vos enregistrements (cahier de fertilisation, registre phytosanitaire), il faudra penser à déduire de la surface d’intervention, la surface de la ZNT.
L’ensemble de la parcelle, surface de la ZNT comprise, est éligible aux aides PAC (aides découplées, ICHN, aides végétales couplées et MAEC/BIO le cas échéant , si la culture et le code culture sont éligibles…).

3ème cas : la ZNT est une bordure enherbée non cultivée

La ZNT peut alors être déclarée en « bordure de champs » (code BOR). Elle pourra alors être déclarée comme SIE et concourir à respecter les 5% requis. Le pâturage ou la fauche de la bordure sont possibles.
La parcelle est admissible aux aides PAC découplées mais ne sera pas éligible aux aides couplées végétales , MAEC, BIO et assurance récolte.

4ème cas : la ZNT est une jachère

Dans le cas où la ZNT répond à la définition d’une jachère (type de couvert, période de présence, conditions d’entretien notamment), elle doit être déclarée en jachère, avec les codes J5M, J6S ou J6P.
Dès lors, les règles sur la définition d’un couvert permanent ou temporaire s’appliquent. Selon le cas, la déclaration devra se faire avec le code adapté : J5M, J6S (la déclaration comme SIE est alors possible) ou J6P (non SIE). La ZNT est alors admissible aux aides découplées et MAEC le cas échéant.

Plus d’informations sur les ZNT : en cliquant ici

]]>
PACProductions animalesProductions végétalesCharente
news-93839Thu, 25 Mar 2021 14:11:12 +0100PAC 2021 - Eleveurs, avez-vous demandé l'ICHN ?https://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/pac-2021-eleveurs-avez-vous-demande-lichn/L'ICHN (Indemnité Compensatoire de Handicaps Naturels) a été mise en place afin de compenser les difficultés structurelles auxquelles sont confrontées les exploitations agricoles situées en zones défavorisées et de contribuer au maintien d’une activité agricole viable.La zone défavorisée s’est élargie en 2019 : elle couvre désormais la quasi-totalité de la Charente hors Cognaçais (voir carte ci-dessous).
L’ICHN est versée aux agriculteurs qui exploitent des surfaces fourragères et qui ont des herbivores situées en zones défavorisées à conditions de respecter certaines règles.

Retrouverez ici les conditions d’éligibilité à l’ICHN.
Contact : 05 45 24 49 49

]]>
PACCharente
news-93836Thu, 25 Mar 2021 13:58:06 +0100Diagnostic « ambiance » de chais de Cognachttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/diagnostic-ambiance-de-chais-de-cognac/Le Bureau d’étude bâtiments de la Chambre d’agriculture de la Charente vous propose une nouvelle prestation : le diagnostic « ambiance » de chais de Cognac.Sur une semaine, des sondes relèvent les températures et l’hygrométrie de votre chai afin de réaliser un diagnostic complet, en hiver et en été ou sur une seule saison. Les éléments sont analysés (voir schéma ci-dessous), et des solutions sont proposées pour améliorer la qualité de vos bâtiments de stockage et la stratégie de vieillissement de vos eaux de vie.

Contact : Tél. 05 45 24 49 82

Permanences : mercredi et vendredi de 9h à 12h

Exemple de relevés de température par sonde dans un chai en période froide.

Légende : le graphique montre le relevé d’un chai présentant une mauvaise isolation, très influencé par les variations extérieures, avec des différences marquées entre le haut et le bas du stockage.

]]>
BâtimentCharente
news-93828Thu, 25 Mar 2021 12:15:52 +0100ACCIDENT DE CULTUREhttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/accident-de-culture/Les inondations de cet hiver ont pu détruire partiellement ou totalement des cultures d’hiver. A ce jour les éléments concernant la déclaration d’accidents de culture sont les mêmes qu’en 2020.Les inondations de cet hiver ont pu détruire partiellement ou totalement des cultures d’hiver. A ce jour les éléments concernant la déclaration d’accidents de culture sont les mêmes qu’en 2020.

L’accident de culture concerne uniquement les parcelles ayant été semées.

Dans certains cas, la culture a été totalement détruite. Si la parcelle a été réensemencée au printemps, elle devra être déclarée avec cette nouvelle culture. Mais, si la parcelle n’a pas été réensemencée, il faut la déclarer en « Surface agricole temporairement non exploitée » (code SNE). Elle ne sera pas éligible aux aides PAC.

Dans le cas d’une destruction partielle de la culture, la parcelle peut être déclarée avec la culture en place. Les zones en sol nu devront alors être dessinées et déclarées en SNE si elles atteignent une surface considérée comme significative, à savoir :

  • surface de plus de 10 ares d’un seul tenant pour toute parcelle de 20 ares ou plus,
  • surface de plus d’1 are sur une parcelle de moins de 20 ares.

Ainsi, sur une parcelle de 20 ares ou plus, si vous avez plusieurs zones noyées et que chacune de ces zones fait moins de 10 ares, vous n’avez pas à dessiner ces zones.

Pour certains, les intempéries ont eu un impact important sur l’assolement initialement prévu. Attention, car cela peut avoir des conséquences sur le respect de la diversité des cultures et donc sur le paiement vert.

]]>
PACProductions végétalesCharente
news-93793Thu, 25 Mar 2021 09:33:17 +0100MAEC 2021 : quelles nouveautés ?https://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/maec-2021-quelles-nouveautes/En 2021, on ne parle plus de « prolongation » de contrat, mais de renouvellement. L’engagement ne vaut majoritairement que pour 1 an, les contrôles aussi.Quels territoires ?

Tous les territoires historiques MAEC sont ré-ouverts en Charente. Seuls les territoires Vallée de la Tardoire et Bocage sont soumis à des règles particulières car ces territoires ne disposent pas d’enveloppe supplémentaire en 2021.

Sur ces deux zones d’action prioritaires (ZAP) :

  • Le renouvellement des contrats existants sera réalisé comme en 2020.
  • L’engagement de nouvelles surfaces (ajout de surfaces à des contrats existants, ou engagement de nouveaux exploitants intégrant de nouvelles parcelles n’ayant pas d’historique MAEC 2015 ou 2016) peut être envisagé au moment du dossier PAC mais sans certitude de paiement

Quelles mesures ? Quelle durée d’engagement ?

Les mesures localisées sont engagées à partir d’un diagnostic à faire faire avant le rdv PAC, par la structure animatrice du territoire en question. Ce diagnostic sera à fournir lors du rdv PAC.

Les parcelles choisies dans une mesure maintien de pratiques sont engagées pour 1 an. Celles qui concernent une « création de surface enherbée » sont engagées sur un contrat de 5 ans.

La liste des mesures localisées par territoire ainsi que la cartographie générale des territoires MAEC seront très prochainement disponibles sur le site Internet de la Chambre d’Agriculture de la Charente, ou en contactant l’opérateur référent MAEC du territoire qui vous intéresse.

Les mesures systèmes du socle maintien seront engagées pour 1 an. Les contrats « évolution » seront engagés pour 5 ans. Ces derniers ne concernent que les exploitants nouvellement engagés.

Les durées d’engagement figurent dans les tableaux des territoires. En cas de doute, passez un coup de fil au référent MAEC !

Comment s’engager ? anciens contrats, nouveaux contrats

Quelque-soit le territoire, les contrats déjà existants pourront être ré-engagés pour 1 an (sauf pour certains contrats comprenant les engagements COUV07 (ou COUV06) qui pourront l’être pour 5 ans)

Cette reconduction à l’identique ne nécessitera aucun diagnostic spécifique mais un simple enregistrement avec les codes d’origine à la PAC, dans l’onglet RPG BIO/MAEC, sauf pour les mesures en COUV07 engagées de nouveau pour 5ans.

Les éléments échus l’année précédente seront visibles et permettront de vérifier ce qui était engagé. La vérification des codes des surfaces engagées se fera sur la base des courriers reçus par la DDT sous TELEPAC. Ce sont ces codes qui devront être renseignés au moment du dossier PAC.

Quel que soit le territoire, pour les nouveaux engagés, il faudra vérifier les codes, soit avec le tableau des mesures par territoire (fiche par territoire), soit avec le diagnostic réalisé.

Spécifiquement, pour le Système Polyculture Elevage (SPE), un diagnostic sommaire s’il s’agit de « maintien », sera demandé, ainsi qu’un appui à la gestion de l’azote sur l’exploitation. Pour 1 an d’engagement, les IFT seront ceux de l’année 5 à respecter, calculés du 15 mai de l’année N au 14 mai N+1.

Pour ceux qui s’engageraient dans la mesure SPE Evolution, il faudra un diagnostic plus complet sur 5 ans, donc il sera nécessaire de s’inscrire dès que possible auprès des référents MAEC système pour faire ce diagnostic.

Des réunions sont prévues pour vérifier les critères des mesures système, mais avec un nombre de places limité, il est donc impératif de s’inscrire préalablement auprès de Jean-Michel Potard ou d’Angélique Gaboriaud.

Pour quel montant ?

Le montant maximal des aides MAEC par exploitation (hors transparence GAEC) est de :

  • 10 000 € pour les mesures localisées, par exploitation ;
  • 10 000 € pour la mesure système en « maintien » ;
  • 12 000 € pour la mesure système en « évolution ».

Dans le cas des mesures « système », toutes les parcelles de l’exploitation seront engagées, mais seules certaines seront payées, au prorata des sommes maxi indiquées ci-dessus.

A qui dois-je m’adresser si je suis intéressé ?

Aux opérateurs ou aux animateurs des territoires ZAP qui vous concernent. Si vous devez réaliser un diagnostic, il faut prévoir très rapidement un rdv afin de le réaliser.

Vos référents MAEC de la Chambre d’Agriculture vous orienteront en fonction de vos besoins. Pensez à les contacter si vous avez des questions.

Jean-Michel POTARD (05 45 84 09 28) et Angélique GABORIAUD (05 45 67 49 84)

]]>
PACProductions animalesProductions végétalesCharente
news-93791Thu, 25 Mar 2021 09:22:44 +0100Nouveauté sur télépac : les ilots de référencehttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/nouveaute-sur-telepac-les-ilots-de-reference/Cette année, Télépac sera enrichi d’une nouvelle couche, celle des ilots de référence. Mais de quoi s’agit-il ? Pour la Charente, les ilots de référence correspondent aux ilots 2020 après instruction.Depuis plusieurs campagnes maintenant, l’exploitant devait justifier toute création ou modification des contours d’un ilot. Cette obligation perdure mais elle est désormais complétée par la notion de filiation. A chaque modification, télépac va vérifier si c’est réellement un nouvel ilot ou bien si l’ilot est issu d’un ilot de référence.

Ainsi, lors de la création d’un nouvel ilot :

  • si l'îlot modifié est très proche de l'îlot de référence (taux d'intersection supérieur à 80%) : il convient de repartir de l’îlot de référence en utilisant l’outil « Copier îlot de référence »
  • si le taux d'intersection est compris entre 50% et 80% : la filiation avec l'îlot de référence peut être conservée mais ce n'est pas une obligation.
  • dans les autres cas, Télépac recherche des îlots de référence avec un taux d'intersection supérieur à 30% et propose à l'exploitant de choisir entre la filiation avec cet îlot de référence ou signaler un nouvel ilot. Cela peut concerner les cas de découpes de parcelles ou de parcelles remembrées avec transfert de DPB par exemple.
]]>
PACProductions animalesProductions végétalesCharente
news-93790Thu, 25 Mar 2021 09:19:04 +0100Légumineuse fourragère : points de vigilanceshttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/legumineuse-fourragere-points-de-vigilances/Tous les exploitants sous certaines conditions sont éligibles à cette aide coupléeEn particulier pour les agriculteurs sans cheptel, il faut avoir un contrat avec un éleveur. Ce dernier ne doit pas demander cette aide sur son exploitation et ne peut avoir qu’un seul contrat avec un demandeur en 2021.

Soyez attentif, un contrat mal rédigé rend inéligible la demande ! Ce contrat doit mentionner la campagne culturale 2021, reprendre les coordonnées des parties, l'objet du contrat : fourniture de légumineuses fourragères, les signatures des co-contractants, avant le 17 mai 2021 ; des contrats types existent (télécharger le modèle).

Pour mémoire ; depuis 2019 l’âge de la légumineuse n’a plus d’impact sur l’obtention de l’aide. Par exemple une parcelle en luzerne, implantée au printemps 2017 après une culture, déclarée en 2017 « luzerne » sera éligible à l’aide couplée en 2021.

Depuis 2018 les couverts de mélanges de légumineuses et de graminées ne sont plus éligibles à l’aide. Restent éligibles les couverts suivants : luzerne, trèfle, sainfoin, vesce, mélilot, jarosse, serradelle, pois, lupin, féverole, lotier et minette. Sont également éligibles les surfaces fourragères implantées d'un mélange de légumineuses fourragères éligibles (liste ci-dessus) et de céréales et/ou, d'oléagineux, si le couvert contient plus de 50 % de légumineuses fourragères lors du contrôle visuel sur place.

]]>
PACProductions végétalesCharente
news-93692Tue, 23 Mar 2021 15:38:12 +0100Aides animales : remplacements d’animaux éligibles pendant la Période de Détention Obligatoire.https://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/aides-animales-remplacements-danimaux-eligibles-pendant-la-periode-de-detention-obligatoire/Pour les Ovins, Caprins, vaches allaitantes et vaches laitières.Pour les Ovins et les Caprins :
Pendant la Période de Détention Obligatoire (du 2 Février au 12 Mai 2021) vous avez la possibilité de remplacer des brebis ou chèvres éligibles (animaux morts, vendues ou disparues…) :
  • Soit par l’achat de brebis ou chèvres ou l’achat d’agnelles ou chevrettes.
  • Ou par une agnelle ou chevrette présente sur l’exploitation (dans la limite de 20 % de l’effectif engagé), à condition qu’elle soit née au plus tard le 31 Décembre 2020 et identifiée au moyen d’une boucle électronique.

Il vous faudra commander et poser la deuxième boucle (dite boucle conventionnelle) avant l’âge de 6 mois (attention le délai de livraison est d’environ de 2 semaines). Vous devez inscrire le numéro, la date de naissance (carnet d’agnelage faisant foi) et la date de pose de celle-ci dans le registre de bergerie.
Cependant, vous avez l’obligation de notifier le remplacement des animaux auprès de la DDT dans les 10 jours (jours ouvrés à l’exception des samedis, dimanches et jours fériés) ou ils seront déduits de vos aides.
Pour faire cette démarche, deux possibilités :

  • Par courrier adressé à la DDT en envoyant un bordereau de perte, que vous trouverez sous Télépac (dans la rubrique formulaires et notices 2021). Attention l’enregistrement des données sera effectué à la date de réception du courrier, donc pour être certain de respecter le délai, tablez sur 7 jours et non 10.
  • Ou par télédéclaration directement sous Télépac : allez dans aides ovines ou caprines 2021, bordereaux de perte, déclaration d’un bordereau, vous le remplissez et surtout n’oubliez pas de le signer électroniquement.

Attention : un bordereau ne doit présenter que des pertes ayant eu lieu à une même date.

Vous pouvez noter ou pas le numéro des animaux de remplacement sur le bordereau, mais vous devez avoir la liste en votre possession et enregistrer ce mouvement sur votre registre d’élevage dans les 3 jours.
Pour un achat, le bordereau de perte ne remplace en aucun cas le document de circulation, celui-ci doit être fait et enregistré dans les 7 jours auprès de l’EdEi ou sous Pilot’Elevage.

Pour les vaches allaitantes et les vaches laitières :
Pour les demandeurs des aides ABA ou ABL vous avez vous aussi la possibilité de remplacer des vaches éligibles pendant la Période de Détention Obligatoire (qui commence le lendemain du dépôt de votre demande et pendant 6 mois) par des génisses éligibles (une génisse éligible est une femelle âgée d’au moins 8 mois et n’ayant jamais vêlé) sans que le nombre de génisses ne dépasse  30 % de l’effectif primable. Vous n’avez rien à faire, le remplacement est pris en compte automatiquement sans qu’il soit nécessaire d’en informer la DDT.
Mais vous devez bien entendu respecter la réglementation relative à l’identification :

  • Poser au plus tard 20 jours après sa naissance, une marque auriculaire agréée sur chaque oreille du veau et signaler toute perte de celle-ci auprès de l’EdEi.
  • Remplir le document de notification pour tous évènements (naissance, achat, mort, vente, disparition…) et le transmettre à l’EdEi ou les enregistrer directement sous  Pilot’Elevage dans un délai maximal de 7 jours. Attention un animal qui est notifié hors délai n’est pas éligible.
  • Signaler toute différence à l’EdEi entre un animal et les informations figurant sur son passeport (numéro, sexe, code ou type racial etc…).
  • Tenir à jour le registre des bovins qui comprend le double des documents de notification et le livre des bovins.

Si vous êtes nouveau producteur et pendant les trois premières années de votre activité votre effectif primable peut intégrer des génisses dès le premier jour de la Période de Détention Obligatoire et cela dans la limite de 20% des vaches présentes. Cette prise en compte est effectuée elle aussi automatiquement.

]]>
PACProductions animalesCharente
news-93690Tue, 23 Mar 2021 15:21:34 +0100Eleveurs, avez-vous demandé l'ICHN ?https://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/eleveurs-avez-vous-demande-lichn/L'ICHN (Indemnité Compensatoire de Handicaps Naturels) a été mise en place afin de compenser les difficultés structurelles auxquelles sont confrontées les exploitations agricoles situées en zones défavorisées et de contribuer au maintien d’une activité agricole viable.La zone défavorisée s’est élargie en 2019 : elle couvre désormais la quasi-totalité de la Charente hors Cognaçais.
L’ICHN est versée aux agriculteurs qui exploitent des surfaces fourragères et qui ont des herbivores situées en zones défavorisées à conditions de respecter certaines règles.

Etes vous éligible à l'ICHN ?

]]>
PACProductions animalesCharente
news-93660Tue, 23 Mar 2021 10:33:50 +0100Plan de relancehttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/plan-de-relance-4/Synthèse des dispositifs & financementsRetrouver une synthèse des dispositifs & financements du plan de relance afin de surmonter la crise sanitaire et de réussir la transition agro-écologique. Plus d'infos ici]]>Economie et politique agricolesPCAEEntreprise agricoleViticulteurEnvironnementProductions animalesGrande cultureCharentenews-93643Mon, 22 Mar 2021 17:01:27 +0100Rejoignez #AimeTonAgri, le réseau des agriculteurs communicants de Charente https://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/rejoignez-aimetonagri-le-reseau-des-agriculteurs-communicants-de-charente/Vous avez envie de parler de votre métier ? Faire connaitre et comprendre vos pratiques agricoles ? Sensibiliser vos voisins à ce qui se passe dans vos champs ? Mais vous ne savez pas comment vous y prendre, ni si vous faites "comme il faut" ?

La Chambre d'agriculture de la Charente vous propose de participer réseau des agriculteurs #AimeTonAgri pour :

  • vous former à la communication en agriculture
  • avoir des occasions d'aller à la rencontre du grand public pour parler de vos métiers en toute sécurité (événements organisés et encadrés par la Chambre d'agriculture et ses partenaires)
  • partager vos expériences avec vos collègues agriculteurs

Si ce message chatouille votre curiosité, envoyez un message à Sandrine au 06 25 06 36 71 ou un email à sandrine.cazaux@remove-this.charente.chambagri.fr, qui reprendra contact avec vous.

]]>
096-Inst-NAQ-Charente
news-93597Mon, 22 Mar 2021 10:00:14 +0100Pneus usagers : recensement de vos besoinshttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/pneus-usagers-recensement-de-vos-besoins/Faîtes connaître vos besoins avant le 1er avril !La FNSEA16, en collaboration avec la Chambre d’agriculture de la Charente, travaille sur la mise en place d’une collecte de pneus usagés à coût réduit pour l’exploitant via le dispositif ENSIVALOR. Cette collecte pourrait être mise en œuvre en 2023 mais pour cela nous avons besoin de recenser les gisements de pneus usagés. 

Intéressé(e) ?! Répondez à notre sondage avant le 1er avril sur bit.ly/collectepneus 
 

]]>
Productions animalesProductions végétalesGrande culture
news-93330Tue, 16 Mar 2021 16:37:45 +0100Sondage national de l’INRAE sur la perception des solshttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/sondage-national-de-linrae-sur-la-perception-des-sols/Le sol est un compartiment clé de l'environnement qui n'a jamais été autant sur le devant de la scène. Pour autant la perception des sols par les acteurs concernés n'a été encore que très peu étudiée. Un sondage national est donc lancé autour de la perception des acteurs sur les menaces, l'accès à la connaissance et les politiques publiques sur les sols.

Il s’agit de collecter l’opinion personnelle de divers acteurs qui travaillent avec les sols (agriculteurs, conseillers agricole, autorités publiques, communauté scientifique, etc).

Ce sondage en ligne dure environ 15 minutes, cliquez ici pour y accéder.          

Un collectif de chercheur.e.s de l'INRAE (ex INRA) - Institut National de Recherche pour l'Agriculture, l'Alimentation et l’Environnement est à l’origine de ce sondage. Les résultats feront l’objet d'un retour vers les différents acteurs. L’opinion personnelle et non celle de l’organisation est demandée. Les réponses sont anonymes.

Merci !

 

]]>
Grande cultureLégume
news-77924Wed, 10 Mar 2021 09:25:00 +0100Règles pour les SIE « jachères » en 2021https://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/regles-pour-les-sie-jacheres-en-2021/Depuis 2018, pour être valorisée en SIE, une jachère doit être présente sur la période du 1er mars au 31 août inclus OU du 15 avril au 15 octobre inclus pour une jachère mellifère.Sur cette période de présence obligatoire, il n’est pas possible de valoriser le couvert (pas de fauche pour la récolte, ni de pâture). L’entretien doit être réalisé par broyage ou fauche (en laissant les résidus sur place).

L’utilisation de produits phytopharmaceutiques est également impossible pendant la période de présence obligatoire. Illustration (jachère non mellifère) :

 

 

Quelques rappels concernant toutes les jachères (SIE ou non – mellifère ou non) :

  • Le couvert d’une jachère doit être composé uniquement d’espèces autorisées (voir liste au dos). Cependant :

- Les repousses de cultures sont tolérées sous réserve qu’elles soient suffisamment couvrantes.
- Tout autre mélange relevant de cahiers des charges relatifs à des contrats « jachère faune sauvage », « jachère fleurie », « jachère apicole » est également autorisé.

  • La présence de ruches sur une parcelle déclarée en jachère n’est pas considérée comme une valorisation du couvert.
  • Une période d’interdiction de broyage ou fauche doit être respectée sur une période de 40 jours consécutifs définie par arrêté préfectoral. Pour rappel, en 2019, cette période s’étendait du 22 mai 30 juin inclus.


Zoom sur la jachère mellifère :

Depuis 2018, un nouveau type de SIE peut être pris en compte : il s’agit de la jachère mellifère, dont le coefficient de pondération est de 1,5 ha de SIE pour 1 ha déclaré (1ha de SIE pour 1ha de jachère classique).

Pour pouvoir être déclaré comme jachère mellifère - en plus des règles d’entretien applicables à la jachère et rappelées dans la présente fiche - le couvert doit être composé uniquement d’espèces mellifères appartenant exclusivement à la liste des espèces mellifères autorisées (voir liste au dos) et contenir au minimum 5 espèces. Le couvert doit être présent du 15 avril au 15 octobre inclus.

 

Liste des espèces autorisées pour les jachères (non mellifères)

Brome cathartique, brome sitchensis, cresson alénois, dactyle, fétuque des près, fétuque élevée, fétuque ovine, fétuque rouge, fléole des prés, gesse commune, lotier corniculé, lupin blanc amer, mélilot, minette, moha, moutarde blanche, navette fourragère, pâturin commun, phacélie, radis fourrager, ray-grass anglais, ray-grass hybride, ray-grass italien, sainfoin, serradelle, trèfle d’Alexandrie, trèfle de Perse, trèfle incarnat, trèfle blanc, trèfle violet, trèfle hybride, trèfle souterrain, vesce commune, vesce velue, vesce de Cerdagne.

Le mélange de ces espèces, entre elles seules, est également autorisé.

 

Liste nationale des espèces mellifères pour les jachères mellifères déclarées en SIE

 

 

 

 

]]>
PAC
news-92831Fri, 05 Mar 2021 11:50:57 +0100Implanter sa prairie sous couvert de céréales ou méteils, quels avantages ?https://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/implanter-sa-prairie-sous-couvert-de-cereales-ou-meteils-quels-avantages/Ces dernières années, les étés secs n’ont pas toujours permis d’implanter les nouvelles prairies dans de bonnes conditions. Semer sa prairie dans son méteil (mélange de céréales) permet ainsi de sécuriser l’implantation de sa prairie, mais aussi de gagner en autonomie alimentaire. En effet, la prairie peut être exploitée dès l’automne suivant la récolte de la céréale alors que lors de semis consécutifs il faut attendre le printemps suivant pour l’exploiter. De plus, cette pratique s’inscrit parfaitement dans le contexte actuel qui vise à limiter les impacts environnementaux de l’agriculture.  

Pourquoi semer la culture et la prairie en même temps ? Quels sont les avantages ? 

•     Sécuriser le semis de ma prairie
•     Réduire le salissement et ne pas utiliser de produits phytosanitaires sur la céréale ou le méteil
•     Réduire le temps de travail et les consommations de carburants (un seul semis, pas de traitement...)
•     Couverture du sol limitant les risques d’érosion
•     Exploiter la prairie dès l’automne après la récolte de la céréale alors que lors de semis consécutifs il faut attendre le printemps suivant pour exploiter la prairie

Attention, cependant cette technique demande une réflexion sur le choix des espèces et mélanges à implanter pour limiter la concurrence entre elles.

SE FORMER AVEC LA CHAMBRE

Pour en savoir plus, la Chambre d’agriculture de la Charente propose une formation « Implanter une prairie sous couvert de méteil ou céréale » le MARDI 23 MARS à Confolens.

+ d'infos ici...

Renseignements et inscription au 05 45 84 09 28 ou pauline.gauthier@charente.chambagri.fr 

 

 

]]>
DiversificationAgriculture localeVigne
news-92494Fri, 26 Feb 2021 09:40:44 +0100Prix des produits alimentaires : une adresse mail pour signaler les abushttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/prix-des-produits-alimentaires-une-adresse-mail-pour-signaler-les-abus/Le gouvernement a annoncé le lancement d'une adresse mail pour signaler des prix alimentaires en magasins semblant trop bas par rapport aux coûts de production.signalement@agriculture.gouv.fr est l'adresse mail dédiée au signalement des prix alimentaires en magasins semblant trop bas par rapport aux coûts de production.

Un renforcement des contrôles de la répression des fraudes a également été annoncé.

Ces dispositifs interviennent dans un contexte de négociations commerciales annuelles particulièrement tendues entre producteurs, industriels de l'agroalimentaire et distributeurs.

]]>
news-92231Mon, 22 Feb 2021 14:08:53 +0100PLUi Bandiat-Tardoire : l’enquête publique est ouvertehttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/plui-bandiat-tardoire-lenquete-publique-est-ouverte/La Chambre d'agriculture recommande aux agriculteurs de ce territoire d'aller consulter le document en mairie.L'enquête publique relative au Plan Local d'Urbanisme intercommunal de l'Ex-CDC Bandiat-Tardoire a débutée lundi 8 février. Elle est ouverte pour une durée d'un mois. La Chambre d'agriculture recommande aux agriculteurs de ce territoire d'aller consulter le document en mairie, afin de vérifier que leurs sièges d'exploitation se situent bien en zone A du plan de zonage, et que le zonage et le règlement permettront la réalisation de leurs projets de construction, transformations de bâtiment, camping à la ferme... L'enquête publique permet aux habitants de signaler toute problématique liée au zonage et au règlement (courrier à adresser au commissaire enquêteur). Passée l'enquête publique, toute modification du PLUi sera très difficile.]]>news-92144Fri, 19 Feb 2021 09:17:18 +0100Réunions d’information MAEC 2021https://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/reunions-dinformation-maec-2021/La Chambre d’agriculture de la Charente et ses partenaires organisent des réunions d’information à destination des agriculteurs pour expliquer quels territoires sont ouverts à ces MAE et quels sont les critères d’éligibilité. Les animateurs des territoires à enjeux Eau (Re-Sources) seront présents.  

L’objectif est de vous présenter le nouveau dispositif MAEC 2021 qui s’articulera autour :

  • des renouvellements des engagements 2015 et 2016
  • des nouvelles MAEC SPE et localisées en fonction des territoires

Trois réunions d’information sont organisées sur différents secteurs géographiques :

  • Mardi  2 MARS à 09h30 à la Chambre d’agriculture à Angoulême (salle Bernard Guionnet)
  • Mardi 2 MARS à 14h00 à Monboyer à la salle des anciennes écoles
  • Jeudi 4 MARS à 09h30 à Saint Fraigne à la salle des fêtes

Port du masque obligatoire.

Pour participer, INSCRIPTION OBLIGATOIRE. Inscrivez-vous en ligne en cliquant ici.

Il est également possible de s’inscrire auprès de Carole POULY GAUTHIER à carole.gauthier@charente.chambagri.fr ou au 05 45 24 49 50.

 

]]>
PCAE096-Inst-NAQ-Charente
news-91491Thu, 04 Feb 2021 14:05:26 +0100PCAE Plan de Modernisation des Elevages et Plan de Relance - PACTE élevage bientôt prêts !https://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/pcae-plan-de-modernisation-des-elevages-et-plan-de-relance-pacte-elevage-bientot-prets/Le nouvel Appel A Projets de la Région Nouvelle Aquitaine sur les investissements en élevage est attendu prochainement.Il sera fusionné au Plan de relance – PACTE élevage qui s’inscrit dans le cadre des Programmes de Développement Rural Régionaux, et ce pour toutes filières confondues avicoles et hors avicoles.

Les périodes de dépôt des dossiers ne sont pas encore arrêtées définitivement mais la première période s’étalerait de mars 2021 à septembre 2021 puis une seconde d’octobre 2021 à mars 2022. Aussi, commencez à préparer vos devis auprès de vos fournisseurs !

Enveloppe augmentée

En effet ce programme sera doté d’une enveloppe exceptionnelle avec l’arrivée du budget du PACTE. Près de 80 millions d’euros sont attendus sur la région pour les 12 mois d’ouverture d’appels à projet, soit environ 2000 dossiers retenus.

Sélection des dossiers

La grille de sélection 2020 a été réaménagée pour faire en sorte que les dossiers éligibles aux financements PACTE passent directement en Priorité 1. Il s’agirait des projets suivants :
→ Construction de bâtiments neufs dédiés à une production BIO et répondant
Impérativement aux obligations de biosécurité.
→ Projets dont plus de 50 % du montant des investissements porte sur la catégorie « Enjeu Bien-Etre Animal et Biosécurité ».

Les autres projets seront soumis à la grille de sélection du PCAE 2020 révisée.

Taux d’aide

Il n’est pas encore arrêté mais se situera entre 30 à 40% du montant éligible, avec une majoration pour les Jeunes Agriculteurs/Nouveaux installés de l’ordre de 5%. La transparence GAEC serait du même ordre qu’en 2020.

Critères d’éligibilité

Le PACTE oblige la réalisation d’un diagnostic ou auto-diagnostic sur le bien-être animal et sur la biosécurité.

Concernant les dossiers qui ne seront pas éligibles au PACTE, les critères du PCAE seront définis par filières prochainement mais reprendront les critères de l’année passée à savoir :
•    Néoterra
•    Structuration de la filière
•    Certification environnementale HVE 3
Un total de points minimum sera nécessaire pour que le dossier puisse être admis.

Solde des dossiers

Du fait de la fusion avec le PACTE élevage, les dossiers devront être soldés rapidement. En effet les factures devront être payées au 31/12/2024 maximum pour une demande de solde dans la foulée, afin d’obtenir un paiement des dossiers par l’ASP au 31/12/2025 maximum.
Accompagnement
L’ensemble des éléments sont disponibles sur notre site internet rubrique PCAE (accès direct en cliquant ici) ou Plan de Relance (accès direct en cliquant ici).

Vous pouvez contacter l’équipe élevage au 05 45 84 09 28 pour plus d’éléments.

 

]]>
PCAEProductions animales
news-91284Fri, 29 Jan 2021 16:14:03 +0100MPP 2021https://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/mpp-2021/Les inscriptions des producteurs et artisans sont toujours ouvertes !De mars à novembre 2021, 70 marchés sont progammés.

La date d'inscription des producteurs et artisans a été prolongée au 3 mars 2021.


Inscrivez-vous ICI

]]>
Circuit court et vente directeProduit fermierTourisme ruralMarchés et filières agricolesCharente096-Inst-NAQ-Charente
news-91278Fri, 29 Jan 2021 15:54:25 +0100Je renouvelle mon Certiphytohttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/je-renouvelle-mon-certiphyto-2/Le renouvellement de votre Certiphyto doit être effectué au plus tard 2 mois avant la date d’échéance de validité.Le  CERTIPHYTO V2, à destination de tous les professionnels concernés par la manipulation et/ou l'utilisation de produits phytopharmaceutiques est en vigueur depuis le 1er octobre 2016 et en fixe les nouvelles modalités de validité et de renouvellement.
En quoi suis-je concerné ?

Si vous êtes détenteur du Certiphyto V1 obtenu à partir de 2010 (UADE) avec une validité de 10 ans, l’échéance est proche. Et du Certiphyto V2 obtenu en 2016 (validité 5 ans).

Quels sont les délais ?

Le renouvellement de votre Certiphyto doit être effectué au plus tard  2 mois avant la date d’échéance de validité.
Exemple : j’ai obtenu mon Certificat UADE en 2011 sa date de fin de validité est JUILLET 2021 je dois le renouveler avant fin MAI 2021.

Comment obtenir le renouvellement de mon Certiphyto ?

2 voies possibles pour obtenir votre renouvellement (validité de 5 ans). La Chambre d’agriculture de la Charente vous propose :

  • La journée de formation (7h00 sans évaluation) avec prise en charge par VIVEA,
  • Le Test de vérification des connaissances (QCM sur informatique 30 questions 15 réponses justes valident le Certificat) rendez-vous individuel ou collectif 2h00 - prestation payante.

Vérifiez la date d’échéance fixée par la DRAAF sur votre Certiphyto et inscrivez-vous dès maintenant auprès de Christine BENITEAU par téléphone au  05 45 24 49 78 ou par mail christine.beniteau@charente.chambagri.fr.

MESURES SANITAIRES : pendant la pandémie la formation ou le test pour renouveler son certiphyto peut être réalisé jusqu’à la date de fin de validité de votre certiphyto sous réserve de faire la démarche le même jour que cette formation ou test.

 

]]>
news-91276Fri, 29 Jan 2021 15:50:19 +0100Implantation de semences et d’arbres en Ruffécois : dernière ligne droite pour bénéficier de financementshttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/implantation-de-semences-et-darbres-en-ruffecois-derniere-ligne-droite-pour-beneficier-de-finance/Que vous soyez agriculteur ou responsable de collectivité, vous pouvez bénéficier de l’aide à l’acquisition de semences spécifiques pour les pollinisateurs ou la fourniture d’arbres.L’Appel à Projets régional « Trame Verte et Bleue et Pollinisateurs », démarré fin 2017 touche à sa fin. En juin il sera trop tard pour pouvoir bénéficier de l’aide à l’acquisition de semences spécifiques pour les pollinisateurs ou la fourniture d’arbres, de fruitiers, d’arbustes pour des haies dans ce cadre.

Si vous avez un projet, si petit soit-il, que vous soyez agriculteur ou responsable de collectivité, vous pouvez vous rapprocher de Nicolas Chaslard ou Angélique Gaboriaud, du service Environnement et Energies à la Chambre d’Agriculture, ou de Jérôme Moreau, Technicen chargé de l’Environnement au PETR du Ruffécois.

Une visite technique pourra être menée d’ici début mai afin de vous accompagner dans votre projet d’aménagement. Des commandes pourront être faites, avec une participation financière du Pays du Ruffécois à hauteur de 60 %. La date limite de dépôt des demande est fixée début mai.

Coordonnées des référents du projet :
Jérôme MOREAU – Pays du Ruffecois : 05 45 20 00 60 (ligne directe)
Angélique GABORIAUD – Conseillère environnement CA16 : 05 45 67 49 84 / 06 14 09 35 24
Nicolas CHASLARD – Conseiller environnement CA16 : 05 45 24 49 49 95 / 06 07 76 91 58

]]>
PCAE
news-91234Fri, 29 Jan 2021 08:46:49 +0100Nouveaux appels à projets PCAEhttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/nouveaux-appels-a-projets-pcae/« Investissements en culture maraîchère, petits fruits et horticulture » et « Transformation et commercialisation de produits agricoles »Deux nouveaux appels à projets PCAE (Plan de compétitivité et d'adaptation des exploitations) viennent d’être ouverts par la Région :

 

Retrouvez tous les appels à projets PCAE dans la rubrique PCAE.

]]>
PCAEMarchés et filières agricolesLégume
news-90866Thu, 21 Jan 2021 10:28:43 +0100Le bulletin viticulture n°51 est en ligne !https://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/le-bulletin-viticulture-n51-est-en-ligne/Retrouvez des informations techniques : le bilan climatologique 2020, le mildiou, bilan ravageurs, haies, arbres et viticulture, flavescence dorée, visite d’essai du groupe DEPHY, expérimentations black-rot, essai paillage, résultats d’essais MIVigne, qualité de l’eau et nitrates, essai Chélates, Certification Environnementale Cognac, zéro herbicide... Consultez le document en ligne en cliquant ICI

Ce bulletin est en cours d'impression et arrivera début février dans vos exploitations.

]]>
Vigne
news-90565Fri, 15 Jan 2021 08:46:31 +0100Campagne Reliquats Sortie Hiver (RSH) 2021https://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/campagne-reliquats-sortie-hiver-rsh-2021/Nous vous informons que nous renouvelons l’opération concernant les analyses de Reliquat Sortie Hiver.En effet, si vous exploitez plus de 3 ha en zone vulnérable, vous êtes tenu de réaliser chaque année, une analyse de sol sur un îlot cultural au moins et pour une des trois cultures principales de l’exploitation. Il peut s’agir, au choix, soit d’une analyse de reliquat sortie hiver, soit du taux de matière organique, soit de l’azote total présent dans les horizons de sols cultivés.

Remarque : pour les 3 communes Oriolles, Brossac et Yviers, la Zone Vulnérable ne concerne pas tout le territoire de la commune. Veuillez consulter le site Sigena pour voir si vos parcelles sont concernées.

Si vous choisissez de réaliser une analyse de Reliquats Sortie Hiver, nous vous proposons des tarifs négociés et un service d’acheminement des échantillons de terre en partenariat avec le laboratoire AUREA AgroSciences.

En pratique :

  1. Vous récupérez les sachets de prélèvement et les bordereaux de commande à la Chambre d’Agriculture d’Angoulême, ou aux bureaux décentralisés de Mansle et Montmoreau. La méthodologie de prélèvement sera à votre dispositionsur chaque site.
  2. Vous réalisez vos prélèvements dans les délais impartis de mi-janvier à début mars.
      o sur céréales à paille : à partir de mi-janvier et jusqu’au stade épi 1 cm
      o sur colza : à la mi-janvier
      o sur cultures de printemps : au plus près des semis.
  3. Vous rapportez rapidement et en les gardant au frais vos échantillons (sans les congeler) dans ces mêmes sites, accompagnés du bordereau rempli par vos soin

La Chambre d’Agriculture s’engage uniquement à réceptionner l’échantillon accompagné du bordereau et à transmettre l’ensemble au laboratoire AUREA AgroSciences. C’est le laboratoire lui-même qui vous transmettra le résultat et la facture. La Chambre d’Agriculture recevra également les résultats, mais de manière anonyme, afin d’acquérir des références sur les RSH.

Nous attirons votre attention sur le planning de retrait des kits et réception des échantillons :

  • Angoulême : du lundi au vendredi (8 h 30 / 12 h - 14 h / 16 h 30)
  • Mansle : Accueil les lundi – mardi – mercredi et jeudi matin (8h30 / 12h) SAUF du 15/02/21 au 19/02/21 et du 15/03/21 au 19/03/21
  • Montmoreau : sur RDV en contactant Lise Gouaud-Lecoq au 06.14.09.65.46 …/…

Tarifs AUREA AgroSciences
(Tarifs négociés dans le cadre d’un contrat commercial spécifique)

RéférenceDésignation P.U HT
251SReliquat azoté 1 horizon (pe)-(1AZ) S0_RA1 : Prise en charge, matière sèche, azote ammoniacal, azote nitrique sur un horizon11.80 €
252SReliquat azoté 2 horizons (pe)-(2AZ) S0_RA2 : Prise en charge, matière sèche, azote ammoniacal, azote nitrique sur 2 horizons21.80 €

 

Pour plus d’informations sur les modalités pratiques : Lise GOUAUD-LECOQ – Chambre d’Agriculture Angoulême – 06 14 09 65 46 - lise.gouaud@charente.chambagri.fr

]]>
Grande culture
news-90197Fri, 08 Jan 2021 16:51:46 +0100Vaccination FCO pour export vers l'Italiehttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/vaccination-fco-pour-export-vers-litalie/Il faut désormais prévoir 60 jours entre la vaccination et l’envoi des animaux vers l’Italie.Un accord bilatéral entre l’Italie et la France permettait de réduire le délai de vaccination des broutards contre la FCO de 60 à 10 jours avant leur départ vers l’Italie.

La Loi de Santé Animale européenne qui devrait s’appliquer le 21 avril vient abroger cet accord et impose comme règle générale que les animaux soient valablement vaccinés contre la FCO depuis plus de 60 jours avant leur envoi.

Ainsi, les éleveurs souhaitant commercialiser leurs animaux vers l’Italie en avril doivent commencer les vaccinations (sérotypes 4 et 8) au plus tard le 30 janvier pour un rappel maximum le 20 février.

Retrouvez la note d’information ci-contre.

 

]]>
Productions animales096-Inst-NAQ-Charente
news-90172Fri, 08 Jan 2021 12:07:25 +0100PAC 2021 : faites votre télédéclaration aides animaleshttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/pac-2021-faites-votre-teledeclaration-aides-animales/Télé déclaration des aides animales 2021, pas de changement.


Attention si vous n’avez pas utilisé votre compte telepac en 2020, vous aurez besoin de votre code personnel telepac, celui-ci vous a été transmis par courrier (DDT) le 16 Novembre 2020.

Vous avez jusqu'au au 31 Janvier 2021 au plus tard, pour faire votre demande d’aide Ovine (AO) et Caprine (AC) et jusqu’au 17 mai 2021 pour les demandes d’aides aux bovins laitiers (ABL), aux bovins allaitants (ABA) et aux veaux sous la mère (VSLM).

Aide Ovines (AO) : détenir au moins 50 brebis éligibles.

Aide Caprines (AC) : détenir au moins 25 chèvres éligibles.

Pour les ovins, l'aide au nouveau producteur est toujours d’actualité pour 2021. Vous pouvez demander à bénéficier de cette aide complémentaire si vous avez débuté une activité ovine depuis moins de trois ans, soit entre le 1er Février 2018 et le 31 Janvier 2021 (Pour les éleveurs en forme sociétaire, il faut que tous les associés aient débuté cette  activité en même temps et depuis moins de trois ans). Dans ce cas vous devez fournir avec votre demande la preuve de votre début d’activité : attestation MSA, document EDE avec la date de création du cheptel ovin…

La période de détention obligatoire (PDO) est toujours de 100 jours elle s’étendra du 2 février au 12 mai 2021 pour les deux espèces.

Vous avez toujours la possibilité de modifier votre demande après dépôt, vous pouvez augmenter ou diminuer votre nombre de femelles engagées et ce jusqu'au 1er Février.
N’oubliez pas de re-signer votre demande afin que la modification soit prise en compte.

 

Aide aux Bovins Allaitants (ABA) : détenir au moins 10 UGB (vaches, brebis, chèvres mais dont 3 vaches éligibles)

Aide Bovins Laitiers (ABL) : être producteur et avoir produit du lait entre le 1er avril 2020 et le 31 Mars 2021.

Eleveurs de bovins viande ou producteurs laitiers vous pouvez également dès à présent télé déclarer votre demande d’aide.
 
Pensez à optimiser votre demande d’aide en choisissant la bonne date de télé déclaration :
en fonction de vos périodes de vêlage, en fonction de vos périodes de réforme… pour rappel votre effectif engagé doit être maintenu pendant une période de 6 mois, qui débute au lendemain du dépôt de la demande. Pendant cette période de détention obligatoire (PDO) de 6 mois, une vache qui sort peut être remplacée par une génisse de plus de 8 mois (dans la limite de 30% de l’effectif primable).

Si vous êtes nouveau producteur depuis le 1er Janvier  2018, votre effectif primable pourra intégrer des génisses dès le début de la période de détention obligatoire, et cela dans la limite de 20 % du nombre de vaches présentes. Mais vous devez fournir avec votre demande d'aide la preuve de votre début d'activité.

Il est impératif d’être à jour dans vos notifications auprès de l’EdEi et de respecter les délais de notification soit dans les 7 jours qui suivent l’événement (entrées ou sorties), hors délais l’animal est inéligible.


Aide Veaux Sous La Mère et aux veaux bio (VSLM) : avoir produit et abattu des veaux sous la mère sous label rouge, IPG ou certifiés Bio en 2020.

Les veaux qui peuvent être primés doivent être produit conformément  au cahier des charges et être abattu entre le 1er Janvier et le 31 décembre 2020.

Attention : vous devez télécharger les pièces justificatives qui permettent de confirmer votre éligibilité aux aides : preuve d’adhésion à un organisme de défense et de gestion (ODG) ou organisme certificateur en AB, liste individuelle des veaux éligibles, tickets de pesée…

]]>
PACProductions animales096-Inst-NAQ-Charente
news-90161Fri, 08 Jan 2021 11:25:00 +0100Les résultats d'essais 2020 sont en ligne !https://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/les-resultats-dessais-2020-sont-en-ligne-1/Retrouvez les résultats d'essais 2020 en blé, colza, maïs, orge et tournesolRetouvez les résultats par production
sur cette page]]>
Grande cultureCharente096-Inst-NAQ-Charente
news-89598Wed, 23 Dec 2020 15:57:45 +0100Couverts végétaux : des solutions et des perspectives mises en avant sur la plateforme du GIEE de Brettes !https://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/couverts-vegetaux-des-solutions-et-des-perspectives-mises-en-avant-sur-la-plateforme-du-giee-de-br/Le GIEE « Le paysage agricole au service de l’agro-écologie » de Brettes animé par Nicolas CHASLARD, conseiller environnement à la Chambre d’agriculture, a mis en place des essais sur les couverts végétaux (parcelles agriculteurs). (1).Le GIEE a également mis en place, une plateforme (bandes tests) regroupant de nombreux mélanges, avec l’appui technique de Lise GOUAUD-LECOQ (conseillère grandes cultures à la CA16).

Un premier rendez-vous bout de champs avec le GIEE « l'agro écologie au service du bien nourrir » de la CAVAC de Villejésus a eu le lieu le 17 novembre 2020, co-animé par le CIVAM du Ruffécois et la CA16, sur la plateforme d’essais chez Dominique RICHARD à Empuré. Persuadé de l’utilité des CIPAN, Dominique RICHARD a souligné l’importance de mener des essais.

Cette première rencontre a permis de nombreux échanges d’expériences sur les difficultés et les réussites des choix, de la mise en place, de la conduite et de la destruction des couverts végétaux. Une quinzaine d’agriculteurs a répondu présent à cette rencontre. Tous ont partagé la conclusion de M. GENOTTIN « la qualité du semis est un des facteurs clé de la réussite du couvert ».

Une deuxième visite a eu lieu le 27 novembre. À cette occasion, le GIEE de Brettes et la Chambre d’agriculture ont accueilli une vingtaine d’agriculteurs avec qui ils ont partagé leurs témoignages. 28 couverts végétaux aux intérêts variés (agronomiques, écologiques, faunistiques, fourragers) et deux dates de semis (03 août et 28 septembre) ont été comparés. Les partenaires qui ont participé à la mise en place de l’essai (firmes semencières, coopératives et négoces agricoles) ont pu apporter des compléments d’informations et répondre aux questions. Pour M. CHAMOULEAU, agriculteur à Cellefrouin et Vice-Président de la Chambre d’agriculture, « les couverts ont un rôle majeur dans la rotation, et il faut les considérer comme une culture ».

Les premiers résultats visuels obtenus ont montré des réussites et des échecs. Ils ont permis de confirmer l’intérêt à apporter au choix du couvert, à la qualité de son semis, à la date d’implantation. Le fait d’avoir un couvert constitué de plusieurs espèces végétales permet d’obtenir une couverture du sol plus homogène. La deuxième date de semis, trop tardive, n’a pas permis un développement suffisant des couverts. Pour M. GALLAIS du GIEE de Brettes « il est important de montrer ce type d’essais aux services de l’Etat afin de prouver la complexité de leur réussite ».

Des pesées MERCI (Méthode d’Estimation des éléments Restitués par les Cultures Intermédiaires) ont été réalisées par les conseillers de la Chambre d’agriculture et les agriculteurs du GIEE suite à la visite. Toutes les observations et résultats de cette plateforme seront mis à disposition sur www.charente.chambre-agriculture.fr.

Cette visite a permis de rappeler les conditions de réussite d’un couvert : la fonction donnée au couvert, la date de semis, la qualité du semis, le choix du semoir et le choix des semences en mélange. Les échanges lors de ces visites témoignent de l’intérêt pour ce type de plateforme en tant que vitrine produisant des données qui alimentent les évolutions des systèmes de cultures. Quelques suggestions qui pourraient être expérimentées sur cette plateforme ont également été faites autour de la fertilisation, de l’irrigation et de la conduite des couverts.

(1)Ces essais sont financés en partie par l’Agence de l’Eau Adour Garonne (dans le cadre du projet « adopte un couvert » proposé par Charente Eaux), et le PRDA.

Contacts : Lise GOUAUD-LECOQ lise.gouaud@charente.chambagri.fr - 05 45 67 49 83 et Nicolas CHASLARD nicolas.chaslard@charente.chambagri.fr - 05 45 24 49 95

]]>
Grande culture096-Inst-NAQ-Charente
news-89431Fri, 18 Dec 2020 15:18:20 +0100Cultiver 3 cultures en 2 ans : quels facteurs de réussite et d'échec ?https://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/cultiver-3-cultures-en-2-ans-quels-facteurs-de-reussite-et-dechec/Retrouvez une présentation du projet 3 cultures en 2 ans (3C2A) et une enquête en ligne sur le sujet.Les "doubles cultures" (en dérobé ou en relai) présentent des bénéfices au niveau économique (dans un contexte d’érosion des prix de vente et de forte vulnérabilité économique des EA) et environnemental (en cherchant à maximiser le temps de couverture des sols). Dans un contexte de changement climatique, cette pratique pourrait contribuer à accroitre la robustesse et la résilience des exploitations du Sud-Ouest de la France.

Cependant, ces cultures d'opportunités ne sont pas toujours faciles à mettre en œuvre.

Les Chambres d’Agriculture du Sud-Ouest de la France se sont associées à INRAE, ARTERRIS, OCEALIA, Terres Inovia et à la Plateforme Agroécologique d'Auzeville pour évaluer la faisabilité technique et économique de produire 3 cultures en 2 ans de le contexte climatique du Sud-Ouest de la France.

L'un des objectifs du projet est de repérer les exploitants qui mettent en place des séquences de doubles cultures et d'identifier avec eux les facteurs de réussite et d'échec à leur mise en place.

Une enquête en ligne

Afin de capter la diversité des pratiques existantes sur le territoire d'étude, une enquête en ligne à destination des agriculteurs a été créée. L'objectif de cette enquête est de récolter de manière rapide (entre 5 et 15 minutes) les principaux freins et leviers à la mise en place de culture en dérobé ou en relai identifiés par les agriculteurs ainsi que leurs principales motivations.
Cette enquête est anonyme, sauf si l'enquêté consent à nous donner ses coordonnées pour que l'on puisse faire une enquête terrain plus approfondie par la suite.

Merci de bien vouloir contribuer à notre projet en diffusant l'enquête en ligne aux agriculteurs de votre réseau.

Accéder à l'enquête ici.

Plus d'infos sur 3 cultures en 2 ans (3C2A)

Retrouvez ici une présentation du projet

]]>
Grande culture
news-89387Fri, 18 Dec 2020 10:55:00 +010045.725061 -0.395450400000072545.725061-0.3954504000000725Portrait de producteur : Thierry DE BRAQUILANGEShttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/portrait-de-producteur-thierry-de-braquilanges/Situés dans la vallée des Eaux Claires, nourris avec nos céréales et notre foin, les cerfs sont commercialisés à 18 mois.Viande de jeunes cerfs, rôtis, grillades, pavés, tournedos, filets, morceaux à civet… ainsi que les produits transformés en conserves : rillettes, terrines, sautés.

Pour les fêtes de Noël : rôtis, filets, pavés peuvent ravir vos palais

Points de vente : à la ferme tous les jours sur rendez-vous téléphonique pour les conserves et en décembre pour la viande fraîche. À Coccinelle et Coquelicot (Angoulême), la Belle Fermière (Ruelle-sur-Touvre et Ruffec), la Ferme Santone (Saintes).

Exploitation agréée Bienvenue à la Ferme.

Thierry DE BRAQUILANGES
Mont Riant
16400 VOEUIL-ET-GIGET
05 45 61 35 52
06 85 53 11 40
karine.debraquilanges@laposte.net

 

 

]]>
Produit fermierTourisme ruralMarchés et filières agricoles
news-89376Fri, 18 Dec 2020 09:38:50 +0100Luc SERVANT élu Président de la Chambre régionale d’agriculture de Nouvelle-Aquitainehttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/luc-servant-elu-president-de-la-chambre-regionale-dagriculture-de-nouvelle-aquitaine-2/Suite à la démission de Dominique GRACIET pour cause de retraite agricole, Luc SERVANT, précédemment Président de la Chambre d’agriculture de Charente-Maritime, a été élu Président de la Chambre régionale d’agriculture de Nouvelle-Aquitaine, lors de la Session qui s’est tenue mardi 15 décembre 2020, au Pôle de Lanaud (87200 Boisseuil).À cette occasion, le nouveau Bureau de la Chambre régionale d’agriculture a également été élu :
  • 1er vice-Président : Bernard LAYRE (Président de la Chambre d’agriculture des Pyrénées-Atlantiques)
  • 2ème vice-Président : Pascal LEROUSSEAU (Président de la Chambre d’agriculture de la Creuse)
  • 3ème vice-Présidente : Marie-Hélène CAZAUBON (Présidente Chambre d’agriculture des Landes)
  • 4ème vice-Président : Jean-Marc RENAUDEAU (Président de la Chambre d’agriculture des Deux-Sèvres)
  • Secrétaire : Jean-Philippe GRANGER (Président de la Chambre d’agriculture de la Dordogne)
  • Secrétaires adjoints :
    • Tony CORNELISSEN (Président de la Chambre d’agriculture de Corrèze)
    • Christian DANIAU (Président de la Chambre d’agriculture de la Charente)
    • Jean-Louis DUBOURG (Président de la Chambre d’agriculture de Gironde)
    • Serge BOUSQUET-CASSAGNE (Président de la Chambre d’agriculture du Lot-et-Garonne)
    • Philippe TABARIN (Président de la Chambre d’agriculture de la Vienne)
    • Bertrand VENTEAU (Président de la Chambre d’agriculture de Haute-Vienne)


Installé en agriculture depuis 1991 à Benon (17), Luc SERVANT est à la tête d’une exploitation de 183 hectares en céréales et protéagineux. Au rang de ses mandats professionnels, il est :

  • Président de la Coopérative de Courçon depuis 2001
  • Président de la Chambre d’agriculture de Charente-Maritime depuis 2007
  • Président de la Chambre régionale d’agriculture de Poitou-Charentes de 2012 à 2015
  • 1er vice-Président de la Chambre régionale d’agriculture de Nouvelle-Aquitaine depuis 2015
  • Vice-Président, membre du Bureau et Président de la Commission Economie de l’APCA depuis 2016

 

Contact presse : Elisabeth UMINSKI – 06 83 89 94 52 – elisabeth.uminski@na.chambagri.fr7

 

Communiqué de Presse du mardi 15 décembre 2020

 

 

]]>
news-85335Mon, 23 Nov 2020 10:15:00 +0100Aides à l’investissement en viticulture pensez à déposer votre dossier !https://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/aides-a-linvestissement-en-viticulture-pensez-a-deposer-votre-dossier-1/FranceAgrimer a mis en place en 2020 un plan d’aide à l’investissement pour du matériel de substitution à l’usage de produits phytosanitaire à un taux de 40% d’aides et pour les pulvérisateurs avec réduction de la dérive à un taux de 30% d’aides.FranceAgrimer a mis en place en 2020 un plan d’aide à l’investissement pour du matériel de substitution à l’usage de produits phytosanitaire à un taux de 40% d’aides et pour les pulvérisateurs avec réduction de la dérive à un taux de 30% d’aides.

Le formulaire est à remplir en ligne directement en ligne sur le site de FranceAgrimer avant fin décembre 2020

Enfin, l’Accord Cadre rassemble dans un seul dossier les aides de l’agence de l’eau et le PVE/PCAE.

Pour avoir les listes de matériels éligibles, les documents à remplir, réaliser le diagnostic d’exploitation contactez :

La Chambre d’agriculture :

    • Damien ROY – 06 07 76 76 29
    • Claire THUAULT – 06 36 37 92 31
    • Laurent DUQUESNE – 06 14 09 65 56

Le BNIC, Guichet unique pour les accords cadre :

    • Laetitia Four – lfour@bnic.fr
]]>
Vigne
news-69023Fri, 13 Nov 2020 09:12:00 +010045.725061 -0.395450400000072545.725061-0.3954504000000725Portrait de producteur : Cyrille MANDON, LA FERME GOURMANDEhttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/portrait-de-producteur-cyrille-mandon-la-ferme-gourmande/Cyrille Mandon vous propose ses viandes issues de sa propre production : porc, bœuf, salaisons, conserves, charcuterie.La Ferme Gourmande se trouve à Roumazières. Cyrille Mandon vous propose ses viandes issues de sa propre production : porc, bœuf, salaisons, conserves, charcuterie.

Points de vente :

Vente directe à la ferme : du mardi au samedi (9h-13h). Mercredi au vendredi (9h-13h/14h-17h). Retrouvez nos produits en Charente à Coccinelle et Coquelicot, Papilles Fermières, La Bonne Goule, Tastet Pommes.

Exploitation agréée Bienvenue à la Ferme.

LA FERME GOURMANDE
MANDON Cyrille
2, Les Gros Yeux
16310 MASSIGNAC
05 45 71 10 93
06 09 07 73 80
contact@cyrille-mandon.fr
www.cyrille-mandon.fr
Facebook : La ferme Gourmande Roumazières

 

 

]]>
Produit fermierTourisme ruralMarchés et filières agricoles
news-87850Tue, 10 Nov 2020 08:54:00 +0100Informations réglementaire pour les producteurshttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/informations-reglementaire-pour-les-producteurs/Accueil à la ferme, marchés.Accueil à la ferme

Les exploitations qui commercialisent produits alimentaires, graines et engrais peuvent continuer à accueillir du public.

Tous les autres commerces ne peuvent accueillir du public que pour leurs activités de livraison et de retrait de commandes.

L'accueil du public doit se faire dans le strict respect du protocole sanitaire, en tout lieu et en toute circonstance (distanciation physique d'au moins 1 mètre entre chaque personne, port du masque obligatoire, sens de circulation ...)

Les marchés

Seuls les commerces alimentaires ou proposant la vente de graines, semences et plants d'espèces fruitières ou légumières sont autorisés dans les marchés ouverts ou couverts. La vente de plant de comprend pas la vente de plantes ou de fleurs.

Informations au 04/11/2020 susceptibles d’évoluer.

]]>
Langues
news-87627Mon, 09 Nov 2020 14:59:47 +0100Enquête Perception du Tournesol de TERRES INOVIA https://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/enquete-perception-du-tournesol-de-terres-inovia/Le tournesol est-il une culture d'intérêt pour diversifier les rotations ?Terres Inovia a lancé une enquête auprès des agriculteurs sur la perception de la culture du tournesol.

Pour répondre à cette enquête cliquez ici.

]]>
Grande culture
news-87537Fri, 06 Nov 2020 15:26:07 +0100COVID 2 - Parution de l'arrêté de régulation et destruction ESODhttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/covid-2-parution-de-larrete-de-regulation-et-destruction-esod/L'arrêté autorisant pendant la période de confinement sanitaire les opérations de régulation de la faune sauvage et de destruction d’espèces animales susceptibles d’occasionner des dégâts, est paru vendredi 6 novembre.Toute activité de chasse et d'agrainage est interdite pendant la période confinement.

Seules les actions de régulation et de limitation des dégâts aux cultures citées dans l'arrêté ci-joint, considérées comme des missions d’intérêt général conformément à l’article 4 alinéa 8 du décret du 29 octobre 2020 relatif au confinement, sont autorisées.

Pour cela en plus des démarches obligatoires énoncées dans le présent arrêté, les personnes répondant à ces missions d'intérêt général devront compléter l'autorisation classique de déplacement en cochant la case " participation à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative".

Téléchargez l'arrêté en cliquant ici

]]>
LanguesAutre animal
news-87529Fri, 06 Nov 2020 15:08:43 +0100Fermeture momentanée du laboratoire d'œnologiehttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/fermeture-momentanee-du-laboratoire-doenologie/Dans le cadre de la réglementation actuelle en lien avec la COVID-19, le laboratoire d'oenologie de la CA16 à Segonzac est momentanément fermé. Une réouverture est prévue dans les prochains jours.]]>AgroalimentaireVignenews-87466Thu, 05 Nov 2020 16:04:26 +0100Les régulations du gros gibier et de certaines Espèces Susceptibles d'Occasionner des Dégâts (ESOD) autorisées sur l'ensemble du départementhttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/les-regulations-du-gros-gibier-et-de-certaines-especes-susceptibles-doccasionner-des-degats-esod/La Chambre d’agriculture de la Charente représentant la profession agricole et la Fédération Départementale des Chasseurs de la Charente se sont mobilisés pour obtenir les autorisations de poursuite de régulation du grand gibier et de certaines Espèces Susceptibles d'Occasionner des Dégâts (ESOD) pouvant générer des dégâts aux cultures et/ou des problèmes sanitaires.La Chambre d’agriculture de la Charente représentant la profession agricole et la Fédération Départementale des Chasseurs de la Charente se sont très rapidement mobilisés pour obtenir lors de la Commission Départementale de la Chasse et de la Faune Sauvage (CDCFS) qui s'est tenue le 04 novembre, les autorisations de poursuite de régulation du grand gibier et de certaines Espèces Susceptibles d'Occasionner des Dégâts (ESOD) pouvant générer des dégâts aux cultures et/ou des problèmes sanitaires.

Un arrêté préfectoral précisera les espèces et les modalités de régulation et devrait être effectif dès ce week-end, à noter que la demande de régulation des pigeons ramiers et corvidés a été faite. Il s'agit bien d'une action de régulation pour protéger nos biens et nos cultures, du semis à la récolte.

Dès sa publication, l’arrêté sera accessible sur le site internet de la Chambre d’agriculture de la Charente.

Nous profitons de ce message pour vous rappeler l'importance de remonter vos feuilles de dégâts récolte 2020 dans les plus brefs délais. Ces informations sont essentielles pour organiser au mieux les régulations des Espèces Susceptibles d'Occasionner des Dégâts mais aussi pour argumenter nos demandes de classement de celles-ci. Vous retrouverez la feuille de déclaration ici

Contact : Nicolas CHASLARD - nicolas.chaslard@charente.chambagri.fr - 05 45 24 49 95

]]>
Langues
news-87190Fri, 30 Oct 2020 16:41:51 +0100Justificatif de déplacement pour les agriculteurshttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/justificatif-de-deplacement-pour-les-agriculteurs/A présenter lors de tout contrôle.Téléchargez le ici.]]>Languesnews-87091Wed, 28 Oct 2020 15:55:16 +0100Recensement agricole 2020 https://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/recensement-agricole-2020-27/Près de 500 000 exploitations recensées pour dresser le portrait de l’agriculture françaiseL’édition 2020 du recensement agricole se déroulera entre octobre 2020 et avril 2021. Toutes les exploitations de France métropolitaine et des départements d’outre-mer sont concernées.

Organisé tous les 10 ans en France et simultanément dans tous les pays européens, le recensement agricole vise à collecter de façon exhaustive un nombre très important de données sur l’agriculture française et ses exploitants. Aucun autre dispositif ne permet d'obtenir des informations avec un tel degré de précision et d'exhaustivité sur ce secteur majeur de notre économie.

Précise et complète, cette photographie régulière de l’agriculture française permet d'alimenter des travaux de comparaisons internationales, de recherche, de prospective, d'éclairage pour la conduite des politiques publiques, – mesure des transformations, aides aux agriculteurs, aménagement du territoire, labels de qualité, etc. - et représente une aide précieuse mise à disposition du monde agricole et de ses partenaires dans leurs prises de décision.

Une très grande majorité d’exploitants pourra directement répondre au questionnaire via internet, de manière totalement sécurisée. Par ailleurs, un échantillon d’environ 70 000 exploitants en métropole ainsi que l’intégralité des exploitants de Corse et des départements d’Outre-mer recevront la visite d’un enquêteur. Ils seront amenés à répondre, en plus du questionnaire de base, à des questions plus approfondies portant sur certaines thématiques.

Le recensement agricole est organisé par le Service de la statistique et de la prospective et les services statistiques régionaux du ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation. Les données collectées dans le cadre du recensement agricole ne sont utilisées qu'à des fins statistiques ou des travaux de recherche scientifique ou historique. Leur hébergement sécurisé fait l'objet d'une grande attention.

Le recensement agricole c’est simple et rapide.
Pour plus d’information, rendez-vous sur recensementagricole2020.fr

 

]]>
news-87090Wed, 28 Oct 2020 15:48:27 +0100La Chambre d'agriculture de la Charente obtient la certification Qualiopihttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/la-chambre-dagriculture-de-la-charente-obtient-la-certification-qualiopi/La Chambre d'agriculture de la Charente a obtenu la certification Qualiopi au titre de ses activités de formation vers le monde agricole. C'est la 1ère Chambre d'agriculture de France à être certifiée. La certification Qualiopi sera obligatoire pour tous les organismes de formation à partir du 30 décembre 2021. Cette certification vient compléter la certification ISO 9001 qui assure la qualité de nos services depuis 2006.

Retrouvez toutes nos formations en cliquant ici.

 

]]>
news-87087Wed, 28 Oct 2020 15:45:35 +0100Nouveau service juridique https://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/nouveau-service-juridique/La Chambre d’agriculture de la Charente propose désormais un service de consultations juridiques sur les questions foncières, de droit social et droit des sociétés.Deux juristes de l’ASJF (Association de services juridique et fiscal) tiennent des permanences téléphoniques tous les mardis matins de 9h à 12h30 au 05 45 24 49 63 ou à juriste@charente.chambagri.fr

Des prestations personnalisées peuvent également être proposées dans le cadre de rendez-vous.

 

]]>
Entreprise agricole
news-86773Thu, 22 Oct 2020 17:08:00 +0200Retour de la rencontre viticole du 22 octobre 2020https://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/retour-de-la-rencontre-viticole-du-22-octobre-2020/Retrouvez en ligne les vidéos de témoignages des viticulteurs.Retrouvez ci-dessous les vidéos témoignages  "zéro herbicide c'est possible" :

Francis Charrier présentant les Disques émotteurs et étoiles bineuses kress.

Eric Chaissou utilisant les Lames interceps ID David

Videos à venir :

Jean Baptiste Pinard utilisant les Disques de chaussage

Jérome Bougnaud utilisant le Speedway Belhomme

]]>
Vigne
news-86772Thu, 22 Oct 2020 16:46:26 +0200Agriculteurs du Sud Charente, quels sont vos projets, vos problématiques et vos attentes ?https://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/agriculteurs-du-sud-charente-quels-sont-vos-projets-vos-problematiques-et-vos-attentes/A partir de novembre 2020, la Chambre d'agriculture de la Charente mène une étude dans le Sud Charente afin de proposer les accompagnements les plus adaptés aux agriculteurs du territoire.Pour participer, deux possibilités :
  • Nous venons à votre rencontre sur votre exploitation.
  • Vous remplissez le formulaire en ligne «Enquête Sud Charente» en cliquant ici.


Partagez votre réalité avec nous !
Plus vous participez à notre étude, mieux nous pourrons répondre à vos besoins.

Pour plus d’informations et/ou pour participer à l’étude, Océane Hérique est à votre disposition par téléphone au 06.14.09.65.15 ou par mail à l’adresse suivante : oceane.herique@charente.chambagri.fr.

 

]]>
news-70911Sat, 10 Oct 2020 14:40:00 +0200Formation taillehttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/formation-taille/Pendant tout l’hiver, la Chambre d’agriculture de la Charente propose des formations d’initiation à la taille afin de répondre aux enjeux de la filière.Pendant tout l’hiver, la Chambre d’agriculture de la Charente propose des formations d’initiation à la taille afin de répondre aux enjeux de la filière tout en s’inscrivant dans le cadre du Plan National Dépérissement du Vignoble (PNDV ). Mêlant théorie en salle, et pratique sur le terrain, cette formation s’adresse aux salariés et exploitants viticoles du secteur, avec un effectif réduit pour un accompagnement personnalisé.

L’objectif de ces formations est de maitriser les gestes d’une taille respectueuse des flux de sève afin de préserver son vignoble face aux maladies du bois et répondre aux enjeux de production de notre filière. Au cours de la formation, les points essentiels de la physiologie de la vigne sont abordés, ainsi que les facteurs de fertilité ou encore les maladies du bois. Ces éléments théoriques constituent le socle de la mise en pratique sur le terrain. La pratique est au cœur de la formation afin de s’entrainer en présence du formateur et avoir réponse aux questions que vous pouvez vous poser devant un cep, le tout dans la bonne humeur !

Les stagiaires apprécient particulièrement l’alternance salle puis terrain permettant de s’approprier rapidement et durablement les notions théoriques. A la fin de la formation, les stagiaires repartent donc en maitrisant les principes de la taille Poussard et sont aptes à démarrer la saison de taille.

Plus de détails sur les formations taille


Allez plus loin avec l’accompagnement
Coaching sur mesure
Sur votre exploitation pendant une demi-journée, nous vous accompagnons pour :

  • reprendre rapidement les fondamentaux
  • réadapter les pratiques à votre situation et à vos objectifs
  • répondre à des problématiques spécifiques : parcelles gelées, grêlées, taille d’établissement, gestion des entreplants, ...

Infos : 05 45 36 34 00

]]>
Vigne
news-86009Fri, 09 Oct 2020 08:59:27 +0200Comment diminuer le risque pyrale et sésamie du maïs ?https://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/comment-diminuer-le-risque-pyrale-et-sesamie-du-mais/Commencez maintenant avec une bonne gestion des résidus de récolte !En septembre la Chambre d’Agriculture de la Charente a prospecté, en partenariat avec la FREDON Poitou-Charentes, une dizaine de parcelles de maïs dans le sud du département. Les observations ont permis de noter les attaques de pyrales et sésamies, sur tiges et épis, ainsi que le nombre de larves total ou ayant atteint le stade leur permettant de passer l’hiver (G1).

Cette prospection à l’automne a pour objectif principal d’évaluer le niveau d’attaque et d’infestation par les pyrales et les sésamies ainsi que de cartographier le risque potentiel de ces ravageurs pour la prochaine campagne de maïs (en 2021).

Pour rappel : les premières captures de sésamies ont été faites début mai marquant le début du vol. Les piégeages se sont ensuite intensifiés pour atteindre un pic de vol vers le 20 mai. Les conditions météo de fin mai début juin ont été favorables à la ponte et à l'éclosion des premières larves de sésamies.

Pour les pyrales les toutes premières captures ont été enregistrées début mai. Le vol a été partiellement perturbé par des conditions météo instables et n'a atteint son pic que vers fin mai début juin. Les premières pontes et éclosions ont été précoces dans le sud de la Charente avec les premières observations dès début juin, confirmées au 10 juin.

Graphique 1 : pourcentage d’attaque des foreurs sur tige et épi par canton

Sur les résultats obtenus (graphique 1), une variabilité importante est notée d’une parcelle à l’autre et d’un secteur géographique à l’autre. Une première analyse des données montre que les attaques sur tiges sont en général modérées avec près de 61% d’attaques sur tiges et 32% sur épis. Sur ces épis, la fusariose était peu présente.

En comparaison avec la dernière campagne d’observations (2019), ces attaques sont en diminutions sur la majorité des ex-cantons prospectés (graphique 2).

Graphique 2 : pourcentage d’attaque des foreurs sur tige par canton de 2015 à 2020

Certains secteurs présentent des attaques plus importantes comme sur les ex canton de Barbezieux et de Brossac.

La variabilité des attaques sur tiges s’explique essentiellement par le nombre moyen de larves par plante (pyrale ou sésamie de tous stades). Cette année ce nombre ne dépasse 1 individu par plante (graphique 3) que dans une seule situation où de fortes attaques sur tiges ont aussi été observées.

Graphique 3 : nombre moyen de larves par tige et par canton

Pyrale et sésamie réalisent quasiment chaque année deux générations. C’est la deuxième génération qui fait les principaux dégâts économiques et sanitaires.

Cette année encore ce sont principalement des larves de première génération (populations de larves hivernantes L4, L5, de grosse taille) qui ont été retrouvées aussi bien pour la sésamie (0.29 larves/pied), que pour la pyrale (0.27 larves/pied). Une fois l’hiver passé ce sont ces populations qui pourraient être à l’origine d’attaques sur les futurs maïs (année N+1).

Pour observer une mortalité significative des foreurs il faudrait un hiver très rigoureux : plusieurs jours consécutifs à - 7° C pour toucher les larves de sésamies dans les tiges ou à - 12° C pour les larves de sésamies à l’abri dans les pivots des maïs. Quant aux pyrales, moins sensibles au froid hivernal, elles peuvent résister jusqu’à des températures de -20° C. Autant dire qu’en Charente les conditions climatiques seules n’auront pas d’influence sur la gestion des populations larvaires.

Toutes ces données doivent inciter à être vigilant sur la gestion des résidus pour limiter la présence de population pouvant présenter un risque pour les maïs de la campagne suivante. En l’absence de contrôle, les chenilles de pyrale et de sésamie peuvent causer des ravages importants sur la culture. Elles creusent des galeries au sein des tiges, ce qui provoque l’affaiblissement physiologique de la plante avec comme conséquence principale une baisse du poids de mille grains. Dans les cas les plus graves, les tiges cassent et les épis tombent avant la récolte. Au-delà des dégâts directs, les blessures infligées par les insectes favorisent l’entrée de Fusarium et augmentent le risque de dégradation de la qualité sanitaire.

Sur les parcelles impactées par les ravageurs cet été, il est important de broyer et enfouir les résidus pour réduire le stock de larves et limiter ainsi la pression des ravageurs l’an prochain. Le broyage systématique fin et au ras du sol réalisé tôt après la récolte avec un broyeur à axe horizontal permet de détruire les larves ou de les exposer au froid et aux prédateurs. Cette intervention peut permettre d’éliminer 50 à 70% des larves. Attention, le broyeur sous bec des moissonneuses n’a pas une efficacité suffisante en comparaison à un passage spécifique de broyeur post récolte.

L’incorporation des résidus est la seconde étape indispensable qui réduit encore les chances de survie des larves. Le labour, permettant d’enfouir à une plus grande profondeur, sera plus efficace que les autres techniques de travail du sol.

D'autres stratégies de luttes, utilisées en végétation, peuvent aussi permettre de contrôler l'impact de ces ravageurs. Il s'agit de solutions curatives qui consistent à protéger le maïs avec des insecticides ou d’appliquer des trichogrammes en début de vol de papillons de pyrales pour viser les premières pontes. Pour rappel dans les situations à risques pyrale et sésamie, comme en Charente, il reste difficile de viser à la fois les pyrales et les sésamies de façon optimale en un seul et même passage puisque les périodes d’application des ravageurs est décalée. La date de traitement ne coïncidant pas il est souvent constaté un manque d’efficacité sur un des deux ou les deux ravageurs.

Les différents suivis biologiques (chrysalides, vol et pontes), comptages et observations réalisés en cours de campagne, ainsi que les informations relayés par le bulletin du Santé du Végétal notamment, sont indispensables car ils permettent de définir les périodes les plus optimales d’intervention selon le mode d’action de la protection choisie.

]]>
Grande culture
news-85593Fri, 02 Oct 2020 14:59:27 +0200La paille de maïs : une solution intéressante si le temps est de la partiehttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/la-paille-de-mais-une-solution-interessante-si-le-temps-est-de-la-partie/Pour avoir une paille de qualité et assurer une bonne conservation, il est nécessaire d’augmenter le taux de matière sèche jusqu’à 85 %. Nous rentrons dans la période de récolte de maïs.
Un manque de paille de céréales étant à craindre pour l’automne-hiver 2020-2021, les éleveurs risquent de rencontrer des difficultés d’approvisionnement et des prix élevés.

Afin de pallier cette situation, la récolte de paille de canne de maïs peut être une solution intéressante. En région Nouvelle-Aquitaine, des éleveurs utilisent régulièrement ce produit pour assurer le paillage des animaux. Le pouvoir absorbant est à peu près équivalent à celui d’une paille de céréales d’hiver ; cependant la récolte est beaucoup plus difficile à mettre en œuvre.
En effet, après la récolte du grain, même pour un maïs en dessous de 20 % d’humidité, les cannes ont un taux de matière sèche d’environ 70 %, la récolte en l’état entraînerait de fortes moisissures et le pouvoir absorbant serait très limité.

Pour avoir une paille de qualité et assurer une bonne conservation, il est nécessaire d’augmenter le taux de matière sèche jusqu’à 85 %. Pour obtenir ce séchage, et également améliorer la facilité de récolte et d’utilisation, il est nécessaire de la broyer et de la laisser sécher au sol plusieurs jours avant le pressage.
Un retournement ou un regroupement des andains est souvent nécessaire.
Les rendements observés vont de 2 à 4,5 tonnes par ha.

 

 

]]>
Productions animales
news-85449Wed, 30 Sep 2020 15:29:12 +0200La mobilisation de la FNEC permet enfin la reprise de la collecte et l’abattage des chevreauxhttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/la-mobilisation-de-la-fnec-permet-enfin-la-reprise-de-la-collecte-et-labattage-des-chevreaux/La reprise normale du ramassage et l’abattage de 100 % des chevreaux a été obtenue.Le directeur de cabinet du Ministre de l’Agriculture a réuni les acteurs de la filière chevreau afin de trouver une issue à la crise actuelle. En effet, poussés par un stock exceptionnel de chevreau pour cause de crise sanitaire, les abatteurs avaient annoncé un contingentement d’environ 50 % des animaux habituellement abattus en octobre-novembre. Inacceptable pour les éleveurs, d’accepter alors cette décision qui ne pouvait être que préjudiciable pour la filière.

La FNEC déjà mobilisée sur ce dossier depuis le mois de mars, avait à nouveau alerté les pouvoirs publics pour réaffirmer le besoin de déstocker rapidement, seule condition pour pouvoir aborder le démarrage de la saison sereinement. Le président de la FNEC et le président d’Interbev caprins ont été en contact très régulier avec le Ministre de l’Agriculture et son cabinet afin d’obtenir la reprise normale du ramassage et l’abattage de 100 % des chevreaux. Ce travail a enfin abouti à un plan de sortie de crise, qui permet sans délai la collecte et l’abattage de tous les chevreaux jusqu’à la fin de la campagne 2020/2021.

Cet engagement est accompagné d’un important soutien financier conditionné à la réduction des surstocks et à un travail prospectif mené au sein d’Interbev caprins, afin de faire évoluer la filière vers des modes de commercialisation plus adaptés aux attentes du consommateur. « Il est indispensable après la crise Covid-19 de travailler collectivement afin de sortir du vieux modèle existant. L’objectif est d’aller chercher de la valorisation pour l’ensemble des acteurs de la filière, du naisseur à l’abatteur », indique Franck Moreau, secrétaire général de la FNEC et président d’Interbev caprins. A compter de ce jour, les moyens sont là pour retrouver de la sérénité dans la filière. La FNEC se félicite, comme doit le faire l’ensemble de la filière, de cet accord qui donne un nouvel élan pour la campagne qui démarre.

Extrait du Communiqué de la FNEC

Contact : Pauline GAUTHIER - pauline.gauthier@charente.chambagri.fr - 05 45 84 43 77

]]>
Productions animales
news-85444Wed, 30 Sep 2020 13:55:20 +0200L’impact carbone, un nouvel enjeu pour les éleveurshttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/limpact-carbone-un-nouvel-enjeu-pour-les-eleveurs/Le double objectif est d’améliorer l’efficience économique et environnementale des élevages.Des éleveurs charentais se sont questionnés sur l’impact carbone de leur système d’élevage, avec l’objectif d’identifier les leviers d’actions nécessaires pour contribuer à la réduction de l’empreinte carbone de la viande bovine.

Ce questionnement a pu avoir lieu dans le cadre du projet régional Beef Carbon, auquel la Chambre d’agriculture de la Charente s’est associée et dont le double objectif est d’améliorer l’efficience économique et environnementale des élevages. Cela passe par la réalisation d’un diagnostic complet qui va permettre de mesurer l’empreinte carbone et l’identification d’un plan d’action.

Mesurer l’impact carbone d’une exploitation d’élevage présente aujourd’hui un intérêt fort afin de répondre aux questionnements sociétaux et améliorer les résultats globaux de l’exploitation grâce aux leviers techniques et opportunités liées au stockage du carbone.

Si cette démarche vous intéresse, prenez contact avec Laurie MOURICHOU - 05 45 84 09 28 ou 06 24 30 15 24 - laurie.mourichou@charente.chambagri.fr

]]>
Productions animales
news-85442Wed, 30 Sep 2020 13:51:18 +0200Inscriptions au Concours Général Agricole 2021 - catégorie produitshttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/inscriptions-au-concours-general-agricole-2021-categorie-produits/Les inscriptions au Concours des Produits du CGA 2021 ont commencé.Elle se clôtureront aux dates suivantes :
  • 18 octobre 2020 : clôture des inscriptions pour les catégories découpes de volailles, produits laitiers, produits issus de palmipèdes gras et volailles abattues.
  • 15 novembre 2020 : clôture des inscriptions pour les catégories apéritifs, bières, charcuteries, confitures, jus de fruits et miels et hydromels
  • 13 décembre 2020 : clôture des inscriptions pour les catégories cidres et poirés, eaux de vie (sauf Armagnac et Alsace), huiles de noix, produits de l’aquaculture, mistelles (vins de liqueurs et pommeau), rhums et punchs, safran, vanilles et piment d’Espelette
  • 05 janvier 2021 : clôture des inscriptions pour les catégories produits oléicoles et eaux de vie d'Alsace.

Inscrivez vos produits et participez à la 130e édition du Concours Général Agricole.

Plus d’infos sur www.concours-general-agricole.fr/concours-2020-129eme-edition/les-dates-clefs/

]]>
news-84802Fri, 18 Sep 2020 10:00:56 +0200Révision du programme d'actions national nitrates : déposez votre avishttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/revision-du-programme-dactions-national-nitrates-deposez-votre-avis/Du 18 septembre au 6 novembre 2020, l’État organise une concertation publique préalable à l’élaboration du 7e programme d’actions national « nitrates » (PAN). Ce programme définit les mesures à mettre en place pour lutter contre la pollution de l’eau par les nitrates d’origine agricole dans les zones vulnérables françaises.

Il est important que les agriculteurs puissent réagir à de nouvelles règles qu'ils seront amenés à appliquer.

Le dossier explicatif est disponible ci-contre.

 
Comment participer ?

Une plateforme est mise à disposition pour s’informer et participer depuis n’importe quel lieu et à n’importe quel moment. Vous pouvez déposer votre avis du 18 septembre 2020 au 06 novembre 2020.

Accédez à la plateforme en cliquant sur www.programme-nitrate.gouv.fr

Cette plateforme contient un portail d’informations sur les enjeux liés aux nitrates et la réglementation. Elle permet de poser des questions, de demander des informations et de donner son avis par l’intermédiaire de questionnaires thématiques.

Une fois sur la plateforme, choisissez une des thématiques proposées en cliquant sur le titre, des questions apparaitront en dessous.

 

 

 

]]>
Politiques et réglementations environnementalesDirective nitrates
news-84494Fri, 11 Sep 2020 14:21:15 +0200Paiement pour Services Environnementaux (PSE) : deux territoires éligibles en Charentehttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/paiement-pour-services-environnementaux-pse-deux-territoires-eligibles-en-charente/La Chambre d’agriculture met en place des permanences téléphoniques.Les PSE récompensent les pratiques agricoles vertueuses pour l’environnement par des financements aux exploitations.

En Charente, deux territoires sont éligibles aux PSE : le bassin versant du Né et la vallée de la Lizonne, grâce à des financements de l’Agence de l’eau Adour-Garonne.

La Chambre d’agriculture de la Charente accompagne les agriculteurs dans la mise en œuvre de ces PSE et pour la réalisation des diagnostics et audits.

Des permanences téléphoniques pour renseigner les agriculteurs

Du 28 septembre au 15 octobre 2020, la Chambre d’agriculture organise des permanences téléphoniques pour toutes questions relatives au PSE et vérification d’éligibilité. Vous pouvez nous contacter les lundis matin, mardis matin et jeudis après-midi au 05 45 24 49 50.

Quelles conditions pour être éligible ?

50 % de ma SAU doit être sur le territoire PSE du Bassin Versant du Né ou sur la Vallée de la Lizonne (à vérifier lors du diagnostic).

Quels engagements ?

Annuellement, un cahier des charges doit être respecté avec trois indicateurs principaux : la diversité de l’assolement et couverture du sol, l’extensification des pratiques agricoles (IFT et fertilisation minérale des prairies), et la présence d’infrastructures agro-écologiques.
Les audits doivent être réalisés avant fin octobre, basé sur la campagne 2020. Les engagements seront sur 5 ans, avec une clause de revoyure selon la nouvelle PAC 2023.

 

Contacts :

Angélique GABORIAUD - angelique.gaboriaud@charente.chambagri.fr - 05 45 67 49 84    
Jean-Michel POTARD - jean-michel.potard@charente.chambagri.fr - 05 45 84 09 28
Nicolas CHASLARD - nicolas.chaslard@charente.chambagri.fr - 05 45 24 49 95

 

]]>
Productions animales
news-84463Thu, 10 Sep 2020 16:43:25 +0200Un numéro vert pour les détenteurs d’équidés – actes de cruautéhttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/un-numero-vert-pour-les-detenteurs-dequides-actes-de-cruaute/Les détenteurs d’équidés sont invités à utiliser le numéro vert 0800 73 89 08 qui vient d’être mis en place pour répondre à leurs interrogations.Ce numéro est porté par les services de l’Institut français du cheval et de l’équitation (IFCE).

Une équipe pour accompagner les détenteurs

L’IFCE dispose d’une centrale d’appel qui répond habituellement aux interlocuteurs de la filière équine, notamment sur les démarches administratives relatives aux équidés. Face à l’ampleur du phénomène des actes de cruauté, une partie de l’équipe sera mise à disposition pour répondre aux appels à ce numéro vert, afin de relayer les préconisations de la gendarmerie et d’accompagner les détenteurs dans leurs questionnements. Ce numéro fonctionne de 09H00 à 17H00 les jours ouvrables.

L’IFCE au service des gendarmeries

Les services de gendarmerie sont fortement mobilisés avec des moyens d’investigation importants. Les détenteurs doivent les contacter en appelant le 17 pour tout signalement relatif à cette affaire.

Depuis plusieurs semaines, l’IFCE collabore étroitement avec les services de gendarmerie et leur communique la liste des lieux de détention d’équidés de leurs circonscriptions pour leur permettre de mener des actions de prévention (informations / surveillance). Il est donc essentiel que les détenteurs soient bien déclarés auprès de l’IFCE-SIRE afin de bénéficier de ces services (déclaration obligatoire, gratuite, possible en ligne ou par formulaire papier).

]]>
Productions animales
news-83999Wed, 02 Sep 2020 10:41:14 +0200 IRRIG'INFO N°16 du 09 septembre 2020 https://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/irriginfo-n16-du-09-septembre-2020/Retrouvez toutes les infos irrigation de la semaine.dans Produire > Eau, irrigation et réserves > Irrig'info et gestion de l'eau.

Accès direct en cliquant ici.

]]>
Grande culture
news-84342Tue, 01 Sep 2020 10:47:00 +020045.725061 -0.395450400000072545.725061-0.3954504000000725Portrait de producteur : LERISSON GOURMANDhttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/portrait-de-producteur-lerisson-gourmand/Produits nucicoles Bio et viticoles transformés par nos soins.Aux portes du Périgord, nous accueillons les camping-caristes dans notre ferme avec son pigeonnier rénové.
Boutique et vente de nos produits nucicoles Bio et viticoles transformés par nos soins.

Produits :
Huile de noix, moutarde et vinaigre, noix coques, cerneaux de noix, confitures de figues et noix, pâtes à tartiner aux noix, gâteaux et confiseries aux noix, vin aux noix, très vieux Pineau.

Points de vente :
A la ferme : 9h-12h/14h-18h ou sur rendez-vous. Magasins de producteurs sur le sud-ouest.

Animation :
Visite de l’exploitation sur rendez-vous.

 

Exploitation agréée Bienvenue à la Ferme

LERISSON GOURMAND
Marie-Hélène LERISSON
1, Formont
16360 REIGNAC
05 45 78 50 01 - 06 80 74 85 12
lerisson.gourmand@gmail.com

 

 

 

 

 

]]>
Produit fermierTourisme ruralMarchés et filières agricoles
news-85078Tue, 01 Sep 2020 10:15:00 +0200Les aides à l’investissement en viticulture, pensez à déposer votre dossier !https://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/les-aides-a-linvestissement-en-viticulture-pensez-a-deposer-votre-dossier/Les aides de la région PVE/PCAE concernent les investissements dans des pulvérisateurs avec réduction de la dérive et du matériels de travail / d’entretien des sols.Les aides de la région PVE/PCAE concernent les investissements dans des pulvérisateurs avec réduction de la dérive et du matériels de travail / d’entretien des sols neuf ou d’occasion à un taux d’aide de 30% (40% pour les exploitations bio et certifications environnementales).

Attention, le dépôt des dossiers doit être fait avant le 30 septembre 2020.

Les aides de l’agence de l’eau sont disponible jusqu’à fin octobre 2020 à un taux d’aide allant de 30% jusqu’à 60 % sur les équipements permettant une protection de la ressource en eau : plateformes de lavage de Machine à Vendanger, systèmes de récupération d’eau de pluie, systèmes de récupération des eaux de lavage chai et distillerie sur du matériel neuf ou d’occasion.

FranceAgrimer a mis en place en 2020 un plan d’aide à l’investissement pour du matériel de substitution à l’usage de produits phytosanitaire à un taux de 40% d’aides et pour les pulvérisateurs avec réduction de la dérive à un taux de 30% d’aides.

Le formulaire est à remplir en ligne directement en ligne sur le site de FranceAgrimer avant fin décembre 2020

Enfin, l’Accord Cadre rassemble dans un seul dossier les aides de l’agence de l’eau et le PVE/PCAE.

Pour avoir les listes de matériels éligibles, les documents à remplir, réaliser le diagnostic d’exploitation contactez :

La Chambre d’agriculture :

    • Damien ROY – 06 07 76 76 29
    • Claire THUAULT – 06 36 37 92 31
    • Laurent DUQUESNE – 06 14 09 65 56

Le BNIC, Guichet unique pour les accords cadre :

    • Laetitia Four – lfour@bnic.fr
]]>
Vigne
news-85334Tue, 01 Sep 2020 10:15:00 +0200Aides à l’investissement en viticulture, pensez à déposer votre dossier !https://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/aides-a-linvestissement-en-viticulture-pensez-a-deposer-votre-dossier/Les aides de l’agence de l’eau sont disponible jusqu’à fin octobre 2020 à un taux d’aide allant de 30% jusqu’à 60 % sur les équipements permettant une protection de la ressource en eauLes aides de l’agence de l’eau sont disponible jusqu’à fin octobre 2020 à un taux d’aide allant de 30% jusqu’à 60 % sur les équipements permettant une protection de la ressource en eau : plateformes de lavage de Machine à Vendanger, systèmes de récupération d’eau de pluie, systèmes de récupération des eaux de lavage chai et distillerie sur du matériel neuf ou d’occasion.

FranceAgrimer a mis en place en 2020 un plan d’aide à l’investissement pour du matériel de substitution à l’usage de produits phytosanitaire à un taux de 40% d’aides et pour les pulvérisateurs avec réduction de la dérive à un taux de 30% d’aides.

Le formulaire est à remplir en ligne directement en ligne sur le site de FranceAgrimer avant fin décembre 2020

Enfin, l’Accord Cadre rassemble dans un seul dossier les aides de l’agence de l’eau et le PVE/PCAE.

Pour avoir les listes de matériels éligibles, les documents à remplir, réaliser le diagnostic d’exploitation contactez :

La Chambre d’agriculture :

    • Damien ROY – 06 07 76 76 29
    • Claire THUAULT – 06 36 37 92 31
    • Laurent DUQUESNE – 06 14 09 65 56

Le BNIC, Guichet unique pour les accords cadre :

    • Laetitia Four – lfour@bnic.fr
]]>
Vigne
news-83842Fri, 28 Aug 2020 10:59:09 +0200Appel à candidature - Projet d'installation en maraichage biologiquehttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/appel-a-candidature-projet-dinstallation-en-maraichage-biologique/Vous avez un projet d'installation en maraichage biologique ? rejoignez l'espace test agricole du Grand Angoulême à la Couronne. Testez la production maraichère grandeur nature pendant 1 à 3 ans. Dans le cadre de son Programme Alimentaire Territorial, la Communauté d’Agglomération de Grand Angoulême souhaite faciliter l’installation d’entrepreneurs en maraîchage biologique sur son territoire.  
En partenariat avec l’association Champs du Partage, elle a mis en place un espace-test agricole sur le domaine du centre hospitalier Camille Claudel sur la commune de La Couronne (16). Ce site, qui peut accueillir 2 porteurs de projet, est en fonctionnement depuis 2018

PROFIL

  •     Avoir une formation de type BPREA* et/ou une expérience significative dans le domaine,
  •     Avoir un projet d’installation concret,
  •     Etre éligible au contrat CAPE** (demandeur d’emploi, bénéficiaire du RSA, salarié à temps partiel,…),
  •     Etre en mesure d’apporter un fond de trésore- rie nécessaire au démarrage de l’activité,
  •     Etre autonome dans ses déplacements.

DUREE

Une à trois années de test possibles, selon les mo- dalités du CAPE et les ressources financières.
Date de démarrage souhaitée : octobre 2020.

FORMULE PROPOSEE

L’espace-test est conçu pour l’accueil de 2 por- teurs de projet en maraîchage biologique. La moitié du site se libère en octobre pour l’accueil d’un nouveau candidat.
Seront mis à disposition du porteur de projet :

  •     environ 4 500m² de plein champs
  •     3 tunnels de production (8m*25m)
  •     1/2 serre à plants non chauffée (soit 8m*5m)
  •     un parc matériel polyvalent (outils de travail dusol, de semis, d’entretien)
  •     un système d’irrigation (forage, pompe, réseau d’irrigation par micro aspersion et goutte à goutte)
  •     un local de rangement et lavage de légumes
  •     un local de repos

STATUT

Votre test d’activité sera réalisé dans le cadre d’un contrat CAPE porté par Champs du Par- tage. L’ensemble des obligations légales, régle- mentaires et contractuelles inhérentes à votre activité seront assurées. Vous bénéficierez d’un appui comptable, administratif et humain.


POTENTIEL DE COMMERCIALISATION

De nombreux débouchés existent sur le terri- toire. De plus, l’espace-test agricole est intégré dans le tissu professionnel local. Vous pourrez profiter de ce réseau pour développer vos propres circuits de commercialisation, en com- plémentarité avec les autres producteurs lo- caux.


UN ACCOMPAGNEMENT ADAPTE

Vous serez accompagné par un groupe d’appui (paysan tuteur, couveuse, ...) pour :

  •     l’approfondissement des techniques maraichères, l’utilisation et l’entretien du matériel,
  •     la gestion de projet à l’entrepreneuriat,
  •     l’insertion dans le tissu socio-économique,
  •     la connaissance du cadre réglementaire et organisationnel du parcours à l’installation


PARTICIPATION FINANCIERE

Une participation financière est demandée en échange du portage d’activité et de la mise à disposition des moyens de production.

INFORMATIONS ET CANDIDATURE

Marie-Loup Nivet
Animatrice Champs du Partage Champsdupartage.ml@gmail.com 07 83 37 06 27

Jessica Fournier
Animatrice Champs du Partage champsdupartagepc@gmail.com 06 41 26 70 79


Il vous sera envoyé un dossier de candidature, à retourner rempli, accompagné d’un CV justifiant de votre expérience dans le domaine et d’un budget prévisionnel pour votre 1ère année de test.

Le candidat retenu sera sélectionné à l’issue d’un comité de recrutement dont la date sera fixée ultérieurement.

* BPREA : Brevet Professionnel de Responsable d’Entreprise Agricole
** CAPE : Contrat d’Appui au Projet d’Entreprise

]]>
Agriculture biologiqueEntreprise agricoleProductions végétalesLégumeCharente
news-83837Fri, 28 Aug 2020 10:35:03 +0200L’intérêt des fleurs locales en bordures de parcelleshttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/linteret-des-fleurs-locales-en-bordures-de-parcelles/Le groupe de Brettes s'est intéressé à l’implantation de bandes fleuries adaptées aux auxiliaires de cultures, afin que ces insectes viennent réguler les ravageurs.Implanter des fleurs locales en bordures de parcelles : voilà l’objectif que se sont fixé six agriculteurs du nord Charente, labellisé «Groupement d’Intérêt Economique et Environnemental » (GIEE), appelé le « Groupe de Brettes ». 

Des actions telles que la certification HVE, l’agro-écologie, la plantation de haies, les couverts interculture ainsi que la multiplication d’espèces labellisés « Végétal local » sont le fer de lance du groupe animé par la Chambre d’agriculture de Charente.

Cependant, depuis plusieurs années des essais sont menés chez certains, sur l’intérêt de l’implantation de bandes fleuries adaptées aux auxiliaires de cultures, afin que ces insectes viennent réguler les ravageurs. Les espèces semées, sont sélectionnées afin qu’elles aient une attractivité pour les auxiliaires, et le groupe privilégie des fleurs locales multipliées dans le département. Des essais sont menés par piégeage plusieurs fois par an, et les résultats sont sans appels, 3 à 5 fois plus d’auxiliaires présents, que sur des bandes classiques « bordures de chemins ».

L’objectif à court terme n’est pas économique, mais surtout une satisfaction collective de revoir des fleurs locales et des insectes auxiliaires types « syrphes et coccinelles » en grands nombres en bordures de leurs parcelles. Ces bandes iront aussi très bien en périphérie des zones habitées, riverains et agriculteurs y trouveront des avantages.

]]>
EnvironnementCharente
news-83818Thu, 27 Aug 2020 16:30:19 +0200Protection des équidéshttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/protection-des-equides/Actes de cruautés sur les équités : les recommandations de la gendarmerie nationaleSuite à plusieurs sollicitations de propriétaires de chevaux, après plusieurs actes de cruauté sur des équidés, la gendarmerie est concernée et sensibilisée par ce type de malveillance.

Même si le département de la Charente n'a à ce jour pas connu de telle plainte, la gendarmerie invite les propriétaires de chevaux à suivre les quelques conseils et demande, dans la mesure du possible, d'abriter les chevaux en évitant de les laisser dans une zone  sans présence humaine.

Lors d'un récent fait, un propriétaire s'est battu avec les agresseurs de chevaux qui étaient armés. En cas de comportement suspect, ne prenez aucun risque, n'intervenez pas vous même et appelez le 17.

]]>
Productions animalesEquinCharente
news-82749Wed, 26 Aug 2020 17:17:00 +0200Prospection flavescence dorée : mobilisation collective d’envergure à Juillac-le-Coq https://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/prospection-flavescence-doree-mobilisation-collective-denvergure-a-juillac-le-coq/Viticulteurs, Chambre d’agriculture, Maisons de Cognac et agro-distribution se mobilisent pour prospecter le vignoble sur la commune de Juillac-le-Coq. Objectif : aménager la lutte contre la Flavescence dorée et ainsi diminuer fortement l’usage d’insecticides.La Flavescence dorée, maladie de quarantaine, est présente sur notre territoire depuis plus de 20 ans. La conséquence ? Outre la prospection des parcelles et l’arrachage des pieds contaminés, la réglementation impose des interventions insecticides à raison de 2 à 3 traitements tous les ans sur près de 80% du vignoble.

Soucieux de l’impact environnemental, sociétal et économique de ces traitements, les viticulteurs de Juillac-le-Coq, comme leurs homologues sur d’autres communes, ont décidé en 2019 de s’impliquer dans l’aménagement de la lutte, afin de diminuer fortement l’usage d’insecticides. Le cahier des charges intègre le suivi biologique des populations de cicadelles (qui véhiculent la maladie), ainsi qu’une prospection collective sur au moins 30% des superficies communales.

Sous l’égide de la Fédération des Interprofessions, les Chambres d’agriculture assurent l’animation des prospections collectives afin de mobiliser les viticulteurs et les sécuriser dans l’identification de pieds suspects extériorisant les symptômes.

De plus, la lutte contre la Flavescence dorée s’inscrit pleinement dans la démarche actuelle de la Certification Environnementale Cognac puisque la prospection est un élément constitutif du référentiel.

UNE MOBILISATION COLLECTIVE INEDITE

Pour atteindre ces objectifs et susciter la mobilisation du plus grand nombre de viticulteurs, plusieurs Maisons de Cognac (*) s’impliquent activement dans le dispositif aux côtés des Chambres d’agriculture, avec un engagement important de leurs équipes. Ainsi, 7 demi-journées de prospection collective sont planifiées du 19 août au 4 septembre sur la commune de Juillac-le-Coq pour une détection et un marquage d’envergure, le principal levier préventif demeurant la prospection fine et exhaustive de l’ensemble du vignoble. L’agro distribution se mobilise également lors de ces  temps forts de prospections collectives.

L’accent mis sur les journées des 25 et 26 août a ainsi permis de réunir près de 200 personnes, avec l’objectif de dépasser les 30% de vignoble prospecté (soit plus de 300 ha).

Au-delà de la diminution significative de l’utilisation des produits phytosanitaires, objectif inscrit dans le référentiel de la Certification Environnementale Cognac, cette démarche traduit un véritable engagement collectif de nombreux acteurs de la filière Cognac dans le but de pérenniser le vignoble et de préserver la santé de tous.

Nous espérons que cette méthode suscitera d’autres initiatives et accélèrera la dynamique de prospection collective au sein du vignoble charentais.

(*) Frapin, Boinaud, Bacardi, Rémy Martin, Hennessy…

Pour en savoir plus :

Présente sur le territoire français depuis 1955 en Armagnac et prenant de l’ampleur dans les années 80, la Flavescence dorée continue de s’étendre et d’impacter nos vignobles. Les premiers foyers charentais ont été observés en 1997.

Cette maladie due à un phytoplasme, transmise par un insecte vecteur, la cicadelle Scaphoideus titanus, reste incurable et menace la pérennité du vignoble.

Ainsi, les trois moyens de lutte préventifs consistent en :

  •     une  prospection fine de l’ensemble du vignoble
  •     l’arrachage des pieds contaminés afin d’éradiquer les réservoirs à phytoplasmes
  •     les traitements insecticides pour contenir la propagation de la maladie sur les communes à risque élevé et modéré.

 

Consultez le planning des prospections

]]>
Vigne
news-83741Tue, 25 Aug 2020 15:48:43 +0200Plan de relance de l’apprentissage : à quelles aides avez-vous droithttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/plan-de-relance-de-lapprentissage-a-quelles-aides-avez-vous-droit/Les employeurs de moins de 250 salariés peuvent bénéficier d’une aide de 5.000 € pour un mineur et de 8.000 € pour un majeur.Cette aide s’applique pour tous les apprentis préparant un diplôme de niveau master (niveau 7) ou inférieur dont le contrat est conclu entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021.

Avec cette aide, le salaire des apprentis de moins de 21 ans embauchés en apprentissage est intégralement financé. Au-delà de 21 ans et jusqu’à 25 ans révolus, le reste à charge pour vous est d’environ 150 € par mois.

Cette aide exceptionnelle se substitue à l’aide unique, dont bénéficient les entreprises de moins de 250 salariés embauchant un apprenti de niveau CAP à Bac dont le plafond est fixé à 4 125 €, pour la première année de contrat. L’aide unique reprend ensuite pour les années suivantes du contrat à savoir 2.000 € pour la 2ème année et 1.200 € pour la 3ème année (attention : il n’y a pas de continuité de versement pour les diplômes au-dessus du niveau IV).

L’aide se déclenche automatiquement après enregistrement du contrat par l’OPCO (OPérateur de COmpétence) et sera versée mensuellement.

Télécharger le guide « plan de relance de l’apprentissage »

Employeurs, apprentis, dès le 1er septembre, pour tous renseignements concernant l’apprentissage, vous pouvez appeler la Hotline d'OCAPIAT au 09.70.84.51.18 de 9h00 à 12h00 et de 13h00 à 17h00.

]]>
Entreprise agricoleCharente
news-83643Fri, 21 Aug 2020 10:55:28 +0200Foin - MAZEROLLEShttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/foin-mazerolles/Type de fourrageFoinPrécision sur le fourrage proposé1ère et 2eme coupeConditionnement proposéSur pied à couperQuantité disponiblePlus ou moins 18 tonnesDate de disponiblité01-07-2021Commune où se trouve le fourrageMazerollesDate de fin de disponiblité de l'offre31-12-2021Prénom et NOMMarie-Neige SardinAdresseLe mas de mazerollesCode postal et VilleEx : 16310 mazerollesEmailvegaelnath@yahoo.frTéléphone (portable de préférence)0678745108]]>news-82119Tue, 18 Aug 2020 16:57:00 +0200IRRIG'INFO N°13 du 18 août 2020 https://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/irriginfo-n13-du-18-aout-2020/Retrouvez toutes les infos irrigation de la semaine.dans Produire > Eau, irrigation et réserves > Irrig'info et gestion de l'eau.

Accès direct en cliquant ici.

]]>
EauGrande culture
news-83532Mon, 17 Aug 2020 17:17:57 +0200Les résultats d'essais 2020 sont en ligne !https://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/les-resultats-dessais-2020-sont-en-ligne/Retrouvez les résultats d'essais 2020 en blé, orge et colzaRetouvez les résultats par production
sur cette page]]>
Grande cultureCharente
news-83526Mon, 17 Aug 2020 10:17:00 +020045.725061 -0.395450400000072545.725061-0.3954504000000725Portrait de producteur SARL PELLETANThttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/portrait-de-producteur-sarl-pelletant/Découvrez le portrait d’un producteur labellisé Bienvenue à la Ferme, une marque Chambre d’agriculture.Le vignoble Pelletant, situé sur la commune de Saint-Amant-de-Nouère, s’étend sur 35 ha de vignes. Il élabore une vaste palette de produits allant du Cognac au jus de raisin.


Produits : Vins, spiritueux, jus de raisins.

Points de vente : A la ferme : du lundi au samedi 8h30-12h30/14h-18h30, dimanche matin sur rendez-vous. Internet, Caves L’incontournable (Gond Pontouvre), Cave (Saint Sornin).

Animation : Visite de l’exploitation toute l’année, des visites classiques, en 2CV ou en tracteur vous seront proposées. Tout au long de l’année, des concerts, des petits déjeuners au pied de l’alambic, des pique-niques dans les vignes, etc.

Hébergement : Gite de France 3 épis pour 5 personnes dans une ancienne maison de pays rénovée de 100 m2 avec cour et jardin clos privatif de 100 m2, accessible aux personnes à mobilité réduite. Aire de camping-car ouverte toute l’année, située au cœur du vignoble des fins-bois.

Exploitation agréée Bienvenue à la Ferme et Marché des Producteurs de Pays

SARL PELLETANT
Loïc PELLETANT

Route de la Vigerie - La Chevalerie
16170 SAINT-AMANT-DE-NOUERE
05 45 96 88 53 - 06 70 55 77 26
contact@cognac-pineau-pelletant.com
www.cognac-pineau-pelletant.com
Facebook : Vignoble Pelletant - Domaine de la Chevalerie

]]>
Produit fermierTourisme ruralMarchés et filières agricoles
news-83249Fri, 07 Aug 2020 16:42:39 +0200Semis des cultures dérobées SIEhttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/semis-des-cultures-derobees-sie/Pour l’année 2020, la période de présence obligatoire des cultures dérobées SIE s’étend du 1er septembre au 26 octobre inclus pour les exploitations dont le siège est en Charente. Du 1er septembre au 26 octobre inclus, les dérobées SIE ne doivent pas recevoir de traitements phytopharmaceutiques (y compris homologués bio).

Rappel : pour pouvoir être comptabilisée comme SIE, une culture dérobée doit être implantée par un semis, suite à la récolte de la culture principale, d’un mélange d’au moins 2 espèces autorisées par la règlementation (voir liste ci-dessous).
Si le mélange que vous allez semer diffère du mélange déclaré dans votre dossier PAC 2020, vous devez déclarer cette modification au moyen du formulaire de de déclaration de modification du dossier PAC téléchargeable sur Télépac.

Les cultures dérobées SIE peuvent également servir de couverts végétaux d’automne en application de la Directive nitrates. Dans ce cas, elles doivent répondre – en plus des exigences SIE – aux exigences de la Directive Nitrates.

Enfin, une culture dérobée SIE peut être fauchée, pâturée ou récoltée avant destruction du couvert, sous réserve qu’un couvert soit toujours vivant, couvrant, présent et visible durant la période de présence obligatoire (du 1er septembre au 26 octobre inclus).

Liste des cultures en mélange pour les surfaces portant des cultures dérobées ou à couverture végétale

Avoine

Fléole

Moutarde

Sainfoin

Bourrache

Gesse cultivée

Navet

Sarrasin

Brôme

Lentille

Navette

Seigle

Cameline

Lin

Nyger

Serradelle

Chou fourrager

Lotier corniculé

Pâturin commun

Soja

Colza

Lupin (blanc, bleu, jaune)

Phacélie

Sorgho fourrager

Cresson alénois

Luzerne cultivée

Pois

Tournesol

Dactyle

Mélilot

Pois chiche

Trèfle

Fenugrec

Millet jaune, perlé

Radis (fourrager, chinois)

Vesce

Fétuque

Minette

Ray-grass

X-Festulolium

Féverole

Moha

Roquette

 

 

Règles d’entretien des jachères SIE (J5M, J6S)

Pour être valorisée en SIE, une jachère doit être présente sur la période du 1er mars au 31 août inclus.
Pour une jachère mellifère, cette période de présence obligatoire s’étend du 15 avril au 15 octobre inclus.

A ce jour, la fauche ou la pâture des jachères n’est pas autorisée pour le département de la Charente (ni pour aucun département de Nouvelle-Aquitaine).

Donc, jusqu’à la fin de la période de présence obligatoire, l’entretien d’une jachère ne doit être réalisé que par broyage ou fauche (en laissant les résidus sur place).

A savoir : la présence de ruches sur une parcelle déclarée en jachère n’est pas considérée comme une valorisation du couvert. Il est donc possible de mettre des ruches sur une jachère.

L’utilisation de produits phytopharmaceutiques est également interdite pendant la période de présence obligatoire.
En cas de présence d’ambroisie (ou d’une autre plante invasive) sur une jachère, si un traitement PPP est inévitable, vous devrez solliciter le SEAR pour demander une reconnaissance de cas de force majeure.

Entretien des haies

Dans le cadre de la conditionnalité, la taille des arbres et des haies est interdite du 1er avril au 31 juillet.
Donc depuis le samedi 1er août, les chantiers de taille peuvent reprendre.

Rappel : depuis le 01/01/2015, la conditionnalité interdit également la destruction des haies, ainsi que celles des mares et bosquets de 10 à 50 ares.

]]>
PAC
news-83207Fri, 07 Aug 2020 10:17:00 +020045.725061 -0.395450400000072545.725061-0.3954504000000725Portrait de producteur GAEC de l’Argentor https://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/portrait-de-producteur-gaec-de-largentor/Une exploitation familiale qui produit du lait de vache.À partir de leur lait, ils fabriquent des fromages fermiers frais, affinés, de la tomme ruffécoise, des yaourts, du beurre, etc.

Produits : Fromage de vache, yaourt et beurre.
Points de vente : A la ferme : du lundi au samedi 9h-12h/16h30-18h. La Belle Fermière (Ruelle sur Touvre et Ruffec), Marché (Ruffec et Rouillac), Marchés des Producteurs de Pays.
Animation : Visite de l’exploitation pour la traite 16h30-18h.

Exploitation agréée Bienvenue à la Ferme et Marché des Producteurs de Pays

GAEC L’ ARGENTOR
Bernard  BOISBELET
3, route des Manibeaux
16700 POURSAC
06 79 28 29 97
gaecdelargentor@remove-this.wanadoo.fr
Facebook : Gaec de l’Argentor

]]>
Produit fermierTourisme ruralMarchés et filières agricoles
news-82571Thu, 30 Jul 2020 14:16:39 +0200Recherche de producteurs pour AGRILOCALhttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/recherche-de-producteurs-pour-agrilocal/AGRILOCAL est à la recherche d'un maraicher. L'offre se termine vendredi 31 juillet 2020.Ces demandes concerne la commune de Saint Laurent de Ceris, les deux consultations se terminent vendredi 31 juillet (dernier délai pour faire une offre).

Première consultation :

  • 3kg d'aubergine
  • 10kg de carotte
  • 10kg de courgette
  • 12 melons
  • 10kg d'oignon
  • 2kg de poivrons
  • 5kg de pomme
  • 20kg de pomme de terre
  • 10kg de tomate.

Livraison demandée le 31/08.

Deuxième consultation :

  • 3kg de betterave
  • 12 concombres
  • 8 bottes de radis roses
  • 6 salades

Livraison demandée le 04/09.

Contact : Mathilde Delafont - 05 16 09 60 17

 

]]>
news-82490Wed, 29 Jul 2020 13:42:00 +0200IRRIG'INFO N°10 du 29 juillet 2020https://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/irriginfo-n10-du-29-juillet-2020/Retrouvez toutes les infos irrigation de la semaine.dans Produire > Eau, irrigation et réserves > Irrig'info et gestion de l'eau.

Accès direct en cliquant ici.

]]>
Grande culture
news-82237Fri, 24 Jul 2020 10:40:32 +0200Appel à projet FranceAgriMer pour les investissements de matériel de pulvérisation en viticulture et arboriculturehttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/appel-a-projet-franceagrimer-pour-les-investissements-de-materiel-de-pulverisation-en-viticulture-et/FranceAgriMer va prochainement mettre en place un appel à projet pour aider à l'investissement de matériel de pulvérisation pour la viticulture et l'arboriculture plus performant ainsi que certains produits relatifs à l'utilisation des produits phytopharmaceutiques. Cet appel à projet est doté de 30 millions d'euros.

Les matériels éligibles correspondent :

  • Aux buses antidérives
  • Aux équipements d'application permettant de réduire la dérive
  • A certains équipements permettant la substitution de l'utilisation de produits phytopharmaceutiques.

Caractérisation de l'aide : plancher 500 €, plafond 40 000 € HT avec un taux d'aide fixé à 30% ou 40% selon les équipements.

Les demandes se feront exclusivement en ligne sur le site de FranceAgriMer

L'APP est ouvert à compter de fin juillet 2020 et jusqu'au 31 décembre 2020 dans la limite des crédits disponibles.

]]>
Vigne
news-82236Fri, 24 Jul 2020 10:29:37 +0200Des chèques numériques pour la commercialisation des circuits courts alimentaireshttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/des-cheques-numeriques-pour-la-commercialisation-des-circuits-courts-alimentaires/Du 30 juin 2020 au 30 septembre 2020Quels sont les objectifs ?

Avec ce début d’année 2020 marqué par une crise sanitaire sans précédent, les filières agricoles et agroalimentaires ont été impactées par la fermeture des marchés alimentaires et des sites de restaurations.
C’est dans ce contexte que de nouveaux débouchés se sont mis en place tels les drives fermiers ou encore les commandes en ligne de produits locaux.

Cet appel à projets est une opération expérimentale.
Il s’inscrit dans le cadre du Plan de Compétitivité et d’Adaptation des Exploitations Agricoles de Nouvelle-Aquitaine (PCAE). Il permet de soutenir la formation des agriculteurs afin de les accompagner à la commercialisation en circuits courts grâce aux outils numériques.

Qui peut en bénéficier ?

  • Les exploitants agricoles personnes physiques, exerçant à titre principal, à titre secondaire ou en tant que cotisants solidaires
  • Les exploitants agricoles personnes morales, exerçant dans un cadre sociétaire ou en association
  • Les collectifs composés à minima de 50% d’agriculteurs
  • Les CUMA (Coopérative d’Utilisation de Matériels Agricoles)

Dépenses éligibles

> Les prestations de conseil et de formation aux usages numériques, pour aider à la commercialisation en circuits courts (réseaux sociaux, places de marché en ligne, newsletters…)
> Les prestations de formation pour développer une page web permettant de commercialiser en circuits courts
> Les dépenses d’hébergement de site web
> Les dépenses d’adhésion aux sites marchands de produits locaux

Plancher de dépenses éligibles : 1 000€ HT

Pour tout renseignement :
Région Nouvelle-Aquitaine
Unité Circuits courts
transformationetcommercialisation@nouvelle-aquitaine.fr

Accédez au formulaire de demande d'aide en cliquant ici

]]>
news-82232Fri, 24 Jul 2020 10:17:00 +020045.725061 -0.395450400000072545.725061-0.3954504000000725Portrait de producteur domaine CONTE ET FILLEShttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/portrait-de-producteur-domaine-conte-et-filles/Deux soeurs, une histoire de goût.Ici, c’est l’histoire d’un domaine et c’est l’histoire de deux soeurs passionnées et déterminées. C’est également l’histoire d’un regard neuf sur une activité traditionnelle.

Produits : Pineau blanc et rosé, Cognac.

Points de vente : A la ferme : Tous les jours 10h-12h/16h-18h, le dimanche sur rendez-vous.

Animations : Visite de l’exploitation : immersion au sein du domaine viticole de Blandine et Anne-Laure.

Hébergement : Chambre d’hôtes et accueil de camping-car.

Exploitation agréée Bienvenue à la Ferme et Marché des Producteurs de Pays

Blandine et Anne-Laure CONTE
7, Chemin Grimaud
16480 CHILLAC
06 80 41 87 34
06 62 38 37 06
contact@contefilles.com
www.contefilles.com
Facebook : Conte&Filles

]]>
Produit fermierTourisme ruralMarchés et filières agricoles
news-82147Thu, 23 Jul 2020 10:13:37 +0200Recherche producteurs locauxhttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/recherche-producteurs-locaux/La ville de Brossac organise un marché nocturne accompagné d’une animation musicale le vendredi 31 juillet 2020. La ville de Brossac organise un marché nocturne accompagné d’une animation musicale le vendredi 31 juillet 2020. La ville recherche des producteurs locaux pour proposer leurs produits sur place.

Un point restauration sera prévu, respectant les consignes de sécurité de la sous-préfecture.

Le dossier d’inscription est disponible en téléchargement ci-contre.

Contact : Jean-Pierre Charbonnier - 06 77 84 12 20 - jean.pierre.charbonnier@wanadoo.fr

 

]]>
news-81614Thu, 09 Jul 2020 16:11:00 +020045.725061 -0.395450400000072545.725061-0.3954504000000725Portrait de producteur : GAEC PUY DE BEAU https://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/portrait-de-producteur-gaec-puy-de-beau/Exploitation familiale située au cœur de la Charente Limousine. Nous élevons des chèvres pour fabriquer des fromages fermiers de manière traditionnelle.Produits :
Fromages de chèvres fermiers au lait cru entier moulés à la louche : Frais, 1/2 sec, crémeux et sec, natures, cendrés ou aromatisés.

Points de vente :
À la ferme : tous les jours 16h-19h. Traiteur pour diverses occasions : plateau de fromages à la demande, salades de chèvres chaud, assiette de fromages individuelles, pièces montées de fromages. Le Petit Panier Bio (CONFOLENS), Epicerie Sicard (MANOT), Boucherie Au bonheur des prés (ANSAC SUR VIENNE), Boucherie Sardain III (CHABANAIS). Marché tous les samedis 8h-12h (CHASSENEUIL SUR BONNIEURE).

Animation : Visite de l’exploitation (sur rendez-vous).

 

Exploitation agréée Bienvenue à la Ferme et Marchés des Producteurs de Pays

GAEC PUY DE BEAU
Harmony, Agna et Bernard BOUTIN
Le Puy de Beau
16270 NIEUIL
06 99 88 59 27
06 18 81 64 19
lesfromagesdupuydebeau@gmail.com
Facebook : Gaec Puy de Beau

 

 

 

 

 

]]>
Produit fermierTourisme ruralMarchés et filières agricoles
news-81545Wed, 08 Jul 2020 15:17:36 +0200Canicule : Préconisations dans les élevageshttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/canicule-preconisations-dans-les-elevages/Les épisodes caniculaires de l'été 2019 ont entraîné une augmentation significative de la mortalité des animaux de rente.La fréquence, l'intensité et la durée des vagues de chaleur vont augmenter dans les années à venir selon Météo France.
C'est pourquoi il est maintenant indispensable d'adapter les pratiques d'élevages afin d'éviter cette mortalité et, en parallèle, la diminution des performances de production.
Voici différentes préconisations qui peuvent être appliquées dès la parution de l'alerte météorologique mais aussi des préconisations et techniques à mettre en place sur l'exploitation sur le long terme.

 

Espèce / T° de confort

Bovins allaitants :Adultes : -5°C à +22°C / Jeunes : +5°C à 25°C

Bovins laitiers : -5°C à +22°C / Jeunes : +5°C à 25°C

Porcins : 18°C à 25°C

Ovins : 5°C à 25°C

Caprins : 6°C à 27°C

Équins : 5°C à 25°C

Volailles : 10°C à 30°C en fonction de l'âge

Lapins : 15°C à 20°C

Commun aux espèces : Conséquences de fortes températures

Stress thermique avec baisse des performances zootechniques :

  • Baisse de la prise alimentaire, problèmes de reproduction, difficultés d'engraissement, diminution de la lactation, baisse qualité de la viande et du lait,
  • Augmentation de la mortalité, avortements en fin de gestation, baisse des performances sportives du cheval. 

Commun aux espèces : Préconisations à court terme

  • Surveiller l'abreuvement: s'assurer de la quantité d'abreuvoirs et du débit (jusqu'à 150L/jour pour un bovin adulte). 
  • Fractionner la distribution de la ration en plusieurs fois
  • Brumiser les bâtiments
  • Arroser les aires d'exercice et les toits des bâtiments
  • Ouvrir les bâtiments la nuit pour les refroidir et dégager les entrées et sorties d'air
  • Favoriser la ventilation naturelles avec des bâtiments très ouverts (bovins adultes et équins). 
  • Augmenter le débit de ventilation
  • Ajouter des ventilateurs d'appoint
  • Arroser les animaux (porcs, équins)
  • Curer très régulièrement les aires paillées (pouvoir chauffant du fumier) 
  • Diminuer les densités en bâtiment avant la période estivale
  • Favoriser les zones d'ombres (arbres, haies, abris...) pour les animaux en plein-air
  • Préférer la sortie des animaux au champ  la nuit
  • Favoriser l'alimentation des animaux entre 21H et 7h, et limiter les manipulations en pleine journée. 
  • Diminuer l'intensité de l'éclairage artificielle

Equins : Eviter le travail intensif et le transport aux heures les plus chaudes, préférer le travail tôt le matin. Bien rafraîchir le cheval après une épreuve ou un effort intense, mettre à disposition des pierres de sel.

Commun aux espèces : Préconisations à long terme

  • Végétaliser des abords des bâtiments
  • Implanter de haies pour ombrage sur les parties des bâtiments exposées
  • Implanter de haies et d'arbres sur les surfaces de pâturages 
  • Mettre en place des abris extérieurs (équins)
  • Bien raisonner le bardage avec la création de trappes d'ouverture
  • Installer des ventilateurs
  • Isoler thermiquement les bâtiments, attention à limiter le nombre de plaques translucides (max 5%)
  • Installer des systèmes de cooling (porcins). 
  • Acclimater des animaux (volaille et lapins) : augmentation de la température d'ambiance de 2 à 3 °C par rapport aux préconisations habituelles dans les premières semaines de vie des animaux 

 

Pour toute difficulté liée à l'enlèvement des cadavres d'animaux, veuillez contacter le 05 45 97 61 00.

 

 

 

]]>
Productions animalesOvinCharente
news-81525Wed, 08 Jul 2020 13:54:43 +0200Questionnaire sur le travail en établissement équestrehttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/questionnaire-sur-le-travail-en-etablissement-equestre/Le travail est un véritable enjeu stratégique des entreprises auquel n'échappent pas celles de la filière équine. Le Réseau Equin "REference" œuvre à étudier, observer le fonctionnement des entreprises équine afin de permettre l'amélioration de leurs performances techniques et économiques.

C'est dans ce contexte, que nous conduisons une étude qui vise à identifier les problématiques liés au travail dans votre exploitation.

Compléter ce questionnaire ne vous prendra qu'une vingtaine de minutes. Nous pourrons identifier les questions que vous vous posez sur le travail et envisager une diversité de solutions à mettre à disposition de l’ensemble des exploitations équines.

Les réponses seront traitées anonymement.

Vous pourrez, si vous le souhaitez, recevoir les résultats des analyses dès qu’ils seront disponibles début de l’automne.

Le petit plus ! En répondant à ce questionnaire, vous pouvez participez à notre tirage au sort au mois d’août pour gagner un diagnostic technico-économique simplifié et individuel de 2h, réalisé à distance !

Nous vous remercions vivement pour votre investissement ! Vous trouverez le lien du questionnaire ci-dessous : http://limesurvey42.idele.fr/index.php/875645?lang=fr

Ce questionnaire s’inscrit dans le cadre du projet Equi’travail, financé par l’IFCE et piloté par l’Institut de l’Elevage. L’objectif est de sensibiliser les exploitants aux questions relatives au travail et d’engager la réflexion sur les solutions possibles à mettre en place.

 

]]>
Productions animales
news-81277Thu, 02 Jul 2020 12:08:19 +0200Finir des agneaux à l’herbehttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/finir-des-agneaux-a-lherbe/Pour les exploitations adaptées à cette pratique, opter pour un allaitement et une finition des agneaux à l’herbe est une solution pour économiser des aliments concentrés. Le coût de la ration est d’autant plus réduit par rapport à une alimentation en bergerie que la part des aliments concentrés distribués est faible.

L’intérêt économique se trouve diminué avec un apport de concentré et a fortiori lorsqu’il est disponible à volonté ; ou bien avec la rentrée en bergerie en automne des agneaux non finis à l’herbe. Ainsi, on estime à 5,4 € le coût de la ration d’un agneau fini exclusivement avec de l’herbe et à 9,6 € avec un apport de 300 g de céréale par agneau et par jour.

A moduler pour le temps de travail

Lorsque un tiers des animaux est fini en bergerie en automne, le coût de la ration s’élève à 13,9 € contre 22,7 € pour un agneau fini en bergerie après le sevrage.

Finir des agneaux à l’herbe sans concentré induit un temps de travail inférieur de 50 % à celui passé avec une alimentation en bergerie.

Avec un apport quotidien de concentré à l’herbe et un quart des agneaux d’herbe fini en bergerie en automne, cet écart s’annule totalement.

Pour en savoir plus : ciirpo.idele.fr avec le dossier WEB ECOLAGNO et de nouvelles références.

Laurence Sagot, Institut de l’Elevage/ CIIRPO                                

Nathalie Augas, Chambre d’Agriculture

Les activités du  CIIRPO sont financées par l’Union Européenne  et les conseils régionaux Nouvelle-Aquitaine et Centre-Val de Loire

 

 

]]>
Productions animalesOvin
news-81268Thu, 02 Jul 2020 11:15:17 +0200Ambroisie dans les tournesols : la CA16 présente les résultats de ses expérimentationshttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/ambroisie-dans-les-tournesols-la-ca16-presente-les-resultats-de-ses-experimentations/L’essai a comparé différentes modalités. La Chambre d’agriculture de la Charente a organisé une visite de son essai désherbage tournesol sur ambroisie le 25 juin dernier à Chalais.

L’ambroisie, plante proliférante et allergène, est aujourd’hui très présente dans le Sud Charente, notamment dans les cultures de tournesol.

Suite à l’interdiction d’une matière active il y a deux ans, il est aujourd’hui indispensable de tester et trouver de nouvelles solutions pour aider les agriculteurs à lutter contre l’ambroisie et maintenir le tournesol dans leur rotation de cultures.

L’essai a donc comparé différentes modalités avec des passages en pré levée et en post levée.

Le produit Passat Plus® a été testé sur variété Clearfields +®. Un nouveau produit encore sous numéro (non homologué) a également été testé.
Les 1er résultats de notre essai montrent qu’aujourd’hui, sans passage en post levée de Passat Plus®, il n’y a pas de solution efficace pour lutter contre l’ambroisie. Après un traitement en post semis prélevée, avec un produit racinaire, le Passat Plus®, qu’il soit mis à pleine dose ou en fractionné (2 fois une demi dose), est un produit qui apporte une bonne efficacité. Si le fractionnement est fait dans de bonnes conditions il apporte une meilleure efficacité qu’un seul passage à pleine dose.

Le produit sous numéro (qui n’est pas encore homologué) testé sur notre essai présente des résultats qui sont très intéressants pour lutter contre l’ambroisie dans les tournesols. Au-delà de son efficacité sur l’ambroisie, son efficacité sur les autres mauvaises herbes devra aussi être testée.

Aujourd’hui, pour lutter contre l’ambroisie dans les tournesols, les solutions sont peu nombreuses. Les passages seuls en post semis prélevée sont très insuffisants. Les rattrapages en post levée (en général entre 2 et 4 feuilles du tournesol) avec des produits comme le Passat Plus sont indispensables pour obtenir des niveaux d’efficacité satisfaisant.

Le travail pour lutter contre l’ambroisie se poursuit et de nouvelles solutions pourraient voir le jour dans les prochaines années.

Contact : Lise GOUAUD-LECOQ - Conseillère Grandes Cultures - lise.gouaud@charente.chambagri.fr - 06 14 09 65 46

 

 

]]>
Grande culture
news-81035Mon, 29 Jun 2020 10:52:04 +0200Foin - CHIRAChttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/foin-chirac/Type de fourrageFoinPrécision sur le fourrage proposé1ière coupeComposition (espèces fourragères)prairie naturelle (dactyle majoritaire)Conditionnement proposéEn botte sur place dans le champQuantité disponible150Date de disponiblité26-06-2020Commune où se trouve le fourrageCHIRACDate de fin de disponiblité de l'offre31-12-2021Prénom et NOMMarc-André MARIE-MAGDELAINEAdresseLE BEAUPUYCode postal et Ville16150Emailmarco.marmag@gmail.comTéléphone (portable de préférence)0782146822]]>news-81000Fri, 26 Jun 2020 14:51:55 +0200Une aide exceptionnelle pour les centres équestres et poney-clubhttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/une-aide-exceptionnelle-pour-les-centres-equestres-et-poney-club/Il s'agit d'un dispositif d’aide exceptionnelle pour les centres équestres et les poneys clubs recevant du public touchés par les mesures sanitaires prises.Pour faire face à la crise économique liée aux mesures sanitaires mises en place pour faire face au COVID-19, le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, le Ministère des sports et le Ministère de l’Action et des Comptes publics s’engagent sur la mise en place d’une aide exceptionnelle pour les centres équestres et poneys clubs en lien avec les besoins d’entretien incompressibles des équidés.

L’Institut français du cheval et de l’équitation « assure l’instruction des demandes et procède au paiement des subventions ». Une plateforme de saisie de demande de l’aide a donc été mise en place par les services de l’IFCE afin d’effectuer la demande :

Accéder à la plateforme en cliquant ici

Les demandes doivent êtres réalisées par les professionnels avant le 24 juillet 2020.
Le versement sera effectué minimum 18 jours après la clôture des demandes afin de procéder aux vérifications nécessaires.

Critères d’éligibilité à l’aide

L’établissement, afin d’être éligible à cette aide, doit être en possession des éléments suivants :

  • les noms et coordonnées de l’établissement,
  • le numéro SIRET ou SIREN de l’établissement,
  • un relevé d’identité bancaire,
  • le numéro de carte professionnelle d’une personne physique assurant l’encadrement d’activités physiques et sportives au sein de l’établissement,
  • les numéros d’identification des équidés (numéro SIRE) dont l’établissement a la charge exclusive et affectés aux seules activités d’animation, d’enseignement et d’encadrement, à l’exclusion des équidés de pension et d’élevage, ainsi que le nom de leur propriétaire,
  • une déclaration sur l’honneur attestant de la véracité des informations concernant le nombre d’équidés à la charge de l’exploitant, de l’utilisation de l’aide et du non dépassement du plafond prévu par la décision d’approbation de la Commission européenne SA.56985 « régime cadre temporaire pour le soutien aux entreprises« .

Une copie du registre de présence des équidés pour la période de la demande. Les justificatifs de propriété, de gestion des équidés, ou toute autre pièce justificative, pourront être demandés par le service instructeur.

 

]]>
LanguesProductions animales
news-80980Fri, 26 Jun 2020 11:28:04 +0200Chrysomèle de la racine du maïs : tour d'horizon de la gestion du ravageurhttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/chrysomele-de-la-racine-du-mais-tour-dhorizon-de-la-gestion-du-ravageur/Quelles mesures mettre en place dans les Charentes ?Petit coléoptère américain, la chrysomèle ou diabrotica virgifera virgifera a progressivement colonisé les terres d’Europe. Cet insecte ravageur du maïs a été détecté pour la première fois en 2017 en Charente et tend à se développer sur notre territoire. Depuis son arrivée en Europe, connaissances et expérience ont fait évoluer les stratégies de lutte, et les pays et régions touchés apprennent à vivre avec.

L’évolution de la stratégie de lutte en France

Ce ravageur émergeant est souvent retrouvé en 1er lieu dans une parcelle de maïs proche d’infrastructures logistiques ou de transports (aéroport, plateforme logistique, aire d’autoroute). Les populations se développent alors et s’étendent en « saut de puce », d’années en années. Cet insecte, principal ravageur du maïs dans les plaines continentales américaines, était initialement classé par l’Union européenne sur la liste des ravageurs de quarantaine.
La stratégie d’éradication a laissé place à celle du confinement en 2011 dans les deux régions les plus touchées (Alsace et Rhône-Alpes), avec pour objectifs de réduire la densité de population de l’organisme nuisible à un niveau limitant le risque de propagation dans les régions voisines encore indemnes. Puis en 2014, les mesures réglementaires visant l’éradication ou le confinement ont été abrogées. Désormais, la lutte est basée sur des recommandations techniques dans un objectif de protection de la culture du maïs maintenant les populations du ravageur en dessous des niveaux susceptibles d’occasionner des dégâts économiques. C’est un changement majeur dans le raisonnement de la lutte contre ce ravageur.

Que nous apprennent les autres régions ?

Ce ravageur est arrivé en Europe il y a bientôt 30 ans, ce qui nous permet de profiter en Charente d’un certain recul sur l’arrivée du ravageur.


Le délai entre la détection de 1ers individus et l’apparition des dégâts est très variable. En Europe centrale (Hongrie, Slovaquie), il n’y a eu que 4 ou 5 ans entre la détection des premiers individus et les premiers dégâts économiques. C’est dans un contexte de monoculture de maïs en régime pluvial, en climat continental, où aucune action préventive n’avait été mise en place, et la conjonction avec un climat très sec que les premiers dégâts ont été observés. En Lombardie (Italie), sur des maïs tardifs en contexte irrigué, il y a eu 9 à 10 ans entre la détection et les premiers dégâts constatés. En France, une première parcelle versée, à cause en partie de la chrysomèle a été constatée en Rhône-Alpes en 2019, 10 ans après l’arrivée de la chrysomèle dans le secteur.


De manière générale, on remarque que les situations de stress hydriques sont les plus préjudiciables en cas de présence de chrysomèle, les larves affaiblissant le système racinaire. Ainsi, toutes les pratiques favorables au bon développement racinaire au printemps sont à privilégier pour limiter l’impact du ravageur : semis précoces, engrais starter. En outre, les maïs irrigués seront impactés moins rapidement.
Le premier facteur de développement du ravageur sur une région est la proportion de maïs en monoculture, ainsi que la sole de maïs sur le territoire. La chrysomèle est inféodée à la culture de maïs : les larves doivent se nourrir des racines de maïs pour parvenir à un complet développement. De fait, la rotation est un levier à actionner en priorité. La population de ce ravageur devrait logiquement s’accroître lors des prochaines années dans la région, car les conditions climatiques et de culture le permettent. Les zones à dominance de monoculture présentent un risque plus important.


Les adultes peuvent voler entre 10 et 50 km de leur lieu d’émergence, donc plus il y a de parcelles de maïs à proximité, plus le ravageur se développe rapidement.
A la lumière de ces quelques exemples, on sait que la population de ce ravageur devrait logiquement s’accroître lors des prochaines années dans la région, car les conditions climatiques et de culture le permettent. Cependant, la pression est pour l’instant en dessous des seuils de nuisibilité même sur les secteurs historiques. Dans les zones où le maïs est assolé, le développement des populations au sein d’une parcelle devrait être relativement modeste. En revanche, les zones à dominance de monoculture présentent un risque plus important.


Quelles mesures mettre en place dans les Charentes ?

La stratégie de lutte actuelle ne vise donc plus l’éradication, mais bien le maintien de l’abondance de population du ravageur à un niveau n’entrainant pas de perte économique significative.
Sachant que la lutte contre la chrysomèle du maïs présente une meilleure efficacité et un coût plus réduit lorsque qu’elle est anticipée, il est donc impératif de mettre en place les mesures de lutte dès maintenant. Pour cela, la stratégie de lutte repose sur deux piliers :

  • mettre en place un réseau de surveillance dans le but de disposer d’informations fiables et objectives sur la répartition du ravageur, nécessaires pour effectuer des conseils cohérents en fonction du niveau de risque. Pour cela, un réseau de surveillance renforcée est mis en place depuis plusieurs années. Tout agriculteur ou conseiller peut y participer en contactant son conseiller de la Chambre d’agriculture.
  • mettre en oeuvre les recommandations techniques sur les zones concernées. Au vu de l’incapacité des larves à se développer au printemps sans racines de maïs, la mesure préconisée à l’heure actuelle est la mise en place d’une autre culture l’année suivante sur les parcelles touchées et avoisinantes. Ces mesures seront plus efficaces si seront déployées collectivement.

Les niveaux de population de chrysomèle du maïs sont désormais trop élevés pour prétendre à l’éradication du ravageur. Mais d’un autre côté, les populations sont pour l’instant bien en deçà d’un seuil de nuisibilité. Dans cette optique, le recours à des insecticides du sol pour lutter spécifiquement contre ce ravageur présente peu d’intérêt.


En effet, malgré une relative efficacité, le taux d’accroissement du ravageur est tel qu’il ne permet pas d’endiguer le développement d’une population. Cette solution sera envisagée lorsque les niveaux de populations seront proches des risques de nuisibilité afin de protéger les cultures (tout comme l’on protège les parcelles à risque taupins, sans prétendre éradiquer le ravageur), espérons-le, le plus tard possible.


Les préconisations dans les détails :
https://www.arvalis-infos.fr/ma-s-l-essentiel-des-preconisations-pour-la-campagne-2019-@/view-20590-arvarticle.html

Contacts :
Lise GOUAUD-LECOQ, Chambre d’Agriculture de la Charente : lise.gouaud@charente.chambagri.fr
Khalid KOUBAÏTI, FREDON Nouvelle-Aquitaine : khalid.koubaiti@fredon-na.fr
TSCHEILLER Romain, Arvalis Institut du Végétal : r.tscheiller@arvalis.fr

]]>
Grande culture
news-80972Fri, 26 Jun 2020 10:02:00 +020045.725061 -0.395450400000072545.725061-0.3954504000000725Portrait de producteur : SCEA LA COMBE DE BUSSAChttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/portrait-de-producteur-scea-la-combe-de-bussac/Exploitation située au cœur de la Grande Champagne.Exploitation située au coeur de la Grande Champagne. Depuis plusieurs générations nous travaillons en famille. Visite des chais, de l’alambic (secret de la distillation) et dégustation de nos produits.

Produits :
Pineau des Charentes (Blanc, Rosé et Vieux Blanc), Cognac (VS - VSOP - Napoléon - X.O. - Hors d’âge), Jus de Raisins (Blanc gazéifié et rouge pasteurisé), Vin de Pays Charentais rosé et des moutardes au Cognac et au Pineau. Nous avons également des produits de collègues producteurs : Rillette de canard, rillette de canard au foie gras, foie gras du Muscadet et du Champagne de nos collègues vignerons.

Points de vente :
À la ferme : la semaine 8h30-12h/13h30-19h et dimanche sur rendez-vous. Les Fermiers Nantais (44 ORVAULT), Les Fermiers du Coin (35 S- JACQUES-DE LALANDE), Magasin les Beaupres (49 BAUPREAU), chez plusieurs cavistes de la région parisienne.

Animation :
Visite de l’exploitation, chais vinaire et de vieillissement, de la distillerie, découverte du vignoble en jeep si le temps le permet, dégustation de produits du terroir (Pineau, Cognac, jus de raisins, vin de pays charentais rosé).

Hébergement :
Niché au coeur de notre domaine viticole, nous vous proposons de venir vous ressourcer dans notre maison de pays ancienne de 100 m2, rénovée en pierres apparentes, avec cour et jardin clos privatif de 100 m2. Situé de plain-pied, le gite est accessible aux personnes à mobilité réduite. Classé 3 épis Gites de France, il peut accueillir 5 personnes.

 

Exploitation agréée Bienvenue à la Ferme

SCEA LA COMBE DE BUSSAC
BARBOT Alain et Dany
2, Chemin Combe Chade - Le Pible
16130 SEGONZAC
05 45 83 41 18
06 70 73 12 66 - 06 76 09 93 70
marcadier-barbot@wanadoo.fr
 

 

 

 

 

]]>
Produit fermierTourisme ruralMarchés et filières agricoles
news-80933Thu, 25 Jun 2020 15:48:54 +0200Vigilance - Dégradation volontaire de parcelle de vignehttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/vigilance-degradation-volontaire-de-parcelle-de-vigne/25 pieds de vigne ont été taillés de manière volontaire.Entre le dimanche 21 juin 2020 18h00 et mardi 23 juin 2020 10h00 à ST MEME LES CARRIERES, le responsable du site d'exploitation découvre qu'environ 25 pieds de vigne ont été taillés de manière volontaire.

Il en résulte que ces derniers sont totalement détruits (feuilles calcinées par le soleil) et ne pourront plus produire de raisins.
Relevés et transmission des traces et indices : taille nette et propre probablement réalisées avec un sécateur.

La Cellule prévention technique de la malveillance GGD16 invite le monde viticole à être vigilent.

Contact : Gendarmerie de SEGONZAC

 

]]>
Vigne
news-80859Thu, 25 Jun 2020 10:47:23 +0200Foin - ANGOULEMEhttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/foin-angouleme/Type de fourrageFoinConditionnement proposéSur pied à couperQuantité disponible6 hectaresDate de disponiblité24-06-2020Commune où se trouve le fourrageAngouleme (Ma Campagne)Date de fin de disponiblité de l'offreIndéfiniPrénom et NOMCédric LacoutureAdresse1 rue ChicoutimiCode postal et Ville16000 ANGOULEMEEmailcedriclacouture.pro@icloud.comTéléphone (portable de préférence)06 60 89 10 10]]>news-80470Fri, 19 Jun 2020 10:28:45 +0200Les exploitants du Réseau Equin face à la crise covid-19https://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/les-exploitants-du-reseau-equin-face-a-la-crise-covid-19/Enquête réalisée auprès de fermes de références.La récente étude de l’Institut Français du Cheval et de l’Equitation à la demande de la Filière Cheval, ainsi que celle réalisée par la Fédération des Conseils des chevaux montrent que l’impact économique de cette crise est considérable sur les entreprises équines. La perte de chiffre d’affaires peut atteindre jusqu’à 80% en avril par rapport à 2019. Les situations sont très variées et les conséquences pourraient être irréversibles dans le cas d’entreprises déjà fragiles économiquement avant la crise. En complément à ce travail, une enquête qualitative a été réalisée, juste après le déconfinement, auprès des exploitants du Réseau Equin National, structures de références, sélectionnées car plutôt compétitives, afin de faire un état des lieux de leur situation et d’échanger autour des solutions mises en œuvre. 49 dirigeants témoignent sur l’impact de la crise sur le fonctionnement de leur entreprise et nous partagent les mesures mises en place pour rebondir. Réactivité, adaptabilité et créativité caractérisent ces entreprises.

Retrouvez les résultats de l'enquête ici...

]]>
LanguesProductions animales
news-80168Fri, 12 Jun 2020 17:01:50 +0200Vous êtes éleveur ? Anticipez un manque de paille dès maintenant https://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/vous-etes-eleveur-anticipez-un-manque-de-paille-des-maintenant/La pluviométrie particulièrement excédentaire de l’automne dernier a perturbé les semis de céréales et de prairies. L’ensemble du département est concerné. Suivant la nature des sols et l’importance des pluies de début d’automne, des territoires ont été plus pénalisés que d’autres.

Cette situation va entrainer un risque de manque de paille pour les exploitations d’élevage, d’autant plus qu’à ces conditions d’automne s’ajoute la prévision d’un début d’été sec. Pour toutes ces raisons, il est important d’anticiper un manque de paille prévisible pour 2020. La plateforme d’annonces de paille et fourrage propose déjà plusieurs offres. Elle est accessible via la page d'accueil du site de la Chambre d’agriculture en cliquant sur l’icône intitulé « offre paille fourrage » dans le bandeau supérieur.

Accès direct en cliquant ici

 

]]>
Productions animales
news-80167Fri, 12 Jun 2020 16:55:24 +0200Vous êtes céréalier ? Vous pouvez vendre votre paille sans craindre un déficit pour votre solhttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/vous-etes-cerealier-vous-pouvez-vendre-votre-paille-sans-craindre-un-deficit-pour-votre-sol/Vous avez peut-être l’habitude de broyer votre paille pour gérer les teneurs en matières organiques et éviter les pertes d’éléments fertilisant de votre sol.Cependant, le prélèvement ponctuel de la paille, c’est-à-dire vendre sa paille une année, n’entraine pas d’impact agronomique sur les sols. La teneur en matière organique décroit lentement, même dans les systèmes d’exportation (vente) régulière de paille. Dans la majorité de nos types de sols, la compensation des éléments perdus ne sera pas toujours nécessaire.

Quelques hectares de céréales peuvent ainsi être identifiés pour  fournir un peu de pailles à nos collègues éleveurs. Alors rendez-vous sur la plateforme offre de paille fourrage accessible via l’icône intitulé « offre paille fourrage » dans le bandeau supérieur de la page d’accueil.

Accès direct en cliquant ici.

]]>
Grande culture
news-80165Fri, 12 Jun 2020 16:23:29 +0200OK Eleveur, accédez, interrogez, partagez … la communauté au service des éleveuses et des éleveurshttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/ok-eleveur-accedez-interrogez-partagez-la-communaute-au-service-des-eleveuses-et-des-eleveurs/OK Eleveur est un espace communautaire dédié à l’élevage des herbivores : bovins, équins, ovins et caprins. La plateforme OK Eleveur est un outil 3 en 1 qui s’adresse en priorité aux éleveurs mais également aux conseillers, aux enseignants et aux étudiants. Les objectifs de cette plateforme sont d’apporter des contenus fiables et concrets par une ergonomie simplifiée en 3 clics.

Parmi les 705 articles et 75 outils d’aide à la décision, vous pouvez également être mis en relation avec des spécialistes, des conseillers et des communautés d’éleveurs. L’utilisateur, après avoir créé un compte gratuitement, peut poser directement des questions à des experts ou des conseillers de sa région. Enfin, la plateforme propose également un accès à un agenda personnalisé sur sa filière de prédilection qui recensera les événements proches de chez vous.

Ok Eleveur apporte des solutions concrètes, argumentées et illustrées de témoignages.

Rendez-vous sur www.okeleveur.com

 

 

]]>
Productions animales
news-80139Fri, 12 Jun 2020 11:09:32 +0200L'aide à l'embauche d'un apprenti augmentée du 1er juillet au 28 février 2021https://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/laide-a-lembauche-dun-apprenti-augmentee-du-1er-juillet-au-28-fevrier-2021/...de 5 000 euros pour les mineurs et de 8 000 euros pour les majeurs (de 18 à 30 ans), a annoncé la ministre du Travail.Les entreprises qui recruteront un apprenti du 1er juillet au 28 février 2021 bénéficieront d'une aide élargie à l'embauche de 5 000 euros pour les mineurs et de 8 000 euros pour les majeurs (de 18 à 30 ans), a annoncé la ministre du Travail.

Alors que cette aide est aujourd'hui réservée aux entreprises de moins de 250 salariés et pour des diplômes au niveau inférieur ou égal au bac, le dispositif sera élargi jusqu'au niveau de la licence pro (les masters en sont exclus.).

Toutes les entreprises pourront en bénéficier. Aucune condition ne sera requise pour les PME de moins de 250 salariés. Les 7 000 autres entreprises, de taille supérieure devront, elles, atteindre leur obligation légale (5 % d'alternants dans leurs effectifs en 2021), sous peine sinon de devoir rembourser les sommes perçues.

Autre mesure forte : le délai accordé pour trouver une entreprise est allongé. Le jeune disposera de six mois pour signer un contrat contre trois auparavant.

Concrètement, un jeune pourra rester en CFA (Centre de Formation des Apprentis) sans contrat jusqu'au 28 février 2021. L'établissement sera financé pour cette période-là (dès l'entrée du jeune).

L'aide au premier équipement mise en place par la réforme de 2018 (une enveloppe de 500 euros), pourra désormais autoriser l'achat d'un ordinateur portable.

]]>
news-79478Thu, 28 May 2020 15:07:27 +0200Une plateforme d’annonces de pailles et fourrages pour les céréaliers et éleveurs charentaishttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/une-plateforme-dannonces-de-pailles-et-fourrages-pour-les-cerealiers-et-eleveurs-charentais/Chacun peut déposer une offre de paille ou fourrage ou consulter les offres disponibles.Face à un manque de paille et de fourrage à craindre pour 2020, la Chambre d’agriculture de la Charente a mis en place une plateforme web pour faciliter les échanges entre céréaliers et éleveurs. Chacun peut déposer une offre de paille ou fourrage ou consulter les offres disponibles.

Vous êtes céréalier ?

Vous pouvez vendre votre paille sans craindre un déficit pour votre sol, on vous explique.
Vous avez peut-être l’habitude de broyer votre paille pour gérer les teneurs en matières organiques et éviter les pertes d’éléments fertilisant de  votre sol. Cependant, le prélèvement ponctuel de la paille, c’est-à-dire vendre sa paille une année, n’entraine pas d’impact agronomique sur les sols. La teneur en matière organique décroit lentement, même dans les systèmes d’exportation (vente) régulière de paille. Dans la majorité de nos types de sols, la compensation des éléments perdus ne sera pas toujours nécessaire. Quelques hectares de céréales peuvent ainsi être identifiés pour  fournir un peu de pailles à nos collègues éleveurs. Alors rendez-vous sur la plateforme "Offres paille fourrage" en cliquant ici.

Vous êtes éleveur ? Anticipez un manque de paille dès maintenant

La pluviométrie particulièrement excédentaire de l’automne dernier a perturbé les semis de céréales et de prairies. L’ensemble du département est concerné. Suivant la nature des sols et l’importance des pluies de début d’automne, des territoires ont été plus pénalisés que d’autres.
  Cette situation va entrainer un risque de manque de paille pour les exploitations d’élevage, d’autant plus qu’à ces conditions d’automne s’ajoute la prévision d’un début d’été sec. Pour toutes ces raisons, il est important d’anticiper un manque de paille prévisible pour 2020. La plateforme d’annonces de paille et fourrage propose déjà plusieurs offres. Alors rendez-vous sur la plateforme "Offres paille fourrage" en cliquant ici.

 

]]>
Productions animalesGrande culture
news-79476Thu, 28 May 2020 15:01:57 +0200Je renouvelle mon Certiphytohttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/je-renouvelle-mon-certiphyto-1/Si vous êtes détenteur du Certiphyto V1 obtenu à partir de 2010 (UADE) avec une validité de 10 ans, l’échéance est proche.Le  CERTIPHYTO V2, à destination de tous les professionnels concernés par la manipulation et/ou l'utilisation de produits phytopharmaceutiques est en vigueur depuis le 1er octobre 2016 et en fixe les nouvelles modalités de validité et de renouvellement.

En quoi suis-je concerné ?

Si vous êtes détenteur du Certiphyto V1 obtenu à partir de 2010 (UADE) avec une validité de 10 ans, l’échéance est proche.

Quels sont les délais ?

Le renouvellement de votre Certiphyto V1 doit être effectué entre 9 et  2 mois avant la date d’échéance de validité.
Exemple : j’ai obtenu mon Certificat UADE en 2010 sa date de fin de validité est août 2020, je dois le renouveler entre le 1er février 2020 et avant le 30 juin 2020.

Comment obtenir le renouvellement de mon Certiphyto ?

Deux voies possibles pour obtenir votre renouvellement (validité de 5 ans). La Chambre d’agriculture de la Charente vous propose :

  • La journée de formation (7h00 sans évaluation) avec prise en charge par VIVEA,
  • Le Test de vérification des connaissances (QCM sur informatique 30 questions 15 réponses justes valident le Certificat) rendez-vous collectif de 2h00 - prestation payante.

 

Vérifiez la date d’échéance fixée par la DRAAF sur votre Certiphyto et inscrivez-vous dès maintenant pour les formations prévues en juin 2020 auprès de Christine BENITEAU par téléphone au  05 45 24 49 78 ou par mail christine.beniteau@charente.chambagri.fr.

 

]]>
Productions animalesGrande culture
news-79470Thu, 28 May 2020 14:42:00 +020045.725061 -0.395450400000072545.725061-0.3954504000000725Portrait de producteur : L'EARL DU CHATELEThttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/portrait-de-producteur-learl-du-chatelet/Viticulteurs et récoltants depuis 5 générations, situés en Grande ChampagneViticulteurs et récoltants depuis 5 générations, situés en Grande Champagne. Nous produisons du Pineau blanc et rosé, différents Cognac et également chocolat au Pineau ou Cognac. Cavage de truffes.
Produits :
Pineau (blanc et rosé), Cognac (long drink / VSOP/ XO /Heritage/ Imperial), vin rosé (bag in box), chocolats aux Pineau ou Cognac. Et également truffes fraiches.
Points de vente :
A la ferme : sur rendez-vous. Maison de la Grande Champagne (SEGONZAC), Jardenerie Villaverde (NIORT), Foires et Salons divers en France.
Accueil de camping-car : L’EARL du Chatelet dispose de 4 emplacements gratuits  pour les camping car ; ouvert toute l’année.

Exploitation agréée Bienvenue à la Ferme

EARL DU CHATELET
PETIT Béatrice
12, le Chatelet
16130 VERRIERES
05 45 83 02 47
06 85 58 65 66
pineaucognacguietpetit@yahoo.fr
Facebook : EARL du chatelet

 

 

 

 

]]>
Produit fermierTourisme ruralMarchés et filières agricoles
news-79393Wed, 27 May 2020 15:12:00 +0200 IRRIG'INFO N°3 du 27 mai 2020https://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/irriginfo-n3-du-27-mai-2020/Retrouvez toutes les infos irrigation.dans Produire > Eau, irrigation et réserves > Irrig'info et gestion de l'eau.

Accès direct en cliquant ici.

]]>
Eau
news-79204Fri, 15 May 2020 17:05:08 +0200Broyage des jachères interdit du 11 mai au 19 juin inclushttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/broyage-des-jacheres-interdit-du-11-mai-au-19-juin-inclus/Le broyage et le fauchage des surfaces à usage agricole déclarées à la PAC en jachère sont interdits sur une période de 40 jours consécutifs compris entre le 11 mai inclus et le 19 juin 2020 inclus.Par arrêté préfectoral du 28 avril dernier, le broyage et le fauchage des surfaces à usage agricole déclarées à la PAC en jachère sont interdits sur une période de 40 jours consécutifs compris entre le 11 mai inclus et le 19 juin 2020 inclus.

L’arrêté précise cependant que cette période d’interdiction ne s’applique pas à certaines surfaces, dont notamment :

  • les exploitations en agriculture biologique,
  • les zones en production de semences,
  • les zones d’isolement des parcelles de production de semences situées en dehors de ces zones,
  • les terrains situés à moins de 20 m des zones d’habitation.

Pour tout renseignement complémentaire, n’hésitez pas à prendre contact avec les services de la DDT (05 17 17 39 39).

 

]]>
PACProductions animalesGrande culture
news-79194Fri, 15 May 2020 14:44:14 +0200Risque d’un manque de paille en 2020https://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/risque-dun-manque-de-paille-en-2020-1/Un outil est à disposition des éleveurs et céréaliers.La pluviométrie particulièrement excédentaire de l’automne dernier a perturbé les semis de céréales et de prairies.

L’ensemble du département est concerné. Suivant la nature des sols et l’importance des pluies de début d’automne, des territoires ont été plus pénalisés que d’autres.
 
Cette situation va entrainer un risque de manque de paille pour les exploitations d’élevage.

Un outil à disposition des éleveurs et céréaliers

Face à un manque de paille et de fourrage à craindre pour 2020, la Chambre d’agriculture de la Charente a mis en place une plateforme web pour faciliter les échanges entre céréaliers et éleveurs.

Chacun peut déposer une offre de paille ou fourrage ou consulter les offres disponibles.

Sur la page d'accueil du site de la Chambre d’agriculture, un icône intitulé « offre paille fourrage » dans le bandeau supérieur permet d’accéder à la plateforme de mise en relation. Un céréalier peut compléter son offre qui sera publiée et mise à disposition des éleveurs.
 

Accès direct à la plateforme en cliquant ici.

 

]]>
Productions animalesGrande culture
news-79193Fri, 15 May 2020 14:32:13 +0200Appel à projets biosécurité filière porcine pour les producteurs de porcshttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/appel-a-projets-biosecurite-filiere-porcine-pour-les-producteurs-de-porcs/La Région va appuyer les investissements biosécurité des exploitations porcines, plein air ou en bâtiment. Un appel à projet est lancé jusqu’au 14 août 2020.L'interprofession porcine Nouvelle-Aquitaine a négocié et obtenu des aides dans le cadre des investissements Biosécurité Élevages porcins (1).

La Région Nouvelle-Aquitaine va appuyer les investissements biosécurité des exploitations porcines, plein air ou en bâtiment, qui ne peuvent pas émarger au Plan de Modernisation de l’Elevage (PME) du Plan de Compétitivité et d’Adaptation des Exploitations Agricoles (PCAE).

A partir du 15 mai 2020, un appel à projet est lancé jusqu’au 14 août 2020.

Cet appel à projet a pour but de faciliter la mise en place des mesures de biosécurité respectant les préconisations en vigueur pour les exploitations détenant des suidés.

Le règlement est accessible ci-contre.

(1) La peste porcine africaine (PPA) est une maladie virale hémorragique qui touche exclusivement les porcs domestiques et les sangliers. Présente dans certains pays d'Europe et dernièrement détectée en Belgique, cette maladie entraîne des pertes économiques majeures en raison de son taux de mortalité élevé et des restrictions commerciales imposées aux pays touchés.
La menace de contamination des exploitations porcines en France est réelle et nécessite un renforcement immédiat des mesures de biosécurité en élevage. Un arrêté ministériel (DGAL/SDSPA/2019-389) en vigueur au 17 octobre 2018, fixe les mesures de biosécurité à appliquer dans les exploitations détenant des suidés. De plus, une instruction technique plus spécifique sur les clôtures décrit les dispositifs à mettre en oeuvre au 1er janvier 2021 pour empêcher l'intrusion de sangliers dans les exploitations et les contacts directs entre sangliers et porcs.

]]>
Productions animales
news-79126Thu, 14 May 2020 13:57:51 +0200Covid-19 - Les conseils du GDShttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/covid-19-les-conseils-du-gds/Retrouvez tous les conseils du GDS relatifs au Covid-19.Accéder à la fiche conseil en cliquant ici]]>LanguesProductions animalesnews-79124Thu, 14 May 2020 13:54:15 +0200Une plateforme de commande de masques dédiée aux TPE-PMEhttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/une-plateforme-de-commande-de-masques-dediee-aux-tpe-pme/Les entreprises de moins de 50 salariés peuvent commander des masques de protection sur la plateforme masques-pme.laposte.fr. La plateforme vient d’être ouverte aux ressortissants agricoles.Pour commander en ligne, munissez-vous simplement de votre SIRET et de votre carte bancaire : la livraison est assurée par La Poste en Colissimo.

Livraison sous 5 jours ouvrés en France Métropolitaine à réception de votre commande, sous réserve de la disponibilité des stocks.

Il s’agit de masques en tissu catégorie 1, non sanitaires, lavables 20 fois, à changer et laver après 4 heures d’utilisation.

Retrouvez plus d’infos sur https://masques-pme.laposte.fr/

]]>
Langues
news-78726Mon, 04 May 2020 16:55:33 +0200Covid-19 : une allocation de remplacement arrêts de travail maladie et garde d'enfants pour les exploitant(e)s agricoleshttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/covid-19-une-allocation-de-remplacement-arrets-de-travail-maladie-et-garde-denfants-pour-les-expl/Le Gouvernement crée une allocation de remplacement pour les exploitant(e)s agricoles victimes du Covid-19 ou obligés de garder leurs enfants. Cette allocation prend en charge partiellement le coût d’un remplaçant.Depuis le début de la crise sanitaire liée au coronavirus, les Services de Remplacement assurent la continuité de leur activité auprès des agricultrices et des agriculteurs, dans le respect strict de consignes de sécurité renforcées.

Priorité est donnée aux interventions pour motif de santé (maladie, accident, maternité), d’autant plus  qu’avec le confinement, les remplacements pour congés, formations et réunions ont été annulés.

De nombreux Services de Remplacement connaissent en conséquence une chute de leur activité et ont du recourir à l’activité partielle.

Parallèlement, ils sont amenés à remplacer des exploitant(e)s touché(e)s par le Covid-19 ou placé(e)s en quarantaine. Ils sont également sollicités par des parents devant garder leurs enfants en raison de la fermeture des crèches ou des écoles. Aucun dispositif légal de financement de ces remplacements n’existait jusque-là.

Le Gouvernement vient d’y remédier en créant une allocation de remplacement dédiée. Peuvent en bénéficier les chefs d’exploitation et d’entreprises agricoles, les aides familiaux, les conjoints collaborateurs et les membres non-salariés de sociétés, se trouvant dans l’une des situations suivantes :

  • Faire l’objet d’une mesure d’isolement, d’éviction ou de maintien à domicile ;
  • Etre parent(s) d’enfant(s) de moins de 16 ans ou d’un enfant handicapé de moins de 18 ans et devoir les garder à domicile du fait de la fermeture des crèches, écoles et établissements sociaux et médico- sociaux en raison de la crise sanitaire.

Empêchés d’effectuer les travaux de leur exploitation, ils peuvent désormais bénéficier d’une allocation pour financer leur remplacement. Ce dispositif s’applique avec un effet rétro-actif au 16 mars 2020 et jusqu’à la fin de l’état d’urgence sanitaire, le 24 mai 2020, sauf prolongation le cas échéant.

La demande d’allocation doit être faite par l’exploitant(e) auprès de sa caisse de MSA par tous moyens (mail, courrier, …). Contact doit également être pris avec son Service de Remplacement pour la planification et l’organisation de l’intervention.

Le montant de l’allocation, versée directement par la MSA au Service de Remplacement, couvre le coût du remplacement jusqu’à hauteur de 112 euros par jour (hors prélèvements sociaux CSG/CRDS au taux de 6,7 %). Le solde est à la charge de l’adhérent, sous réserve de dispositifs locaux de prise en charge complémentaires.

 

]]>
Langues
news-78479Mon, 27 Apr 2020 10:53:14 +0200La chrysomèle du maïs c’est quoi ? https://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/la-chrysomele-du-mais-cest-quoi/La chrysomèle des racines du maïs, ou diabrotica virgifera virgifera, est un petit coléoptère dont les larves, qui sont présentes exclusivement dans le sol, se nourrissent des racines du maïs. Le système racinaire est alors très affaibli impactant la production en cas de stress hydrique et exposant les plantes à la verse. Les adultes font moins de dégâts en consommant les feuilles mails ils perturbent la fécondation des fleurs en coupant les soies des épis, provoquant des absences de grains.

La chrysomèle du maïs réalise une génération par an. C’est après leur éclosion au printemps que les larves  se nourrissent des racines des jeunes plantes. Les adultes émergent généralement à partir de début juillet. Leur sortie peut durer durant tout l’été. Ils vivent entre 30 et 70 jours et sont capables de vols migratoires de plusieurs kilomètres.

Les femelles pondent dans le sol de champs de maïs entre l’été et l’automne. Une femelle dépose environ 1000 œufs dans sa vie. Ces œufs passent l’automne, l’hiver et le début du printemps dans le sol. Cette hivernation est obligatoire et leur permet de supporter relativement bien le gel. L’éclosion a lieu au printemps, en mai-juin, quand le maïs a 7 ou 8 feuilles.

C’est principalement au stade adulte que l’on peut reconnaître la chrysomèle des racines du maïs. Pour cela le piégeage est indispensable. La Chrysomèle du maïs mesure 5-6 mm de long. Elle possède des élytres noirs portant des taches jaune-verdâtre longitudinales plus ou moins étendues. Elle a des antennes aussi longues que son corps. 

Les populations de chrysomèles en Charentes augmentent et l'infestation de nouveaux secteurs, de plus en plus éloignés progresse rendant la lutte plus difficile et couteuse.
La mise en place d’une autre culture, l’année suivant sa détection (suivi par piégeage), reste la technique la plus efficace notamment lorsqu'elle est appliquée rapidement et collectivement.

Contacts :

Lise GOUAUD-LECOQ, Chambre d’Agriculture de la Charente : lise.gouaud@charente.chambagri.fr

Khalid KOUBAÏTI, FREDON Nouvelle-Aquitaine : khalid.koubaiti@fredon-na.fr

TSCHEILLER Romain, Arvalis Institut du Végétal : r.tscheiller@arvalis.fr

 

]]>
Grande culture
news-78389Thu, 23 Apr 2020 14:02:32 +0200Floraison solidairehttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/floraison-solidaire/Les collectivités peuvent aider cette filière en réalisant une ou plusieurs actions solidaires selon leurs moyens, tout en respectant les mesures de sécurité.En raison de la crise sanitaire et économique actuelle, les horticulteurs connaissent de grandes difficultés pour vendre leurs stocks de végétaux printaniers (plants de légumes, fruits, fleurs…) sur une courte période (avril-mai).
Malgré le contexte, les collectivités peuvent aider cette filière en réalisant une ou plusieurs actions solidaires selon leurs moyens, tout en respectant les mesures de sécurité.

Comment ?

  • Renforcement du fleurissement habituel,
  • Offre exceptionnelle de plantes aux habitants jardiniers pour végétaliser et embellir les jardins, notamment pour les personnes les plus vulnérables
  • Invitation − si votre commune dispose d’un marché − des producteurs de plantes (uniquement vente de plants de légumes et de fruits)

Il s'agit de pistes d'actions solidaires, laissez aller votre créativité !
Vous pouvez aussi associer vos administrés à cette action afin de relayer cette FLORAISON SOLIDAIRE. Par exemple : envoi groupé de bons de commande, planification d’une livraison collective…

N.B. : La vente de fleurs sur les marchés n’est pas autorisée, mais l’achat de fleurs avec livraison à domicile est possible (conditions à voir avec vos producteurs).

Dès maintenant, contactez directement les horticulteurs inscrits sur la plateforme Pensez local 16 !

FLORAISON SOLIDAIRE est une initiative lancée sur son territoire par le PETR du ruffécois en partenariat avec la Chambre d’agriculture de la Charente. A travers Pensez local 16, la Chambre d'agriculture propose aujourd’hui d’étendre ce dispositif solidaire à l’ensemble du territoire charentais à travers la plateforme Pensez local 16.

 

]]>
news-78268Tue, 21 Apr 2020 11:59:42 +0200Appel à projets en agritourisme - Lancez votre collecte de financement participatif avec MiiMOSA !https://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/appel-a-projets-en-agritourisme-lancez-votre-collecte-de-financement-participatif-avec-miimosa/Vous êtes agriculteur / agricultrice et vous souhaitez développer votre activité d’accueil à la ferme (expériences, séjours, activités, découvertes) ? Lancez votre collecte de financement participatif avec MiiMOSA et bénéficiez du soutien de Airbnb et Bienvenue à la ferme !

Pour la troisième année consécutive, Bienvenue à la Ferme, Airbnb et MiiMOSA s'associent pour lancer un appel à projets commun sur l’agritourisme.  

La démarche est simple :

  • Déposez votre candidature sur agritourisme.miimosa.com
  • Lancement des collectes de financement participatif sur MiiMOSA avant le 30/06/2020
  • Sélection de 10 projets lauréats qui bénéficieront de :

                - Une dotation supplémentaire allant jusqu'à 5 000 €
                - Un prix spécial « Expériences » pour valoriser vos activités sur Airbnb
                - 1 an d'adhésion offert au réseau Bienvenue à la ferme

Au cours des 2 dernières saisons, près de 350 agriculteurs ont pu proposer leur projet d’agritourisme. 100 ont lancé leur collecte, leur permettant de rassembler  plus de 410 000 euros auprès de 3 500 citoyens.

  

 

]]>
Agritourisme et vente directeTourisme rural
news-78259Tue, 21 Apr 2020 11:00:37 +0200Le Département achète des produits locaux pour les épiceries solidaireshttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/le-departement-achete-des-produits-locaux-pour-les-epiceries-solidaires-1/Vous êtes producteur et êtes intéressé pour proposer vos produits ?Le Département de la Charente met en place une opération solidaire en offrant des produits fermiers locaux aux épiceries solidaires, via la plateforme Pensez local 16 de la Chambre d’agriculture.

Ce sont 45 000 € qui ont été débloqués par le Département pour l’achat de produits fermiers locaux et plus précisément des produits laitiers, fruits et légumes et viande. (*)

Vous êtes producteur et êtes intéressé pour proposer vos produits ?

 

1ère étape : Inscrivez-vous sur la plateforme Pensez local 16

2ème étape : Si vous proposez de la viande, des produits laitiers ou des fruits et légumes, vous recevrez un mail vous expliquant le fonctionnement de l’opération.

(*) Action du Département de la Charente en partenariat avec la Caisse d'Allocations Familiales et la Mutualité sociale agricole.

 

]]>
news-78255Tue, 21 Apr 2020 11:00:37 +0200Le Département achète des produits locaux pour les épiceries solidaires https://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/le-departement-achete-des-produits-locaux-pour-les-epiceries-solidaires/Vous êtes producteur et êtes intéressé pour proposer vos produits ?Le Département de la Charente met en place une opération solidaire en offrant des produits fermiers locaux aux épiceries solidaires, via la plateforme Pensez local 16 de la Chambre d’agriculture.

Ce sont 45 000 € qui ont été débloqués par le Département pour l’achat de produits fermiers locaux et plus précisément des produits laitiers, fruits et légumes et viande. (*)

Vous êtes producteur et êtes intéressé pour proposer vos produits ?

1ère étape : Inscrivez-vous sur la plateforme Pensez local 16

2ème étape : Si vous proposez de la viande, des produits laitiers ou des fruits et légumes, vous recevrez un mail vous expliquant le fonctionnement de l’opération.

(*) Action du Département de la Charente en partenariat avec la Caisse d'Allocations Familiales et la Mutualité sociale agricole.

 

]]>
Circuit court et vente directeLandes
news-77956Fri, 10 Apr 2020 16:51:03 +0200PAC : ouverture des rendez-vous https://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/pac-ouverture-des-rendez-vous/La Chambre d'agriculture vous accompagne pour réaliser votre déclaration PAC.Cette déclaration se fera en deux temps : un premier temps par téléphone pour compléter le dossier, un second temps en sortie de confinement pour la finalisation du dossier et les signatures nécessaires.

La Chambre d'agriculture mobilise tous les moyens nécessaires permettant de vous proposer un service de qualité.

Contactez votre conseiller habituel ou appelez le 05 45 24 49 49.

]]>
PAC
news-77950Fri, 10 Apr 2020 16:05:33 +0200[Covid-19] Des leviers disponibles pour moduler la production laitièrehttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/covid-19-des-leviers-disponibles-pour-moduler-la-production-laitiere/Retrouvez des recommandations techniques de l'Institut de l’Élevage et du Cniel.Téléchargez la note technique ci-contre.]]>LanguesProductions animalesnews-77948Fri, 10 Apr 2020 15:58:44 +0200Report des formations Certiphytohttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/report-des-formations-certiphyto/Compte tenu des évènements actuels, l’organisation de formations en présentiel n’est pas autorisée par le Gouvernement. Concernant les formations Certiphyto, les Services de l’Etat ne permettent pas pour le moment de proposer ces formations à distance.La date de fin de confinement n’étant pas connue à ce jour, nous ne sommes pas en mesure de vous proposer de nouvelles dates. Néanmoins, nous vous confirmons que la formation à laquelle vous êtes inscrit n’est pas annulée. Nous la maintenons, dans l’attente d’une nouvelle programmation.

Vous n’aurez donc pas de démarches particulières à faire pour vous ré-inscrire.

Concernant la problématique des dates d’échéances de validité des Certiphytos par rapport aux dates de formations de renouvellement à faire, toutes les Chambres d’agriculture de Nouvelle-Aquitaine ont demandé à la DRAAF de prévoir un dispositif dérogatoire, afin de permettre aux agriculteurs et aux salariés agricoles de pouvoir décaler leurs formations sans conséquences pour eux. Cette demande a été transmise au ministère de l’Agriculture, relayée également par l’APCA.

]]>
Langues
news-77946Fri, 10 Apr 2020 15:50:01 +0200Vous avez un verger de pommes bio en Nouvelle-Aquitaine ?https://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/vous-avez-un-verger-de-pommes-bio-en-nouvelle-aquitaine/La Chambre d’agriculture régionale sollicite tous les agriculteurs de la Nouvelle-Aquitaine ayant un verger de pommiers bio (dont conversion) sur leur exploitation pour répondre à une enquête de recensement.Les résultats permettront de mieux connaître l’état de la production, les performances économiques et les voies de commercialisation en pommes bio afin d’accompagner le développement de cette filière en Nouvelle-Aquitaine.

La fiabilité des résultats dépendra fortement du taux de participation ; c’est pourquoi il est primordial qu’un maximum d’entre vous réponde à ce questionnaire.

Accédez à l'enquête en ligne en cliquant ici.

Dans le cadre de cette enquête, la Chambre régionale d'agriculture, signataire de la convention ORAB (Observatoire Régional de l'Agriculture Biologique), s’est engagée à assurer la STRICTE CONFIDENTIALITÉ des données transmises.

]]>
Agriculture biologique
news-77917Fri, 10 Apr 2020 11:02:26 +0200TRANSFERT DE DPBhttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/transfert-de-dpb/Les clauses de transfert de DPB doivent être transmises à la DDT avant le 15 mai. Quant aux pièces justificatives, elles doivent être transmises en même temps. Toutefois, si un justificatif manquait du fait du confinement actuel, cela serait accepté.

Pour mémoire, le transfert de DPB (1) doit être examiné lorsqu’il y a : mouvement de foncier, changement d’exploitant ou de forme juridique... La reprise de l’exploitation par le conjoint implique aussi un transfert de DPB.

Pour les sociétés, chaque situation de radiation de société, de fusion, de scission, de création, de transformation doit être examinée pour analyser les transferts.

Pour effectuer un transfert de DPB, le cédant n’a pas de conditions particulières à remplir contrairement à 2015. Quant au repreneur, excepté pour les héritages et les donations, il doit être exploitant c’est-à-dire avoir une activité agricole et une exploitation.

Les DPB transférés sans lien avec le foncier font l’objet d’un prélèvement définitif de 30 %.

Dans le cadre d’un transfert avec foncier, si vous transférez plus de DPB que de surface, les DPB en surnombre seront prélevés de 30 %.

Les transferts de DPB, suivis d’un échange parcellaire au cours de la même campagne, font l’objet de déclarations particulières ; découpe des parcelles spécifiques, renseignez vous.

Attention, si les DPB ne sont pas activés pendant 2 années consécutives, ils donneront lieu à une remontée en réserve.

Conseil : la démarche est complexe et les éléments justificatifs du transfert ne sont pas forcément disponibles sous 24 heures comme les justificatifs de propriété. Commencez les démarches dès que possible et bien avant le 15 mai ; les clauses et les notices sont disponibles sous Télépac.

 

(1) DPD : Droit au paiement de base

 

]]>
PAC
news-77911Fri, 10 Apr 2020 10:17:48 +0200L'ICHN vous pouvez peut-être bénéficier de cette aide ? https://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/lichn-vous-pouvez-peut-etre-beneficier-de-cette-aide/Le zonage a changé en 2019, toutes les communes en vert (clair et foncé) sur la carte ci-contre sont maintenant éligibles à l'ICHN (Indemnité Compensatoire de Handicaps Naturels) animale. Le zonage a changé en 2019, toutes les communes en vert (clair et foncé) sur la carte ci-contre sont maintenant éligibles à l'ICHN animale.

Quels sont les critères d'éligibilité pour pouvoir y accéder ?

-> avoir son siège d'exploitation et plus de 80 % de sa Superficie Agricole Utile en zone défavorisée,

-> détenir au moins 3 UGB herbivores mâles ou femelles (bovins viande ou lait, ovins, caprins, lamas, daims, biches, équidés),

-> avoir au minimum 3 hectares en surface fourragère éligibles (prairies permanentes, temporaires, céréales autoconsommées, maïs ensilages, plantes fourragères…),

-> tirer au moins 50 % de son revenu de l'activité agricole (avis d'imposition à joindre à votre dossier PAC).

Seuils et plages de chargement à respecter :

  • Entre 0,6 à 1,5 UGB / ha, vous toucherez 100 % de l’aide,
  • Entre 0,35 à 0,6 UGB / ha, vous aurez 90 % de l’aide,
  • Et entre 1,5 à 2 UGB / ha vous aurez 80 % de l’aide,

et aucune aide si vous avez moins de 0,35 UGB / ha ou plus de 2 UGB / ha.

Par exemple, si vous êtes éleveur de bovins, vous pouvez anticiper le calcul de votre chargement, car les animaux pris en compte sont la moyenne des UGB présentes entre le 16/05/2019 et le 16/05/2020. Cette moyenne sera alors divisée par le nombre d’hectares des surfaces éligibles à l’ICHN (surfaces fourragères + cultures autoconsommées 2020). Pour le nombre des autres espèces, il faut que les animaux soient présents 30 jours consécutifs incluant le 31/03/2020.

 

Cliquer sur la carte pour la télécharger

 

]]>
PACProductions animales
news-77908Fri, 10 Apr 2020 10:08:19 +0200PAC 2020 - Note sur les aides en faveur de l'agriculture biologique​https://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/pac-2020-note-sur-les-aides-en-faveur-de-lagriculture-biologique/Retrouvez la note régionale sur les aides en faveur de l'agriculture biologique.Veuillez trouver ci-contre une note sur les aides en faveur de l'agriculture biologique, qui vous indiquera notamment comment réaliser votre déclaration PAC 2020.]]>Agriculture biologiquePACnews-77296Mon, 06 Apr 2020 15:20:52 +0200Pineau et Cognac Roussille à Linars - Boissons fermièreshttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/pineau-et-cognac-roussille-a-linars-boissons-fermieres/Pineau des Charentes, Cognac, Jus de Raisin, Liqueurs.Pascal
Pineau et Cognac Roussille

Vend sur la ferme en DRIVE
Commandes par téléphone et par mail
Service de livraison à domicile le mardi et vendredi.
jusqu'à 30 km autour de l'exploitation
réglement à la commande via le site INTERNET "E-boutique" et en indiquant le code promo à cet effet : DRIVE-15.
Minimum d'achat 40 €.

Laissez 24 h pour venir récupérer votre commande.
Ouvert les lundi, mardi, jeudi et vendredi de 10 h à 12 h et de 14 h à 19 h.

Produits proposés :

  • Pineau des Charentes,
  • Cognac,
  • Jus de Raisin,
  • Liqueurs

Certifie exactes les informations transmises et je certifie respecter les règles sanitaires et réglementaires en vigueur

Adresse : 21 Rue de Libourdeau
16730 LINARS
Téléphone : 05 45 91 05 18
mail : contact@pineau-roussille.com
site Internet : www.pineau-roussille.com
Facebook : Pineau et Cognac Roussille

]]>
Circuit court et vente directeCreuseVienne
news-77286Mon, 06 Apr 2020 14:49:39 +0200Les bons gestes pour les activités agricoles : production, élevage, travail saisonnier et commerce de détailhttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/les-bons-gestes-pour-les-activites-agricoles-production-elevage-travail-saisonnier-et-commerce-d/Trouver ci les bons gestes à utiliser dans le cadre de l'activité agricole.Le ministère a édité ces préconisations pour les activités agricoles, afin de se protéger tout en poursuivant son activité:
  • activité agricole
  • élevage
  • travail saisonnier
  • commerce de détail

 

Consultez les ici, dans la FAQ COVID.

]]>
HygièneLanguesEconomie et politique agricolesMarchés et filières agricolesEntreprise agricole
news-77287Mon, 06 Apr 2020 14:49:39 +0200Maraîchage : Prévention au travail du coronavirushttps://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/maraichage-prevention-au-travail-du-coronavirus/Se protéger et protéger les autres quand on travaille dans une entreprise maraichère est une démarche compliquée.Le gouvernement a édité une fiche à destination de l'agriculture : consultez la ici

Les conseillers prévention de la MSA sont à votre disposition pour vous aider à adapter ces mesures aux spécificités de votre entreprise maraichère. 

Contactez :

Bruno FARTHOUAT - Conseiller en prévention des risques professionnels -  farthouat.bruno@charentes.msa.fr - 06 26 02 63 35

]]>
LanguesLégume
news-77220Fri, 03 Apr 2020 16:54:43 +0200Difficultés de semis : attention à assurer la diversité de votre assolement !https://charente.chambre-agriculture.fr/actualites-agenda/detail-de-lactualite/actualites/difficultes-de-semis-attention-a-assurer-la-diversite-de-votre-assolement-1/Dans certains cas, les difficultés de semis rencontrées depuis l’automne 2019 vont bouleverser les assolements. Malgré tout vous devez veiller à respecter le crit&egra