Vous êtes ici : Accueil > Actualités & Agenda

Détail de l'actualité

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Sécheresse : des alternatives pour assurer l’hivernage des animaux en bâtiments

Afin de permettre l’hivernage des animaux en bâtiments dans de bonnes conditions, la Chambre d’Agriculture et ses élus cherchent à mettre en avant les alternatives possibles.

Cette année, notre département est fortement touché par les conditions climatiques ayant entraîné une longue période de sécheresse, impactant directement les stocks de fourrages et les possibilités d’approvisionnements en paille notamment.

Afin de permettre l’hivernage des animaux en bâtiments dans de bonnes conditions, la Chambre d’Agriculture et ses élus cherchent à mettre en avant les alternatives possibles. La dolomie litière et l’utilisation de plaquettes de bois sont les principales ressources disponibles.

La DOLLIT

Elle présente certains atouts liés à sa triple efficacité : paillage de la litière, sanitaire et amendement.
En Bovin Viande : les préconisations pour une utilisation en litière sont d’apporter la Dolomie à hauteur de 8cm d’épaisseur environ pour les bâtiments d’élevage et jusqu’à 12cm pour les bâtiments d’engraissement. Dans l’idéal, il faudrait également prévoir la livraison ou la mise en place plusieurs jours (voir semaine) avant l’entrée des animaux en stabulation afin qu’elle soit la plus sèche possible. Il est recommandé d’ajouter ensuite 20% du volume habituel de paille afin d’assurer le confort des animaux. Cela permet de diminuer de manière considérable la quantité de paille utilisée en cas de sécheresse.

Pour les litières caprins/ovins, l’utilisation de la DOLLIT est préconisée sur une hauteur de 4 à 6cm à laquelle on vient ajouter environ 10% du volume de paille habituel, en fine couche puis paillage quotidien à adapter en fonction du salissement.

Pour ce qui est des bâtiments vaches laitières, l’utilisation devra être adaptée au type de logette. Pour des logettes classiques de style tapis, IRIBARREN recommande 2 à 3kg/vache/jour, le produit est à placer en tête de logette. Pour des logettes creuses, la DOLLIT peut être utilisée soit en pure avec un premier apport qui comble la logette puis un apport régulier, soit en mélange avec la paille (1/3 de paille + 2/3 de DOLLIT).

Concernant l’aspect sanitaire : la DOLLIT est un produit d’origine minéral, avec un PH compris entre 8 et 9, ce qui lui confère une action asséchante et lui permet de capter l’ammoniac.
En amendement : 1T/ha de DOLLIT correspond à l’entretien annuel nécessaire en chaulage, elle permet également une meilleure valorisation des effluents et limite à un passage l’apport de la fumure + l’amendement.
Coût : compter environ 30 €/T pour les départements de Charente et Vienne.

Les plaquettes de bois

Elles ont un fort pouvoir absorbant, on estime qu’un mètre cube de bois déchiqueté, s’il est bien sec, peut remplacer environ 250kg de paille. Il est recommandé de les utiliser en sous couche afin d’assurer le confort des animaux.

Conseils d’utilisation :
Il convient de s’assurer que les plaquettes utilisées ont bénéficié d’un temps de séchage suffisant (4 mois).
Elles peuvent être employées plus facilement en stabulation libre, selon un système de sous couche. Les préconisations indiquent qu’elles peuvent être placées sous la paille, sur une épaisseur allant de 8 à 15cm, afin de permettre un drainage efficace de la litière.

De ce fait, avec ce produit, l’utilisation de la paille reste indispensable (6 à 8kg/animal) mais la fréquence de paillage paille peut souvent être réduite ce qui engendre une diminution de la consommation sur la période hivernale. La litière se compose ainsi de 2/3 de paille + 1/3 de copeau.

Il semble également qu’avec l’utilisation des plaquettes, le fumier ait une meilleure tenue et décomposition, se rapprochant ainsi de l’humus. Néanmoins, il faudra veiller à assurer un compostage adéquat pour que l’épandage puisse se faire dans de bonnes conditions.

Le coût actuel des plaquettes bois est de 80€/T, à confirmer selon le lieu de livraison.
Son utilisation devient réellement intéressante d’un point de vue économique lorsque le prix de la paille dépasse les 90€/T.

Pour toute information complémentaire, vous pouvez contacter les conseillers productions animales de la Chambre d’agriculture de la Charente au 05 45 84 09 28.

Contact rapide

Vos coordonnées
Votre demande