Vous êtes ici : Accueil > Actualités & Agenda > La Chambre d’agriculture vous accompagne dans la construction de bâtiments agricoles - Témoignage

La Chambre d’agriculture vous accompagne dans la construction de bâtiments agricoles - Témoignage

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Témoignage de David RECHOU, viticulteur à Angeac-Champagne. Il a été accompagné par la Chambre d’agriculture de la Charente pour la construction de deux chais de vieillissement cognac.

Quel était votre projet ?

Dans l’objectif d’augmenter nos capacités de stockage, nous avions comme projet la construction de deux chais, un chai tonneau et un chai fûts pour vieillissement cognac. Nous souhaitions des chais bien conçus pour optimiser au maximum notre travail.

Pourquoi vous êtes-vous tournés vers la Chambre d’agriculture de la Charente ?

Nous voulions donc des chais bien conçus qui répondent aux normes actuelles et on ne voulait pas se lancer dans l’aventure tous seuls. Quand on a entendu parler du service global proposé par la Chambre d’agriculture, on a tout de suite pris contact.

En quoi a consisté le service que vous a apporté la Chambre ? Quels sont les points positifs et  négatifs ?

Stéphane BIREAU, conseiller chargé des études en bâtiments nous a mis en lien avec un architecte conventionné avec la Chambre. M. BIREAU nous a aidé à monter deux dossiers ainsi que la demande du permis de construire jusqu’à l’obtention. Au bout d’un an, les travaux ont pu débuter (c’était en juin dernier). Aujourd’hui nous avons un outil fonctionnel.
Le gros avantage a été l’accompagnement administratif et réglementaire. La Chambre d’agriculture connait extrêmement bien la réglementation et c’est très important, cela nous a rassurés. On nous a fait exactement ce qu’on nous avait promis au départ. Nous sommes très satisfaits de la réalisation. Cela nous a fait gagner beaucoup de temps.

Au cours du projet, avez-vous rencontré des contraintes ou difficultés particulières ?

Au début de notre réflexion, nous avions fait une erreur d'appréciation pour l’emplacement d’un poteau électrique au milieu du terrain. Quand on a découvert le problème, la Chambre d’agriculture a repris les plans pour décaler légèrement l’emplacement initial du chai tout en restant dans les normes par rapport aux distances d’isolement.

La Chambre d’agriculture vous a-t-elle apporté une plus-value sur votre projet et si oui laquelle ?

Il y a eu plein de petites choses comme une aide à la réflexion sur l’emplacement de l’éclairage ou encore l’optimisation du nombre de fûts.
D’autre part, grâce à la Chambre d’agriculture, l’intégration paysagère de ces nouveaux bâtiments est réussie. Au final, ma sœur et moi sommes la 3ème génération et malgré nos inquiétudes, ces nouveaux chais font l’unanimité.

Contact rapide

Vos coordonnées
Votre demande